Dolly Kill Kill de Yuhiaki Kurando

:star: Dolly Kill Kill de Yuhiaki Kurando

dolly-kill-kill-1

Nombre de pages : 192 pages
Editeur : Editions Pika
Date de sortie : 5 octobre 2016
Collection : Pika Seinen
Langue : Français
ISBN-10: 2811630813
ISBN-13: 978-2811630812
Prix Editeur : 7.50€
Disponible sur Liseuse : Non

Son résumé :

En un instant, le quotidien de toute l’humanité vole en éclats et l’enfer déferle sur Terre. Des nuées d’insectes volants aux piqûres mortelles déferlent brusquement partout à travers le monde, rapidement suivies de monstrueuses “poupées” géantes qui déciment la population. Face à cette menace, Iruma Ikaruga, un lycéen au moral d’acier, va tout faire pour tenter de sauver son meilleur ami et la fille dont il est amoureux, mais l’énigmatique envahisseur est implacable !

Mon avis :

Je suis une fan de manga en tous genres mais j’avoue que c’est le tout premier en manga et non anime que je suis de ce genre particulier.

Un manga noir, brutal et apocalyptique

Nous avons ici une invasion d’insectes aux conséquences particulièrement atroces sur le corps humain puisque leur piqûre le désintègre. Des morceaux tombent petit à petit de chaque corps piqué jusqu’à une extermination totale ou presque par désintégration. Mais s’il n’y avait que cela, cela aurait pu paraître apocalyptique seulement.

Mais l’auteur nous y rajoute une autre invasion plus spectaculaire. Car celle-ci se déroule sous la férule de grosses poupées aux grands yeux et sourire étendu un brin sadique, les Dollies.

Des envahisseurs hors du commun

Nous entrons alors dans des scènes de carnage et de destruction à coup d’aspirateurs géants, de bazooka ou de char militaire.
Car les humains ne se laissent pas faire et c’est sans compter sur notre nouveau héros Iruma, que les derniers événements ont poussé à bout.
Comme la plupart des humains restant une fois la première offensive calmée, il fait partie d’un des trois grands groupes que l’humanité voit apparaître dans ce genre de situation post-apocalyptique.

Catégorie A : l’humanité devient monstrueuse, laisse parler sa violence, son égoïsme et ses plus vils sentiments.

Catégorie B : le cas du complexe du survivant. Une vie emplie de remord et de culpabilité d’être encore là alors que les amis, la famille etc… ont disparu.

Puis la catégorie C : ceux qui ont décidé de façon réfléchie et sensée de combattre et de trouver des moyens de survivre.

Des scènes violentes et brutales

Je ne vous situerai pas Iruma dans ce plan ce serait vous gâcher la surprise mais je peux vous dire que ce jeune homme, un brin freluquet que nous allons suivre va passer par un panel absolument affreux de sentiments. Son optimisme à toute épreuve va en prendre un sacré coup avec cette invasion et les conséquences sur sa vie de tous les jours. Et je dois avouer que j’ai apprécié de le suivre dans ses pensées et retranchements.

Je dirais donc que d’un point de vue scénaristique, cette série qui débute a de quoi enthousiasmer les plus fans des mangas post apocalyptiques ou horrifiques. Car nous y trouvons de tout, des monstres, des images dignes d’un Gantz par la sauvagerie ou même de bons sentiments (un peu perdus dans le lot mais ils sont là).

Un manga à réserver aux plus audacieux

Par contre, je pense pour ma part qu’il faut aussi ne pas le laisser entre toutes les mains car les scènes sont violentes, parfois dégoulinantes (et je ne parle pas de romance sur ce point) et noires à souhait.
Je regrette que les planches de combat soient parfois trop floues pour apprécier à sa juste valeur les mouvements de chacun. Ou alors mon manque d’habitude pour ce genre en version manga et non anime me bloque un peu.

Cela reste cependant un très bon manga de ce genre à découvrir et à suivre car l’évolution des personnages et les rebondissements apportent quelques réponses mais surtout un certains nombres de questions qu’il sera difficile d’élucider seuls.

Je vous laisse découvrir quelques images histoire de vous faire une idée et n’oubliez pas …

Vous qui vivez en ce monde, abandonnez tout espoir…

Galerie d’images

Très bon

Achetez ce livre sur Amazon

 


aely-nath-profilAely Nah – Chroniqueuse à Songe d’une nuit d’été.

 
A propos Songe d'une nuit d'été 769 Articles
Songe d'une nuit d'été est un webzine culturel au féminin consacré à la littérature sous toutes ses formes entre autre chose, mais aussi aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

1 Commentaire

8 Rétroliens / Pings

  1. Songe d'une Nuit d'été - Le Webzine Au Féminin Dolly Kill Kill tome 2 de Yukiaki Kurando
  2. Songe d'une Nuit d'été - Le Webzine Au Féminin Dolly Kill Kill Tome 3 de Yukiaki Kurando
  3. Songe d'une Nuit d'été - Le Webzine Au Féminin Dolly Kill Kill Tome 4 de Yukiaki Kurando
  4. Songe d'une Nuit d'été - Dolly Kill Kill Tome 5 de Yukiaki Kurando
  5. Dolly Kill Kill Tome 6 de Yukiaki Kurando
  6. Dolly Kill Kill Tome 3 de Yukiaki Kurando
  7. Dolly Kill Kill Tome 4 de Yukiaki Kurando
  8. Dolly Kill Kill Tome 5 de Yukiaki Kurando

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*