ASCFJC LattèsLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESROMAN CONTEMPORAIN

Les forêts profondes de Adrien Absolu

:star: Les forêts profondes de Adrien Absolu

les-forets-profondes-adrien-absoluNombre de pages :  200 pages
Editeur :  JC Lattès
Date de sortie :  5 octobre 2016
Collection :  Littérature française
Langue :  Français
ISBN-10:  2709658658
ISBN-13:  978-2709658652
Prix Editeur :  17€
Disponible sur Liseuse : Oui

Son résumé :

« Fin décembre 2013, un garçonnet du bout du monde décède de symptômes qu’on associe trop vite à une dysenterie. Tout le monde ignore que, dans un coin de forêt reculé de la Guinée, le virus Ebola vient de prendre sa première victime en Afrique de l’Ouest. C’est là que mon récit démarre : dans le village de Meliandou. Douze mois plus tard, le virus Ebola a touché à la postérité : celle qui s’offre aux grandes calamités, qui, par l’émotion qu’elles suscitent, marquent l’opinion toujours et parfois une époque. Entre temps, l’épidémie Ebola a fait 10 000 morts. Pendant les douze mois de l’année 2014, le temps a été comme suspendu en Guinée, dans une sorte d’état d’urgence sanitaire, où ce sont les humanitaires (MSF, OMS) et les laboratoires de biosécurité qui ont dit ce qu’était la Loi. Pour limiter les infections, on a donc cessé de se serrer la main pour se saluer, d’acheter sur les étals marchands de la viande de brousse boucanée, et même d aller à l’école. On a pourtant continué à vivre. Et bientôt les légendes de la forêt sacrée et les rites des ancêtres sont venus concurrencer les grands axiomes de la santé publique, dans un inévitable choc des cultures. Ce récit, écrit entre Paris et Conakry, relate ce qui s’est réellement passé en Guinée en 2014. Et qu’on n’a jamais lu ». A.A.

Mon avis :

Ce livre est le premier roman d’Adrien Absolu, un humanitaire qui est également un des observateurs et acteurs de la lutte contre le virus Ebola. a travers ce roman, il nous raconte l’épopée tragique du virus Ebola à travers l’Afrique et principalement en Guinée forestière.

Etant arrivé tard sur le terrain, en 2015 alors que Ebola était sur la fin, l’auteur nous livre un témoignage global grâce à des multiples documents et recherches. Il navigue sur toute la période où a existé le virus, qui a commencé bien avant notre époque, ce que j’ignorais. J’ai appris beaucoup de choses sur cette maladie que j’ai finalement suivi un peu comme tout le monde, c’est à dire de loin, vu qu’elle n’a pas du tout touché la France.

On est plongé dans la Guinée forestière, pays reculé avec des mœurs bien différents de ceux que je connais et qui n’ont pas la même manière de vivre et de se soigner que nous. On voit comment la maladie a été reçue et surtout le manque de moyens et de matériels pour soigner les cas et conditionner la maladie. On suit avec précisions les grands organismes, comme Organisation Mondiale de la Santé, Médecins Sans Frontière et bien d’autres, qui réagissent plus ou moins en fonction de l’évolution du virus. A travers ce roman, on touche un peu au milieu des grands du monde de la santé, quelque chose que je connais très peu, j’ai même souvent dû chercher ce que voulait dire certains sigles, ne les connaissant pas tous.

Ce roman est assez complexe car il fait une dissection assez précise du virus et de tout ce qu’il engendre et j’ai eu parfois du mal à suivre. Le récit a parfois tendance à partir dans tous les sens, s’éloignant parfois du sujet pour parler plus globalement de l’Afrique ou du Monde. Le livre est divisé en grandes parties temporelles et si parfois les chapitres étaient assez courts, d’autres périodes s’étendaient bien plus. Certains longs chapitres ont un peu rendues ma lecture indigeste, en plus du grand nombre d’informations à assimiler.

Ce livre est très intéressant par le sujet qu’il aborde, j’ai aimé en savoir un peu plus sur cette grande épidémie qui a beaucoup inquiété, mais bien que le livre soit court j’ai eu parfois du mal dans ma lecture à tout suivre. Il faut bien savoir que c’est une sorte de compte-rendu assez dense de la réalité qu’a été Ebola, il ne faut pas s’attendre à un roman.

Bon

Acheter ce livre sur Amazon

Tags
Voir Plus

Littlepadfoot

Chroniqueuse sur Songe d'une nuit d'été depuis août 2014. Future libraire, je lis de tous les genres avec une prédilection pour la littérature contemporaine, le thriller, le New Adult et le Young Adult.

2 Commentaires

  1. Je pense qu’en tant qu’épidémiologiste c’est un livre qui aurait peut-être pu me séduire davantage. Mais c’est vrai que c’est dommage si l’auteur laisse des notions sans explication et perd le lecteur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils