Accueil ASCF Coeurs artificiels de Laura Lam

Coeurs artificiels de Laura Lam

9 Temps de lecture
2
0

:star: Coeurs artificiels de Laura Lam

coeurs-artificiels-laura-lamNombre de pages :  356 pages
Editeur :  Bragelonne
Date de sortie :  17 août 2016
Collection :  BRA.SC.FICTION
Langue :  Français
ISBN-10:  2352949440
ISBN-13:  978-2352949442
Prix Editeur :  20€
Disponible sur Liseuse : Non

Son résumé :

Élevées à l’écart du monde dans une secte rétrograde, les soeurs siamoises Taema et Tila rêvent d’une vie libre. À seize ans, elles fuient à San Francisco, où elles sont séparées et dotées chacune d’un coeur artificiel. Dix ans plus tard, Tila est arrêtée pour meurtre. Elle est soupçonnée de frayer avec le Ratel, puissante organisation criminelle impliquée dans le trafic d’une drogue permettant d’assouvir les désirs les plus sombres… dans les rêves. Taema se voit offrir la possibilité de se faire passer pour sa soeur pour l’innocenter…

Mon avis :

Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu de science-fiction, c’est un genre que j’apprécie mais que je lis finalement assez peu. Ce roman a répondu en tout point à mes attentes et j’ai trouvé que c’était un récit très original.

On va suivre l’histoire de deux soeurs, Tila et Taema, qui sont bien plus que des soeurs jumelles, ce sont des siamoises qui ont été séparées depuis une dizaine d’années. Elles ont toutes deux vécues dans une secte qui refusait toute technologie jusqu’à leur seize ans et elles vivent maintenant dans la grande ville de San Francisco. Mais tout va changer et leur passé va les rattraper quand Tila va être accusée d’avoir pris part au Ratel, la plus grande organisation criminelle de la ville, mais elle est surtout accusée de meurtre, ce qui est un des pires crimes dans le San Francisco futuriste.

Le monde que nous présente l’auteur est bien au-delà de nous en terme de technologie et de santé. Le point important de cette société évoluée, c’est qu’il n’y a plus aucune forme de violence d’admise, du moins en apparence. On se veut comme non-violent à San Francisco car on élimine toute la violence grâce au Rêve, auquel chaque citoyen a accès, qui est une sorte de drogue douce qui permet en quelque sorte de faire des rêves lucides afin d’évacuer toute la violence que chaque citoyen peut avoir en lui. Ainsi dans leurs rêves, ils tuent leur patron, frappent leurs femmes mais ils en ressortent ensuite totalement apaisés. La non-violence et la sécurité sont des notions primordiales dans ce monde, tous les crimes sont donc condamnés très fortement et surtout sont très rares.

Les deux soeurs sont des personnages extrêmement intéressants, elles sont en plus assez différentes, voire opposées parfois malgré qu’elles soient tout de même siamoises à la base. Tila est assez extravertie, elle séduit et se fait remarquer et surtout par rapport à sa soeur elle est bien plus décisionnelle.  Taema est l’entité douce de ce duo de soeurs, elle se renferme un peu plus sur elle-même, mais elle est bien plus mature. On va cependant la voir évoluer au fur et à mesure du roman, surtout lorsqu’elle va devoir se faire passer pour sa soeur.

C’est Taema qu’on va bien plus suivre, bien qu’on ait droit au point de vue de Tila tous les deux chapitres consacrés à Taema. Etrangement, j’ai préféré la personnalité de Tila ainsi que les chapitres de son point de vue, alors qu’ils ne représentent pas vraiment le coeur de l’histoire. Mais Tila raconte leur enfance et leur vie dans la secte pendant qu’elle est en cellule et j’ai trouvé ça très intéressant d’en apprendre plus sur elles et leurs vie d’avant au fur et à mesure que l’histoire dans le présent avançait en parallèle. D’autant plus que les sectes sont quelque chose qui me fascine beaucoup en règle général, je trouve que c’est un thème assez intéressant dans les romans.

Le roman est très dense bien que ce ne soit pourtant pas un pavé, mais comme l’intrigue est assez prenante, on a l’impression de passer un long moment dans l’univers très complet de ce livre. Je ne me suis par contre pas beaucoup attachée aux personnages, je les ai trouvé sympathique et leur histoire m’a intéressée mais ça ne va pas au-delà.

En conclusion, ce roman est un très récit de science-fiction très bien mené et qui mérite d’être lu pour son intrigue intéressante et son univers très bien développé.

Excellent

Acheter ce livre sur Amazon

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Littlepadfoot
Charger plus dans ASCF

2 Commentaires

  1. Cocounette

    14 septembre 2016 à 10 10 51 09519

    Alors un sujet comme celui ci c’est tout simplement du jamais vu… Il a l’air vraiment original et haletant! J’ai juste envie de le dévorer suite à ta chronique 😁

    Réponse

    • Littlepadfoot

      18 septembre 2016 à 22 10 35 09359

      Oui je m’y connais pas beaucoup en SF mais ça me parait franchement original, c’est vraiment la force de ce livre selon moi 🙂

      Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article qui pourrait vous plaire

Yarichin Bitch Club T01 de Ogeretsu Tanaka

Yarichin Bitch Club T01 de Ogeretsu Tanaka Nombre de pages :  176 pages Editeur :  Taifu C…