Accueil ASCF Seven Short Stories de Nakaba Suzuki

Seven Short Stories de Nakaba Suzuki

10 Temps de lecture
0
0

Chronique de KlolianeKloliane

 

 

:star: Seven Short Stories de Nakaba Suzuki

Seven Short Stories de Nakaba SuzukiNombre de pages :  256 pages
Éditeur :  Pika
Date de sortie :  6 avril 2016
Collection : Pika Shônen
Langue :  Français
ISBN-10:  2811625305
ISBN-13:  978-2811625306
Prix Éditeur :  8,05 
Disponible sur Liseuse : Oui

Son résumé :

À travers sept histoires courtes, toutes plus étonnantes les unes que les autres, le talentueux Nakaba Suzuki vous fait partager les folles aventures de princesses et de chevaliers, mais aussi de cow-girls, de maîtres du kung-fu et de patineurs artistiques ! De l’action, de l’humour, du sport et de la romance… Vous ne serez pas au bout de vos surprises !

En bonus, le one-shot à l’origine de Seven Deadly Sins !

Mon Avis :

C’était avec une grande curiosité que je me suis lancée dans la lecture de ce recueil d’histoires courtes de Nakaba Suzuki  que je connais de nom pour sa série “Seven Deadly Sins”.  Et je fus agréablement surprise par les différents récits proposés et du coup de crayon de l’auteur, malgré quelques petits agacement lors ma lecture.

Seven Deadly Sins

Pilote de  “Seven Deadly Sins”, elle nous raconte la rencontre entre Meliodas et la princesse Elisabeth. Prémices de ce que la série va nous apporter, on y trouve une bonne touche d’humour, des combats grandioses qui nous promettent du lourd pour la suite et bien sûr… Une jeune héroïne aux formes affriolantes. Une histoire originale avec les ingrédients d’un bon shōnen  qui vous donneront envie de découvrir cette série.

Agneaux égarés 1 et 2

 Avec ces deux histoires de type Shōjo, on constate la diversité des oeuvres de Nakaba Suzuki. Tous deux concernent les premiers émois amoureux de deux jeunes garçons de 14 ans. Il y’ a de jolis scènes pleines de romantisme mais certaines… Argh ! Le fan service avec des filles trop bien formées prenant des poses suggestives mais désolée, au bout de la cinquième fois, je n’en pouvais plus (Lors des petits intermèdes où l’auteur nous livre ses pensées, on apprend que c’était selon la demande de l’éditeur.)

Cowgirls et soucoupes volantes

 Je la classe dans les histoires un peu (beaucoup ?) “WTF”.  Nous suivons les aventures du Cowgirl qui se bat contre des soucoupes volantes… Avec un fusil à pompe. Oui, avec un simple fusil à pompe ! L’histoire est complètement dingue, avec un joli clin d’oeil à la série X-Files. J’ai juste eu les dents qui grinçaient pour le design de la jeune héroïne.

Axel Blizzard

Une histoire sur le patinage artistique, pourquoi pas ? C’est la première fois que je vois ce sport traité dans un manga. Nakaba Suzuki y met une bonne touche d’humour dans ce récit où un jeune garçon, Fukini, relève le défi du grand frère de sa petite amie: réaliser un programme artistique sur glace et réussir à l’épater pour continuer sa relation avec sa petite soeur. Cette histoire fort amusante d’un pro de karaté devenir patineur artistique est d’ailleurs, elle aussi, un préquel d’une série de l’auteur.  Elle fait partie de mes préférées de ce recueil.

Memory of the Moon (1 et 2): Celle que j’ai adoré et qui a joué sur ma nostalgie. L’histoire “fratricide” entre deux grands maîtres des arts martiaux pour l’amour d’une femme. L’auteur nous y dévoile encore un nouvel style de récit prouvant encore une fois la grande diversité de ces créations (D’ailleurs il a pris plaisir à le faire et ça se voit!). Malgré la touche dramatique et le récit assez court, on ne peut s’empêcher d’être touché par cette tragédie. Comme je l’ai souligné, j’ai eu une bonne dose de nostalgie car elle m’a rappelé sur certains point « Hokuto no Ken » ( “Ken, le survivant” en France. Histoire qui malgré sa violence, à beaucoup de profondeur. Hé oui !).

L’impitoyable campagnarde

Récit très court, lui aussi complètement dingue.  Je ne dirais rien  et je vous laisse le plaisir de découvrir par vous même.

Ce recueil d’histoire m’a permis de découvrir un auteur d’une grande diversité et les prémices de séries qui pourraient grandement m’intéresser: En plus de Seven Deadly Sins qui est déjà publié en France, on découvre avec plaisir le préquel d’Alex Blizzard et le prologue d “Ultra Red” avec Memory of the Moon. Les dessins sont d’une très bonnes qualités offrant pour la plupart de belles scènes romantiques et de grandes scènes de combats (Même les scènes de Fukuni faisant des axels sur la glace sont tout simplement géniaux !). Malgré quelques grincements de dents pour le côté fan-service abusif (Je ne suis pas contre. Un peu, ok. Trop, ça devient vite lourd.),  j’ai bien apprécié  l’ensemble de ces petites histoires. Je le conseille vivement à ceux qu’ils veulent découvrir l’univers de Nakaba Suzuki , son style varié et  sa touche d’humour, que vous suivez ou non une de ses séries.

Très bon

Acheter ce livre sur Amazon

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Songe d'une nuit d'été

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article qui pourrait vous plaire

Concours Spécial 10 ans #4 Avec Charleston

Songe d’une nuit d’été fêtera le 29 juillet prochain ses 10 ans. Pour ce quatr…