Ce qu’on appelle l’amour de Susan Andersen

Chronique de KlolianeKloliane

Ce qu’on appelle l’amour de Susan Andersen

Ce qu’on appelle l’amour de Susan AndersenNombre de pages :  310 pages
Éditeur :  Harlequin
Date de sortie :  1 avril 2016
Collection :  Sagas
Langue :  Français
ISBN-10:  2280348764
ISBN-13:  978-2280348768
Prix Éditeur :  6,95€
Disponible sur Liseuse : OUI

Son résumé :

Razor Bay… Voilà treize ans que Jake Bradshaw n’y avait pas remis les pieds. Treize ans au cours desquels il a parcouru le monde, bâtissant sa réputation de photographe de renom. Aujourd’hui, pourtant, il est de retour, prêt à affronter son passé. Son passé… mais aussi, et surtout, Austin, cet enfant qu’il a eu bien trop jeune et dont il était, à l’époque, incapable de s’occuper. Certes, Austin refuse désormais de le voir et lui a demandé, la voix pleine de colère, d’abandonner son droit de garde au profit d’une certaine Jennifer Salazar, sa tutrice depuis la mort de ses grands-parents. Mais il en est hors de question : il est son père, que diable ! Résolu à tenter de renouer avec ce fils qu’il n’a jamais pu oublier et que, malgré tout, il n’a jamais cessé d’aimer, Jake décide de confronter l’impétueuse Jennifer. Afin de, peut-être, réussir à la convaincre qu’il est désormais prêt à assumer ses responsabilités…

Mon Avis :

Après 13 ans d’absence, Jake Bradshaw revient à Razor Bay. Il désire reprendre contact avec son fils,  Austin. Mais la tâche ne va pas être facile. Le jeune adolescent ne veut pas connaître ce père qu’il l’a abandonné et préfère rester auprès de sa tutrice Jennifer, qu’il considère comme sa grand sœur et sa seule famille. Mais Jake est déterminé et sera prêt à tout. Et même si pour cela, il doit demander l’aide de Jennifer.

L’intrigue en elle est même est assez banale et apporte peu d’éléments de surprise. C’est surtout du côté des personnages que notre attention va se porter. Jake s’avère être un homme agréable, avec une belle répartie mais qui a beaucoup de mal à afficher ses sentiments et à s’engager auprès des gens auxquels il est attaché. Jennifer, quant à elle,  à la tête sur les épaules, n’a pas peur de dire ce qu’elle pense et de faire face aux difficultés. On aura droit d’ailleurs à de jolies joutes verbales entre les deux protagonistes qui m’ont bien fait rire.

Alors que la romance se développe entre Jake et Jennifer, et malgré leurs désaccords sur l’avenir d’Austin, nous aurons le plaisir de voir aussi les premiers émois amoureux du jeune garçon. On aura la douceur d’un premier amour et le piquant d’une relation forte en tension. Pour le reste des personnages, nous faisons la connaissance du demi-frère de Jack, Max, ainsi que l’amie de Jennifer, Tasha et… Harper (je vous laisse la surprise de la rencontre). Il y’ a bien sûr aussi les amis d’Austin et les proches voisins. Certes, ils sont assez caricaturaux, mais on prend plaisir à les connaître. La plume de l’auteur est plaisante et nous guide avec légèreté dans cette romance. La richesse de ce roman, qui vous fera passer un agréable moment, sera sa galerie de personnages et sa bonne dose d’humour.
Bon

Acheter ce livre sur Amazon

A propos Songe d'une nuit d'été 841 Articles
Songe d'une nuit d'été est un webzine culturel au féminin consacré à la littérature sous toutes ses formes entre autre chose, mais aussi aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*