Accueil ASCF Le Maître de ses Nuits de Kelli Ireland

Le Maître de ses Nuits de Kelli Ireland

9 Temps de lecture
2
0

Chronique de CoxeCoxe

Le Maître de ses Nuits de Kelli Ireland

Le Maître de ses Nuits de Kelli IrelandPoche : 240 pages
Editeur : Harlequin
Date de sortie : 1 mars 2016
Collection : Sexy
Langue : Français
ISBN-10 : 2280358336
ISBN-13 : 978-2280358330
Prix Editeur : 6€90
Disponible sur liseuse : OUI 

Son résumé :

Un club de strip-tease très branché. Une businesswoman débordée. Une nuit inoubliable. Qui aurait pu être sans lendemain si le destin n’en avait décidé autrement…

Le rythme enivrant de la musique, une main qui glisse doucement sur sa peau, une voix rauque qui murmure à son oreille… Jamais Cass n’aurait imaginé qu’une soirée avec un strip-teaseur pourrait être une expérience aussi érotique. Quand elle a réservé les services de Dalton Chase pour épicer l’enterrement de vie de jeune fille de sa meilleure amie, elle s’attendait à quelque chose de léger, de vaguement ridicule. Pas à cette sensualité folle qui la trouble au plus profond d’elle-même. Face à cet homme, elle n’est plus que désir – un désir brûlant et dévorant. Mais quelque chose la retient : si Dalton la touche, elle en sera changée à jamais, elle le pressent. Et que ferait-elle d’un strip-teaseur dans sa vie – elle, la très respectable femme d’affaires ?

Mon avis :

Le maître de ses nuits… un titre qui laisse présager de belles et bonnes choses, n’est-ce pas ? Alors même si je suis un peu restée sur ma faim, celui-ci m’a tenu éveillé toute une nuit. Quelque part, Kelli Ireland tient sa promesse.

Cass Wheeler est le type de femme qui ne laisse aucune place dans sa vie pour quiconque et qui ne vit que pour son travail. Carriériste intransigeante, dure en affaire, elle garde tout sous contrôle surtout ses émotions. C’est d’ailleurs pour ces raisons qu’elle est la meilleure dans son travail, à la tête d’une société d’ingénierie environnementale.

Son but ultime est de signer un contrat avec Sovereign Developments, une société immobilière fondé et dirigé par Eric Reeve. Cette rencontre déterminante aura lieu la semaine suivante, mais avant cela elle doit offrir un enterrement de vie de jeune fille digne de ce nom à sa meilleure amie et associée, Gwen. Pour pimenter l’affaire, elle fait appel à Dalton Chase, un stripteaser qui n’est autre qu’Eric Reeve.

Tout cela semble un peu compliqué, mais quand il est question de Cass et Dalton/Eric, c’est on ne peut plus simple ; un regard, une musique lancinante, une danse hypnotique, un effeuillage sensuel, c’est électrique entre eux. Et cette tension augure, de très, très bons moments à venir. Cass y voit l’occasion de lâcher prise sans aucune forme d’engagement mais, elle n’avait pas prévu une telle alchimie surtout avec ce genre d’homme, le genre irrésistible.

Et je dois dire que cette symbiose m’a fait craquer et j’ai eu un petit béguin pour Eric. Il est bien sûr fort, viril et terriblement sexy mais il émane de lui une dualité très touchante. Entre une assurance évidente en son corps, une intuition aiguisée lorsqu’il s’agit de lire en une femme mais il a également un côté complexé, empli d’incertitudes, de manque de confiance en lui lorsqu’il est auprès de Cass. Car, pourquoi cette femme pour qui tout réussi voudrait d’un homme forcé de mener une double vie pour maintenir à flot son entreprise ?

Mais ça Cass l’ignore, pour elle, il est Dalton Chase. L’identité du stripteaser doit rester secrète car cela aurait des conséquences sur leurs carrières respectives. Sans parler de l’ombre du père de Cass, cet homme d’affaire implacable et peu scrupuleux sur l’éthique, qui rode à l’affut de la moindre une erreur venant de sa fille. Ces conflits latents et ces petits mensonges par omission font monter une légère tension mais, elle retombe à la fin sur une note de déception car il n’y a finalement pas de grosse confrontation à proprement parler.

Néanmoins, j’ai aimé ce couple qui se forme l’air de rien et qui laisse libre court à la passion et aux émotions. C’est plutôt chaud mais aussi très tendre et justement calibré. Le titre du livre laisse supposer qu’il s’agit d’une histoire avec un homme qui aime dominer mais ce n’est pas forcément le cas et c’est tant mieux ! J’aurais malgré tout aimé plus de scènes de danse… Qui a dit qu’il ne fallait jamais faire confiance à un homme qui sait danser, déjà ?

Le maître de ses nuits est une romance toute sexy qui se laisse déguster, comme un entremet, et cela fait du bien.

Très bon

Acheter ce livre sur Amazon

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Songe d'une nuit d'été

2 Commentaires

  1. anaisisabelle

    13 mars 2016 à 14 02 09 03093

    Je viens de lie ta chronique qui est absolument superbe, magnifique, mais je ne comprends pas la fin: elle laisse présager une évaluation plus généreuse, du livre que les quatre étoiles sur six ! je nai trouvé rien qui ne ta pas plu, les moins , il y a seulement les plus. Mon avis perso. Tu peux approfondir les moins?

    Réponse

  2. c0xe

    14 mars 2016 à 13 01 33 03333

    Je te remercie pour ton retour Anaisisabelle 🙂 Alors pour répondre à ton questionnement, je vais seulement souligner le fait que 4 étoiles données ici équivalent à un « très bon » livre, ce que je trouve objectivement généreux. Au plaisir.

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article qui pourrait vous plaire

Concours Spécial 10 ans #4 Avec Charleston

Songe d’une nuit d’été fêtera le 29 juillet prochain ses 10 ans. Pour ce quatr…