Accueil ASCF Mariée… ou presque, Une alliance surgie du passé de Kat Cantrell

Mariée… ou presque, Une alliance surgie du passé de Kat Cantrell

10 Temps de lecture
1
0

Chronique de KarineKarine

 

 

:star: Mariée… ou presque, Une alliance surgie du passé de Kat Cantrell

Mariée… ou presque, Une alliance surgie du passé de Kat CantrellNombre de pages : 384 pages
Editeur : Harlequin
Date de sortie : 1er Février 2016
Collection : Passions
Langue : Français
ISBN-10: 2280343371
ISBN-13: 9782280343374
Prix Editeur : 7,40 €
Disponible sur Liseuse : Oui

Son résumé :

Mariée… ou presque 

Et dire que deux ans plus tôt elle a failli épouser cet homme insupportable d’arrogance ! Quand elle aperçoit Keith Mitchell au salon du mariage qu’il organise sur une île des Antilles, le souvenir de cette lamentable erreur revient aussitôt à la mémoire de Cara. Il l’a peut-être abandonnée devant l’autel, c’est vrai, mais, de toute façon, quel avenir aurait-elle eu avec un mari qui ne l’épousait que par devoir ? Alors, même si son cœur bat la chamade lorsqu’elle croise le regard de son ex-fiancé, elle ne se laissera pas détourner de son objectif : elle est là pour présenter sa nouvelle collection de robes de mariée, et enfin enterrer le passé.

Une alliance surgie du passé

Un soir de fête à Las Vegas, une rencontre bouleversante, un coup de folie, et voilà comment, deux ans plus tôt, Meredith s’est retrouvée mariée à un parfait inconnu, avant d’annuler cette union insensée. Enfin, du moins croyait-elle l’avoir annulée. Car elle vient de se rendre compte qu’elle était toujours, d’un point de vue légal, la femme du fascinant Jason Lynhurst. Jason, qui la sidère lorsqu’il lui impose un étonnant chantage : elle obtiendra le divorce à condition qu’elle reste à ses côtés le temps que l’importante fusion prévue au sein de la maison de couture des Lynhurst ait lieu. Et, surtout, qu’elle l’aide dans son plan pour en devenir le directeur.

Série « Tulle blanc et lune de miel » – Tome 1 et 2/2

 

Mon avis :

Mariée… ou presque

Nous suivons le personnage de Cara accompagnée de sa sœur Meredith qui avec leur affaire de robe de mariée sur mesure participe à un salon du mariage à l’autre bout du monde dans un cadre idyllique. Etonnée et ravie d’avoir été conviée à ce salon, Cara travaille d’arrache-pied pour que tout soit prêt le jour J du défilé. Mais le destin lui joue un tour assez cruel car lors d’une après-midi de préparation, elle se retrouve en face de son ex-fiancé.

Au départ, je m’étais dit que le personnage de Keith allait en prendre pour son grade, que Cara lui dirait ces quatre vérités. Or, ce n’est pas tout à fait ce qui s’est passé et j’ai été un peu déçue qu’elle lui pardonne son geste en étant sûr que cela la ferait enfin tourner la page et oublier cet homme pour de bon. J’aurais aimé la voir lui asséner un bon coup de massue et non la manière qu’elle utilise tout au long du récit qui m’a fait lever les yeux au ciel. C’était un jeu du chat et de la souris, bizarre et malsain à mon sens surtout si on ne veut plus avoir affaire avec ladite personne. Keith quant à lui, dans la première partie du récit m’a donné des envies de meurtre. Il a une idée toute faite des femmes qui gravitent dans son monde qui est affligeant. Il se pose tout un tas de questions, mais ne fait aucun geste pour avoir les réponses.  A côté de ça, l’histoire en elle-même est poignante car notre femme d’affaires a beaucoup souffert. Elle fait tout pour garder la tête haute. Malgré quelques situations qui m’auront fait grincer des dents, cela reste une bonne histoire de deuxième chance autour du thème du mariage.

 

Une alliance surgie du passé

Dans ce récit, nous suivons Meredith, la sœur de Cara. Elle pense racheter une part de la société de sa sœur et devenir son associée même si les robes de mariée ne sont pas sa tasse de thé. Sur le point de demander un prêt à son père, l’avocat de celui-ci lui révèle qu’elle est mariée.

Je le dis tout de suite, le schéma de cette histoire ressemble assez au précédent. Un manque d’originalité ? D’idées de l’auteur ? Certaines situations m’ont donné un air de déjà vu assez désagréable. J’ai aimé par contre que l’histoire se déroule à New York dans le domaine des grandes maisons de mode qui se font la guerre pour un monopole florissant. J’avoue que la réaction de Meredith m’a énormément plu. Elle fonce tête baissée et demande sans tourner autour du pot à son mari Jason, le divorce pour pouvoir concrétiser son projet. Jason lui aussi m’a plu, ce mariage dont il ne savait rien plombe son propre projet d’alliance avec le marché de tissu asiatique. Il est honnête et réfléchi. Il est prêt à sacrifier sa vie sentimentale pour réunir les sociétés de ses parents. Tous les deux m’ont amusé avec leurs négociations pour obtenir l’un et l’autre ce qu’ils veulent.  On voit immédiatement qu’ils forment un bon duo. Je n’ai pu que compatir aux doutes qui les assaillaient et à cet amour qu’ils refusent de voir en face.  Pour conclure, cette histoire m’aura plus plu que la première. Malgré quelques défauts, j’ai passé un bon moment avec ce diptyque.

Très bon

Acheter ce roman sur Amazon

 

 

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Songe d'une nuit d'été

Un Commentaire

  1. anaisisabelle

    13 mars 2016 à 14 02 13 03133

    Merçi beaucoup pour cette chronique!

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article qui pourrait vous plaire

Concours Spécial 10 ans #4 Avec Charleston

Songe d’une nuit d’été fêtera le 29 juillet prochain ses 10 ans. Pour ce quatr…