Accueil ASCF Alfie Bloom et l’héritage du druide de Gabrielle Kent

Alfie Bloom et l’héritage du druide de Gabrielle Kent

9 Temps de lecture
1
0

Chronique de KlolianeKloliane

Alfie Bloom et l’héritage du druide de Gabrielle Kent

Alfie Bloom et l’héritage du druide de Gabrielle KentNombre de pages :  296 pages
Éditeur :  Michel Lafon
Date de sortie :  12 novembre 2015
Collection :  Jeunesse
Langue :  Française
ISBN-10:  2749926513
ISBN-13:  978-2749926513
Prix Éditeur :  14,95 euros
Disponible sur Liseuse : Oui

Son résumé :

Alfie Bloom est un garçon ordinaire, jusqu’au jour où il reçoit un héritage inattendu : un château ! Et pas n’importe lequel, le château d’Hexbridge, un endroit bizarre où les majordomes ont de bien étranges pouvoirs et où les peaux d’ours peuvent voler. Le garçon y découvre bien vite que les circonstances de sa naissance font de lui l’unique gardien d’une magie vieille de plusieurs siècles. Avec l’aide de ses cousins, Maddie et Robin, il devra tout faire pour la contrôler et la protéger des forces obscures qui veulent s’en emparer.

Mon Avis :

Par habitude, lorsque je discute avec des amis de nos derniers livres, je leur demande toujours:  — “Quel a été votre premier sentiment à la fin de votre lecture ?”

Pour moi, le sentiment que j’associerai à “Alfie Bloom et l’héritage du druide” est NOSTALGIE…

Nous suivons  donc les aventures d’Alfred, surnommé Alfie, qui vit avec son père, William Bloom, un inventeur farfelu qui passe ses temps libres dans son atelier.  Alors que la dernière journée d’école touche à sa fin pour laisser place aux grandes vacances, notre jeune héros prévoit déjà six semaines d’ennuis sans la présence de sa seule amie, Amy. Mais deux événements particuliers vont chambouler sa vie à jamais: un en rentrant de l’école, et le second, lors de la réception d’une lettre d’un cabinet de notaire annonçant qu’il a hérité d’un château. Cette nouvelle demeure se situe dans le village d’enfance de sa mère disparue et proche de la maison de ses cousins, les faux jumeaux, Madeleine et Robin.  Je ne vous dévoilerai guère plus, car je veux vous laisser la totale surprise pour rien gâcher de votre lecture.

Au fil des pages, de vieux souvenirs me sont revenus. Lorsque j’avais onze ans, tous les samedis après-midi, je revenais de la bibliothèque avec trois livres pour la semaine. Je m’asseyais alors dans un grand fauteuil du salon et je me plongeais dans les livres afin de m’évader vers des lieux magiques et secrets.  La plume agréable et fluide de Gabrielle Kent a fait ressurgir, en moi, ce sentiment d’enfant qui rêve de vivre hors de la réalité.  J’ai plongé le sourire aux lèvres dans l’univers qu’elle a créé.

J’ai aimé aussi que l’auteur utilise le druidisme, au lieu des habituels sorts de  sorcellerie ou d’alchimie.  Il s’avère que c’est un bon choix pour se démarquer du lot et faire découvrir de nouveaux thèmes du monde de la  magie.

Et c’est avec une grande curiosité que vous allez suivre  Alfie à travers les nombreuses pièces du château d’Hexbridge, résoudre les secrets de son étrange héritage, s’amuser avec ses cousins… Bref, vous vous laisserez happer par cette grande aventure !

Vous ferez ainsi la connaissance d’une belle galerie de personnages secondaires qui entoure notre héros, que ce soient les membres de sa famille, les gens du village et ceux qui sont proches du monde de la magie. Certains d’ailleurs vous marqueront tels que les jumeaux, l’intrépide Madeleine et le spirituel Robin,  Artan et son humour décalé, Caspian le notaire assez strict et… Les deux directrices du collège Wyrmwald House, Crasse et Mélasse.  La première fois que j’ai lu leurs noms, j’ai éclaté de rire. Par leurs attitudes, elles m’ont fait penser à la terrible directrice, madame Legourdin, du livre de Roald Dahl “Matilda”, et de ses punitions hallucinantes. Je pense que vous allez adorer les détester !

C’est une belle histoire pleine de magie et d’humour qui fera plaisir aux jeunes lecteurs. Et pour un lecteur adulte, certes, il se doutera assez vite où l’intrigue va le conduire, mais il savoura tout autant ce roman qui fera écho à ses anciennes lectures jeunesses.

Conclusion :  J’ai beaucoup aimé cette lecture qui m’a plongée dans une douce nostalgie. J’ai eu l’impression de retrouver la “moi” de 11 ans, et l’ambiance qui m’entourait lors de mes lectures du samedi après-midi.

C’est un très bon roman fantastique, au récit très bien écrit et sans lourdeur. De la pointe de sa plume, l’auteure laissera une marque dans l’imaginaire des jeunes lecteurs.  

Je vous le conseille vivement, car j’ai un garçon de 11 ans, assis près de moi, qui s’est plongé dans les aventures d’Alfie Bloom avec un grand sourire. Cette belle preuve servira de conclusion.

Très bon

Acheter ce livre sur Amazon

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Songe d'une nuit d'été

Un Commentaire

  1. […] ⭐ Chronique d’Alfie Bloom et l’héritage du druide […]

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article qui pourrait vous plaire

Concours Spécial 10 ans #4 Avec Charleston

Songe d’une nuit d’été fêtera le 29 juillet prochain ses 10 ans. Pour ce quatr…