ASCFLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESROMANS JEUNESSE

L’émeraude oubliée Tome 1 : L’évasion de Lina Carmen

Chronique de NathNath - Avatar

 

:star: L’émeraude oubliée Tome 1 : L’évasion de Lina Carmen

 L’émeraude oubliée Tome 1 L’évasion de Lina CarmenNombre de pages : 202
Editeur : La Bourdonnaye
Date de sortie : 4 Février 2016
Collection : La Bourdonnaye Jeunesse
Langue : Français
ISBN-10: 9782824211367
ISBN-13: 9782824211367
Prix Editeur : 15,50€
Disponible sur Liseuse : Oui

Son résumé :

 Mornia est une ville sinistre, sans aucune végétation, peuplée de tours de béton grises qui s’élèvent vers le ciel. Un mur infranchissable empêche toute sortie de cette prison qui ne dit pas son mon, gouvernée par un dictateur, le président Percy. Les plus riches vivent en haut des tours, dans le confort et le luxe. Les plus pauvres vivent en bas, dans la banlieue industrielle, recouverte d’une brume permanente. Yan, un garçon de 15 ans, est l’un de ces pauvres des « bas-fonds » dont le destin est de finir ouvrier dans une usine, comme son père et son grand-père. Pourtant, il rêve d’une autre vie. Peut-être là-haut, chez les riches? Ou bien ailleurs qu’à Mornia? Mais existe-t-il un autre monde que celui-ci? Pour le savoir, il faudrait s’échapper. C’est alors que Yan rencontre Sonia, une jeune fille de son âge, issue des niveaux supérieurs, avec laquelle il va peut-être concrétiser ses rêves. L’évasion se prépare. Cependant, Percy et ses hommes sont prêts à tout pour faire échouer ce projet.

 

Mon avis :

J’ai lu ce livre principalement à cause de sa couverture et de son résumé, qui m’ont tous les deux beaucoup intriguée. Mais je dois dire que je ressort assez mitigée de cette lecture.

Mornia est une ville dont la population est séparée en deux : les riches vivent dans les hauteurs tandis que les pauvres vivent dans les « bas-fonds », où l’air est tout simplement irrespirable. Yan est un jeune homme qui vit dans les bas-fonds et qui rencontre un jour Sonia, une jeune fille qui vit dans les hauteurs. Tout les sépare mais ils ont tous les deux le même rêve : découvrir ce quil se cache derrière les immenses murs qui cerclent la ville. Les deux jeunes gens vont très vite devenir amis et faire tout ce qui est en leur pouvoir pour sortir de Mornia. C’est sans compter sur les trahisons et autres problèmes qui vont semer des embuches dans la réalisation de leur projet.

Yan est un jeune homme des « bas-fonds » qui n’a pas eu la vie facile : sa mère l’a abandonné quand il était enfant et son père est alcoolique. Il se cache derrière une carapace et est en réalité un gentil garçon qui veut changer de vie.

Sonia, quant à elle, m’a beaucoup énervée…J’ai cru avoir affaire à une gamine dans tous les passages la concernant. Elle fait souvent des caprices quand Yan ne va pas dans son sens. Mais elle est très débrouillarde et ne supporte pas la politique menée par le Président : elle veut que les choses changent.

L’intrigue se découpe en deux parties : le projet d’évasion de Yan et Sonia à Mornia, et tout ce qu’ils découvrent une fois à l’extérieur des murs de la ville. Je dois dire que tout ce qui ce passe à Mornia ma fait penser à énormément de dystopies que jai déjà lues : je n’ai donc pas vraiment accroché à cette partie du roman. Enormément de passages m’ont fait penser à Mystic City de Théo Lawrence et c’est bien dommage.

Par contre, j’ai beaucoup aimé la deuxième partie du roman qui est centrée sur l’ « émeraude oubliée » : la nature. L’émeraude fait en effet référence à toute la verdure, et donc la forêt, qui se trouve à l’extérieur des murs de Mornia. On découvre aussi dautres civilisations et une nouvelle manière de vivre en harmonie avec la nature. Cette partie est vraiment centrée sur l’écologie et les systèmes communautaires.

Dans ce roman, l’auteure nous montre donc deux aspects de notre monde : la société de consommation avec les plus puissants qui oppressent les plus faibles ; mais aussi lharmonie qui réside dans une vie en pleine nature. Ce roman nous montre deux options de vie qui s’ouvrent aux hommes mais surtout une réflexion sur la société actuelle.

En conclusion, malgré quelques passages vus et revus dans d’autres romans et des personnages auxquels je n’ai pas vraiment accroché, L’émeraude oubliée n’en reste pas moins une bonne critique de notre société. la deuxième partie du roman est vraiment très intéressante et donne envie d’en savoir plus sur les aventures de Yan et de Sonia!

Bon

Acheter ce roman sur Amazon

Tags
Voir Plus

Songe d'une nuit d'été

Songe d'une nuit d'été est un webzine culturel au féminin consacré à la littérature sous toutes ses formes entre autre chose, mais aussi aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

Un Commentaire

  1. Je l’ai lu à sa sortie et j’avais eu les mêmes impressions que toi ! Par contre je l’ai lu il y a de ça 2 ans maintenant et toujours aucune trace de la suite, du coup je ne pense pas que je la lirai quand elle sortira. J’aurai tout oublié du livre 😛

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils