Le chat sur le mur de Deborah Ellis

Chronique de LittlepadfootLittlepadfoot

:star: Le chat sur le mur de Deborah Ellis

Le chat sur le mur de Deborah EllisNombre de pages :  188 pages
Editeur :  Hachette Romans
Date de sortie :  27 janvier 2016
Collection :  Hors-séries
Langue :  Français
ISBN-10:  2013973497
ISBN-13:  978-2013973496
Prix Editeur :  14,90€
Disponible sur Liseuse : OUI

Son résumé :

Claire avait 13 ans quand elle est morte et qu’elle s’est réveillée dans le corps d’un chat errant, à Bethlehem, en Cisjordanie. Réfugiée dans une maison avec deux soldats israéliens et un petit garçon palestinien, elle va partager pendant quelques jours leur quotidien. Entre incompréhensions et émeutes qui divisent les deux peuples, elle va essayer de sauver sa vie, et peut être même celle de ses trois compagnons de hasard. Mais comment aider son prochain lorsqu’on est un chat ? Comment trouver sa place dans un univers chaotique, ravagé par la peur et la colère ?

Mon avis :

Dans ce livre aux allures de contes, on retrouve Claire, 13 ans, qui s’est réincarnée en chat errant en Cisjordanie, en pleine guerre israélo-palestinienne. Elle va se réfugier dans une maison avec deux soldats israéliens et un jeune garçon palestinien. Dans ce court récit, nous allons découvrir la vie passée de Claire à travers les événements de la guerre qui se déroule sous ses yeux de chats.

On est du point de vue de Claire et les chapitres s’alternent entre ce qu’elle observe en tant que chat et entre ses souvenirs de sa vie d’adolescente. Cependant, j’ai trouvé qu’on était beaucoup plus centré sur son ancienne vie, je n’ai pas vraiment trouvé l’intérêt au final, bien que son histoire en elle-même était intéressante. Si j’ai commencé ce livre, c’est parce qu’il abordait un sujet actuel et je voulais voir comment cela était traité dans un livre jeunesse. Finalement, la guerre et la situation en Cisjordanie est plus en arrière-plan de l’histoire de Claire. De plus, il y a assez peu d’explications sur la guerre en elle-même, qui est tout de même assez complexe, il faut donc que les enfants soient un minimum informés avant leur lecture pour comprendre tous les enjeux. Par moment, il faut vraiment s’accrocher pour suivre les points de vue de tous les côtés.

Pour parler de Claire, notre narratrice, c’est un personnage assez désagréable au premier abord, mais j’ai appris à l’apprécier sous sa forme de chat. En tant qu’adolescente, elle est tout ce que je déteste dans un personnage : égoïste, prétentieuse, antipathique. Du haut de ses treize ans, elle pense pouvoir faire sa loi et elle est assez insupportable par moment. Finalement, sa transformation en chat la fait réfléchir un peu et surtout grandir. Je l’ai nettement préférée en tant que chat, elle était beaucoup plus attachante et plus attentionnée envers les autres !

En conclusion, je ne m’attendais pas du tout à une telle tournure dans ce roman, j’en ressors assez perplexe, même si j’ai aimé l’histoire, qui est au final intéressante. C’est assez dommage que le sujet principal qu’est la guerre israélo-palestinienne ne soit pas assez approfondie.

Bon

Acheter ce livre sur Amazon

A propos Songe d'une nuit d'été 841 Articles
Songe d'une nuit d'été est un webzine culturel au féminin consacré à la littérature sous toutes ses formes entre autre chose, mais aussi aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*