Accueil ASCF Que nul n’entre ici de Brenda Novak

Que nul n’entre ici de Brenda Novak

8 Temps de lecture
2
0

Chronique de PimprenellePimprenelle

:star: Que nul n’entre ici de Brenda Novak

  Que nul n'entre ici de Brenda Novak Nombre de pages : 384
Editeur : 
Harlequin
Date de sortie : 
1er janvier 2016
Collection : 
Best Sellers Suspense
Langue :
 Français
ISBN-10:
 2280346028
ISBN-13: 
978-2280346023
Prix Editeur : 
7,50 €
Disponible sur Liseuse : Oui

 Son résumé :

Douze meurtres perpétrés en pleine nuit. Douze clandestins, abattus froidement et laissés à l’endroit même où ils sont tombés… Sophia St. Claire, chef de police à Bordertown, a bien du mal à gérer l’agitation qui s’est emparée de cette petite ville de l’Arizona depuis une dizaine de jours. Qui peut bien se livrer à des crimes aussi gratuits ? Un rancher sans scrupule, qui craint pour sa propriété ? Un citoyen trop zélé, qui a décidé de rendre lui-même la justice ? Sophia ne peut également s’empêcher de soupçonner Taylor, un policier douteux qui lui voue une rancune féroce depuis qu’elle a obtenu le poste qu’il convoitait. Et si, sous couvert de crimes de haine, cette affaire était bien plus personnelle qu’il n’y paraît ?

 

Mon avis :

J’aime beaucoup cet auteur, et rien que le titre me laissait présager d’un suspense angoissant.

Des immigrants clandestins se font régulièrement assassiner par un « redresseur de torts » dès qu’ils se font repérer en train d’entrer illégalement aux USA et la police est sur les dents, tentant de mettre fin à ces massacres. Avec une femme à la tête des forces de l’ordre d’une petite ville à la frontière du Mexique, tout paraissait réuni pour donner vie à une intrigue corsée.

Dans cet univers machiste, ce ravissant bout de femme ne fait pas l’unanimité et on prend parti pour Sophia St. Claire qui tente d’exercer son métier le plus humainement et honnêtement possible. Elle est confrontée à la vindicte de Leonard Taylor, qui la hait de lui avoir pris le poste qu’il désirait et qu’elle soupçonne de malversations visant à la démettre de ses fonctions.

Le parcours de la jeune femme – qui vient d’une famille défavorisée et qui s’est sortie de l’ornière pour occuper ce poste à responsabilités – est hélas utilisé abondamment tout au long des chapitres. Ainsi que ses rapports conflictuels avec sa mère et son nouvel beau-père, qu’on ne peut que détester. À cela s’ajoute le personnage masculin de Roderick Guerrero, fils illégitime d’un notable de la région qui, sur la demande de son père, va venir prêter main-forte pour découvrir l’identité du meurtrier : son travail remarquable au sein d’une agence privée de mercenaires et ses origines mexicaines lui donnent un avantage certain pour œuvrer sur les scènes de crime qui touchent ces deux pays.

Si bien que l’intrigue passe au second plan avec en premier la lutte de Rod pour faire son chemin dans l’armée en tant que fils de sa mère, reniant ainsi son héritage paternel et en second, les problèmes familiaux sordides de Sophia, deux situations personnelles qui auront un impact sur la résolution de cette enquête.

Le climat qui règne sur la ville de Bordertown s’englue également dans de sombres histoires de conflits émotionnels non-résolus qui rejaillissent à tout moment durant ce récit. Ainsi, de nombreux personnages se croisent et se déchirent, et même si je ne me suis pas perdue dans les différentes histoires, l’intrigue en pâtit car les meurtres à résoudre se retrouvent noyés au milieu de ces actions secondaires.

Le côté sombre est là, marque de fabrique de l’auteure, avec les « méchants » en personnages revanchards et rancuniers qui sont prêts à toutes les extrémités pour continuer leur petit trafic. Et celui-ci touche beaucoup, beaucoup de monde, y compris ceux qui semblent au dessus de tout soupçon dans cette petite ville de l’Arizona.

Un final fracassant et meurtrier qui fera ressortir toute la noirceur de l’avidité humaine et clôt ce titre dense en rebondissements mais qui m’a laissé sur ma faim pour la partie sentimentale : trop rapide et pas assez approfondie à mon goût.

Pour les lectrices qui aiment l’action, par contre, rien à redire, on n’a pas le temps de s’ennuyer, les rebondissements s’enchaînent sans coup férir.

Bon

Acheter ce roman sur Amazon

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Songe d'une nuit d'été

2 Commentaires

  1. Elea Dacruz

    30 janvier 2016 à 18 06 24 01241

    coucou
    trop envie de découvrir ce livre… encore un à ajouter à ma PAL…

    Réponse

  2. corinne0402

    30 janvier 2016 à 23 11 34 01341

    Il est dans ma PAL 😉

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article qui pourrait vous plaire

Concours Spécial 10 ans #4 Avec Charleston

Songe d’une nuit d’été fêtera le 29 juillet prochain ses 10 ans. Pour ce quatr…