ASCFLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESMXM BookmarkROMANCE M/M

Sortie des Sables de Victoriane Vadi

Chroniqué par LaulittaLaulitta

Sortie des Sables de Victoriane Vadi

Sortie des Sables de Victoriane VadiNombre de pages :  184 pages
Éditeur :  M/M BookMark
Date de sortie : 15 janvier 2016
Collection : Roman
Langue :  Français
ISBN-10:
ISBN-13: 979-1092954968
Prix Éditeur :  13 euros (4,49 euros ebook)
Disponible sur Liseuse : OUI

Son résumé :

Né dans la cité ensoleillée de Tès où la fortune sourit à ceux qui ont l’audace de défier leur destin, Aspel menait une vie paisible au sein d’une famille heureuse. Seulement, le bonheur a un prix dans le royaume du Sud et Aspel en fait la rude expérience à la mort de son père, lorsque leurs créanciers menacent de livrer sa famille à la misère et à la mendicité.

Pour sauver sa mère et ses frères de la ruine, il vend sa vie à une guilde d’esclavagistes, conscient pourtant du sort funeste qui l’attend. Mais sans autre choix possible, il renonce à sa liberté et est emporté loin de sa ville natale, en direction des mines de fer où l’on meurt d’épuisement. Les routes dangereuses qui y conduisent l’amènent aux portes du Désert Nébether, que l’on dit peuplé de sorciers et de mauvais esprits. Des périls l’y attendent et l’ombre de la mort plane au-dessus de sa tête, aussi fatale que le soleil accablant sur les étendues arides.

Cependant il advient parfois que le sort récompense favorablement ceux qui s’en remettent à lui, et il sourit à Aspel sous la forme envoûtante d’un guerrier du désert.

Mon Avis :

“Sortie des Sables” nous entraîne à la découverte d’une civilisation merveilleuse et digne des contes orientaux. Le roman commence en pleine action, lorsque Aspel, jeune homme âgé de dix-sept ans et aîné d’une famille nombreuse, décide de se vendre en tant qu’esclave pour subvenir aux besoins de sa famille.

Après de nombreuses péripéties, il se retrouve lié à un nomade, Ménat, grâce auquel il va vivre la vie dont il a toujours rêvé. Ses aventures au sein du désert de Nebether sont empreintes de beaucoup de magie mais également d’un respect des croyances anciennes qui font de ce roman un petit bijou. Aspel, ce jeune garçon si pur et si mature, va découvrir la vie des nomades, protecteurs de la civilisation perdue des Dragons et va se voir confronté à plusieurs choix. Toute la mythologie mise en place dans ce récit fait vraiment rêver et c’est avec plaisir que nous découvrons ou redécouvrons les sphinges, les djinns ou autres créatures merveilleuses.

La plume de Victoriane Vadi est précieuse car elle réussit à nous faire ressentir cette piété qu’éprouvent les nomades de Nebether. Même si le récit commence assez abruptement et qu’il reste parfois confus suite à la profusion de lieux que nous présente l’auteur, elle parvient toutefois à nous faire ressentir toute cette magie si particulière liée au désert.

Les aventures d’Aspel s’enchaînent et apportent un rythme entraînant au roman, de sorte qu’on a du mal à s’en éloigner. Le duo qu’il forme avec Ménat est très intense et l’auteur réussit à allier douceur et fougue, ce qui nous permet de lire des scènes érotiques très belles, sans jamais être crues ou vulgaires. Le jeune homme va apprendre à découvrir qui il est et ce qu’il veut vraiment faire de sa vie. C’est une très belle leçon que nous offre l’auteur.

Au final, Victoriane Vadi réussit à allier dans ce roman magie et péripéties, sans nous ennuyer un instant. Il s’agit ainsi d’une histoire pleine de poésie et de sensualité.

Très bon

 

Acheter ce livre sur Amazon

Voir Plus

Songe d'une nuit d'été

Songe d'une nuit d'été est un webzine culturel au féminin consacré à la littérature sous toutes ses formes entre autre chose, mais aussi aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils