Accueil ASCF La patience du diable de Maxime Chattam

La patience du diable de Maxime Chattam

10 Temps de lecture
0
0

Chronique de LittlepadfootLittlepadfoot

:star: La patience du diable de Maxime Chattam

La patience du diable de Maxime ChattamNombre de pages :  573 pages
Editeur :  Pocket
Date de sortie :  10 novembre 2015
Collection :  Pocket Thriller
Langue :  Français
ISBN-10:  2266207075
ISBN-13:  978-2266207072
Prix Editeur :  8,40€
Disponible sur Liseuse : OUI

Son résumé :

Des gens ordinaires découverts morts… de terreur. Un go-fast qui transporte bien pire que de la drogue… Et dans ce qui semble être l’antichambre de l’enfer : un homme retrouvé sauvagement égorgé. Lieutenant à la section de recherche de Paris, Ludivine Vancker comprend bientôt qu’un fil sanglant relie ces faits divers. Le mal qui ronge le monde, elle le connaît. Elle le côtoie depuis trop longtemps. Alors elle plonge, prête à nager dans l’horreur pour en retrouver la source. Là-bas, le diable l’attend, patiemment.

Mon avis :

Maxime Chattam est un de mes auteurs préférés en terme de thriller, alors je ne pouvais pas passer à côté de ce livre plus longtemps, surtout avec un résumé aussi alléchant et prometteur.

Je suis malheureusement une assez mauvaise fan, car je n’ai pas encore lu La Conjuration Primitive, son précèdent livre, dont ce livre est en quelque sorte la suite. On retrouve la même enquêtrice Ludivine Vancker, ainsi que Segnon Dabo, qui ont encore du mal à se remettre des horreurs et des pertes qu’ils ont dû subir, seulement dix-huit mois auparavant le début de la Patience du diable. Je conseille tout de même de lire le premier, bien ce que ne soit pas très gênant pour la lecture comme ce fut mon cas. Mais cela fait que j’ai été spoilée de la fin de La Conjuration Primitive (mais je le lirais tout de même avec plaisir, dans quelques temps, quand j’aurais un peu oublié). Si vous voulez profitez un maximum de cette lecture, soyez donc à jour dans les écrits de M. Chattam !

Maintenant, pour vous parler du livre en lui-même, j’ai tout simplement adoré ! Ce n’est pas un coup de coeur, mais un excellent livre et un très bon Chattam ! Dès le prologue, j’ai été embarqué dans son histoire, retrouvant avec plaisir son écriture dense et descriptive, mais qui arrive toujours à me captiver. Dès le début, il commence avec du très lourd, deux adolescents qui massacrent les passagers d’un TGV, puis ensuite un go-fast où la police, dont Segon et Ludivine, pensaient intercepter un trafic de drogues, ils se retrouvent avec des peaux et des visages humains sur les bras ! Avec un tel départ, avec des choses aussi atroces, l’auteur a su attiser ma curiosité et je n’ai plus lâcher son roman !

La Patience du diable est une jolie brique de presque 600 pages, un long déploiement d’horreur, de meurtres, de crimes plus horrible les uns que les autres, mais qui donne un thriller extrêmement bien ficelé.  Je suis impressionnée à chaque fois de l’imagination de l’auteur, qui sait se renouveler à chaque roman, à chaque page pour explorer un peu plus l’horreur de l’humanité ! Etant en pleine périodes de partiels durant ma lecture, j’ai pris mon temps pour déguster ce livre, ayant justement peu de temps pour lire. Mais si ça n’avait pas été le cas, je pense que j’aurais pu lire ce livre très vite. L’histoire était tellement agréable et attrayante que je n’avais jamais vraiment envie de m’arrêter ! J’ai également beaucoup aimé les effets des chapitres courts du point de vue des “méchants” puis ensuite les chapitres un peu plus long, du point de vue des enquêteurs, qui étaient donc en réaction au nouveau rebondissement meurtrier orchestré par l’auteur.

Le thème principal du roman, comme la couverture le laisse bien deviner, est le satanisme. C’est un thème assez large, que je connais assez peu et j’ai été assez effarée de voir les dérives des personnages emportés par ce courant de pensée. Je pense qu’il y a un sacré travail de recherche derrière ce livre de la part de Maxime Chattam. Ce thème fait beaucoup réfléchir par rapport à la religion, aux actions alarmantes que peuvent occasionner les plus extrémistes à cette dernière, jusqu’où l’homme peut aller pour suivre la masse ou bien pour prouver que son point de vue est la vérité.

En ce qui concerne le personnage principal, Ludivine Vancker, que j’ai découvert dans ce livre, je l’ai grandement apprécié. Elle est à la fois forte, du genre sarcastique, mordante, combative, mais elle est aussi faible de nature et surtout tourmentée par son terrible passé. Elle est malheureusement parfois tombé dans des écueils de l’intrigue qui étaient énervants de mon point de vue de lecteur, j’avais parfois envie de lui hurler dessus, de lui dire qu’elle était à côté de la plaque. C’est dans ces moments-là où je réagit et où je ressens le besoin de communiquer avec le personnage que je réalise que l’auteur a bien fait son boulot et qu’il a réussi à rendre son personnage particulièrement humain et son livre réussi.

Encore un joli coup de maître de la part de Maxime Chattam, un livre à ne pas louper pour tout adorateur de thriller bien ficelé et bien sanglant !

Inoubliable

Acheter ce roman sur Amazon

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Songe d'une nuit d'été
Charger plus dans ASCF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article qui pourrait vous plaire

Concours : 3 exemplaires d’Un Palais de Colère et de Brume de Sarah J. Maas à gagner !

C’est LE livre que j’attends le plus en ce début d’année ! Vous n’…