Accueil ASCF 2 filles + 3 garçons + les parents… de Sarah Mlynowski

2 filles + 3 garçons + les parents… de Sarah Mlynowski

12 Temps de lecture
0
0

Chronique d’Aely NahAely Nah

:star: Deux filles + trois garçons + les parents = dix choses que nous n’aurions pas dû faire de S. Mlynowski

Deux filles + trios garçons + les parents = dix choses que nous n’aurions pas dû faire de SarahNombre de pages :  384 pages
Éditeur :  Le livre de Poche
Date de sortie :  16 septembre 2015
Collection :  Livre de Poche Jeunesse
Langue :  Français
ISBN-10:  201167249X
ISBN-13:  978-2011972490
Prix Éditeur :  6.90 €
Disponible sur Liseuse : non

Son résumé :

April, dix-sept ans, et sa meilleure amie Vic, exultent. Elles habiteront ensemble pendant six mois sans adulte pour les surveiller. Par un habile mensonge, April a fait croire à son père obligé de déménager pour son nouveau poste, qu’elle va vivre chez Vic sous la surveillance de sa mère… laquelle se trouve en voyage. Les filles établissent une liste de dix choses interdites et saugrenues. Comme adopter un chat et l’appeler Donut, acheter un jacuzzi, organiser une fête avec plein de monde où tout est permis, peu importe qu’April ait déjà un petit copain. De petits mensonges en quiproquos, d’habiles dissimulations en fous rires alcoolisés, April va apprendre au gré de quelques nuits blanches et de maux de tête au réveil, le vrai prix de l’indépendance, mais sans perdre le sourire.

 

Mon Avis :

April est en première au lycée de Westport. Elle a sa vie bien rangée de jeune adolescente, des notes convenables, un petit ami depuis deux ans avec qui elle envisage de “sauter le pas” et des amies plus ou moins sages.

Et puis tout bascule !

Ses parents divorcent, sa mère part vivre en France avec son frère, et la voici chez son père avec sa nouvelle femme. Heureusement les amies et Noah sont là pour l’aider à surmonter tout ça. Et puis, une nouvelle catastrophe arrive le jour où son père lui annonce de but en blanc sa mutation et leur prochain déménagement. Prochain? Disons même immédiat puisqu’il a lieu dans une semaine à destination de Cleveland. Pour April, c’est hors de question. Sa vie, ses amis, son amoureux sont à Westport, elle fera donc son possible pour convaincre son père de la laisser vivre chez son amie Vi.

Coloc et ennuis à gogo

Et là c’est le début de la fin, fin de tout, comme nous pouvons nous en rendre compte dès les premières lignes. Nous sommes alors 3 mois et demi après le départ de son père et nous sentons en quelques phrases les prémices d’une panique croissante chez April mais aussi une catastrophe nucléaire familiale imminente. L’auteure nous fait frôler la crise d’apoplexie dès les premières pages. C’est rondement mené car, forcément nous n’en saurons pas plus de suite. Sinon le roman n’aurait plus lieu d’être. 
Nous allons donc suivre la montée en puissance des mensonges et autres turpitudes que deux ado laissées seules dans une grande maison peuvent imaginer.  April et Vi vont vous livrer une version concentrée, survitaminée et complètement déjantée de l’adolescence livrée à elle-même. Oubliez si vous êtes parents et laissez-vous emporter par le vent de folie de nos deux compères. Elles sont à elles seules une tornade d’humour, de délire, de stress permanent  aussi mais surtout un bel apprentissage de la vie au travers de ce qu’elle a de pire : premières fois, alcool, accident, traîtrise… mais aussi de meilleur : l’amitié, l’amour…

En bref résumé on pourrait dire les amies, les amours et les … emmerdes !

Des flash-back nombreux mais utiles

Je relève un petit bémol cependant, mais qui ne nous gêne en rien dans notre progression du récit, que sont de fréquents retours en arrière où l’auteure nous explique les réactions d’April à certains événements récents. Cela nous apporte un éclairage neuf sur la jeune fille et nous permet au travers de ces brefs interludes de la cerner plus intimement et donc de l’apprécier encore plus. Car April même si elle va au fil de ce roman se lâcher un peu, beaucoup, passionnément parfois, reste une adolescente assez soft ce qui ne sera pas le cas de tous.
Vi de son côté semble plus mâture avec ses 1 an de plus mais surtout grâce à la vie que lui fait mener sa mère. Pour elle, les courses n’ont aucun secret, ni les factures, ni les autres désagréments de la vie d’adulte. Il faut dire qu’elle vit quasiment seule toute l’année avec une mère actrice toujours en tournée.

Leurs différences vont les rapprocher et leur besoin d’extérioriser leur mal-être au travers de leurs frasques va nous emporter dans un maelstrom de sentiments à la façon des montagnes russes.

Une question constante : jusqu’où iront-elles ?

Mais ce qui m’a le plus interpellé c’est la manière dont l’auteure fait montée la pression tout du long. On sait que l’on se rapproche de LA date, on les suit avec toujours plus d’empressement et en même temps un peu d’appréhension. Car que ce soit April ou Vi, elles sont peut être un peu exaltées par leur liberté toute neuve mais elles ne se débrouillent pas si mal au quotidien pour des ado de 17 et 18 ans. Entre l’une dont la mère se fiche et l’autre qui a la sensation que tout va de travers depuis le divorce de ces parents, elles ne partaient pas forcément avec de bonnes dispositions. Pourtant on les voit évoluer et mûrir un peu mais on voit aussi comme une escalade dans leurs délires, leurs mensonges, ça commence avec les échanges de mails, l’arrivée de Donut, du Hula puis cette fête pour récolter des fonds.

En fait tout semble partir d’une bonne idée et aller ensuite de mal en pis. Comme un flocon de neige deviendrait avalanche à rouler et à monter en puissance dans sa descente vers la vallée.

Mais une chose est sûre je ne me suis jamais ennuyée dans cette lecture. Les personnages sont des ados pur jus, leur vie atypique nous les rend attachants car au fil du temps nous découvrons leurs aspirations, leurs faiblesses, leurs fêlures. 
C’est un livre jeunesse emprunt de folie mais aussi bizarrement au fond de tout ça nous observons des leçons de vie, une évolution de nos personnages dans leur vie, leur caractère qui fait réfléchir et peut être grandir un peu le lecteur ou simplement passer un bon moment de détente.
Très bon

Acheter ce roman sur Amazon

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Songe d'une nuit d'été
Charger plus dans ASCF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article qui pourrait vous plaire

Concours : 3 exemplaires d’Un Palais de Colère et de Brume de Sarah J. Maas à gagner !

C’est LE livre que j’attends le plus en ce début d’année ! Vous n’…