Accueil ASCF L’Impératrice Némésis de Coralie Martin

L’Impératrice Némésis de Coralie Martin

6 Temps de lecture
1
0

L'Impératrice Némésis de Coralie MartinBroché: 210 pages
Editeur : Baudelaire
Date de sortie : 28 mai 2013
Genre : Fantasy / Science-Fiction
Langue : Français

ISBN-13: 979-1020301932
Prix : 19,00€
Disponible en liseuse : non

Son résumé :
Les vampires sont des monstres suceurs de sang. Leur société est pleine de certitudes, d’arrogance et de stupidité archaïques. Et j’en fais partie. Mais qu’importe d’appartenir à leur race, tant que cela me permet de détruire celui qui m’a rendue immortelle – celui qui a tué mon enfant, mon amant et pris ma liberté. Mais mon objectif n’est pas du goût des Anciens. Ma tête est mise à prix. Paria, chassée et morte-vivante, je dois assouvir ma Némésis afin de vivre pleinement une dernière fois…

Mon avis :

Ici pas de vampires gentils, on est très vite mis au fait que ce sont des créatures sanguinaires qui n’ont aucune empathie pour leur nourriture, c’est-à-dire les humains. Même l’héroïne Marie, une fois devenue immortelle, n’a aucune pitié pour eux. Un bon point pour ce roman qui nous sort un peu de nos habitudes.

On se perd un peu parfois

L’action se déroule au présent avec des réminiscences de la vie mortelle de Marie depuis son ascension dans le monde grâce à un mariage arrangé dans la haute société du Moyen Âge  jusqu’à sa transformation en vampire en passant par son état de Calice, humain ayant un lien fort et unique avec un vampire.
Pour différencier les deux époques, l’auteure a choisi d’utiliser l’écriture en italique pour les pensées de l’héroïne au présent. Le tout est écrit à la 1ère personne pour s’immerger complètement dans sa tête. Ces effets de style sont parfois déroutants car on passe de l’un à l’autre au sein même d’un chapitre et à force j’ai eu l’impression que les pensées du présent étaient redondantes. Je vous avoue que j’ai trouvé beaucoup plus attrayante la vie antérieure de Marie que sa mission “vengeance” contre celui auquel elle appartient, le Maître, dont on sait très peu de choses finalement. Dommage !
J’ai trouvé que certains passages étaient mal amenés, tombant comme un cheveu sur la soupe. J’aurais aimé que certains personnages comme Bastien, son amant, ou Matthieu, son maître d’armes, soient plus développés aussi.

Une fin déconcertante !

Mais on se laisse petit à petit mener par la quête de Marie. On piétine même d’impatience de rencontrer le Maître de nos jours et voir l’issue de sa vengeance. Se laissera-t-elle à nouveau séduire par son aura, parviendra-t-elle à le battre ? L’auteure a choisi une fin déconcertante sujette à interprétation qui remet un peu de baume sur l’opinion que je me faisais de ce roman. Cependant, pour moi, cette fin est trop vite expédiée, seulement 8 pages. Je ressors avec une impression de “tout ça pour ça?!” mais en même temps chapeau à l’auteure pour avoir choisi cette fin.

En conclusion :

Un style travaillé mais dans lequel on se perd. Une fin surprenante qui redresse un peu le tout.

Presque Bon

 

Acheter ce livre sur Amazon

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Mymyworm
Charger plus dans ASCF

Un Commentaire

  1. anaisisabelle

    9 septembre 2015 à 15 03 10 09109

    Tu ne sembles pas renversée voir éblouie par ce livre.

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article qui pourrait vous plaire

Y aura-t-il trop de neige à Noël? de Collectif

Recueil de nouvelles de Isabelle Alexis, Tonie Behar, Adèle Bréau, Sophie Henrionnet, Mari…