Accueil ASCF Un Cœur Indomptable de Victoria Dahl

Un Cœur Indomptable de Victoria Dahl

10 Temps de lecture
0
0

Chroniqué par PimprenellePimprenelle

:star: Saga Sexy Girls : Un cœur indomptable de Victoria Dahl

Un cœur indomptable- Saga Sexy Girls, de Victoria DahlNombre de pages : 352
Éditeur :
 Harlequin 
Date de sortie : 1er août 2015
Collection :
Sagas
Langue :
Français
ISBN-10 :
2280333724
ISBN-13 :
978-2280333726
Prix éditeur : 7,40 €
Disponible sur liseuse :
Oui

Son résumé :

Les apparences sont parfois trompeuses…
Charlie croyait avoir réalisé son rêve – une carrière au top dans une grande ville, loin de Jackson Hole et de sa campagne natale. Mais tout s’effondre quand, éclaboussée à tort par un scandale, elle est obligée de quitter la ville. Il faut donc absolument qu’elle trouve un endroit où poser ses valises, le temps de se reconstruire et de faire le point ; et où aller, sinon à Jackson Hole, où on vient de lui proposer un poste ? Certes, responsable de la sécurité dans un ensemble hôtelier de ce trou perdu n’est pas exactement le job dont elle rêvait. Mais ce n’est que temporaire ; et puis, il y a aussi des aspects pas si désagréables que cela à ce retour aux racines… à commencer par ses retrouvailles avec Walker Pearce, son amour secret d’adolescente ! A l’époque, il était le plus beau garçon du lycée, et il ne s’était même pas aperçu de son existence. Aujourd’hui, Walker est encore plus séduisant que dans ses souvenirs, et Charlie a bien l’intention de prendre sa revanche…

Mon avis :

Bien que faisant partie de la série Sexy Girls (et 3ème opus), ce tome peut être lu indépendamment des autres, même s’il y a des personnages récurrents, il s’agit surtout de narrer les différentes histoires (amoureuses prioritairement, of course!) des habitants et résidents de Jackson Hole, petite bourgade des États-Unis.

Nous faisons connaissance avec Charlie Allington qui – suite à des problèmes professionnels – se trouve plus ou moins contrainte de retourner dans cette ville, quittée car trop petite pour ses ambitions. En parallèle, on vit également les déboires de Walker Pearce qui se retrouve au chômage pour l’hiver.

Pour tout dire, j’ai eu du mal à rentrer dans cette lecture. La rencontre entre les deux héros – qui se connaissaient à l’adolescence – est entrecoupée de nombreuses longueurs qui reposent sur les idées et angoisses tournant dans la tête des protagonistes. Alors que ce titre repose sur le personnage féminin, tous ces soliloques m’ont donné l’impression d’avoir affaire à une Charlie inconsistante, sans beaucoup de conscience et presque haïssable. Le pire étant que les raisons de sa « malhonnêteté » ne viennent que dans les derniers chapitres, si bien que je ne me suis pas attachée à Charlie.

Pour Walker, on suit avec intérêt les difficultés d’apprentissage qu’il rencontre et ses questionnements existentiels sont touchants. Même si on a parfois envie de « claquer » ce beau mâle qui montre une gentillesse profonde doublée d’un manque de compassion étrange. Ces écarts de comportements ayant une explication qui reste  boiteuse, avec cette entrée en matière sur les caractères de chacun, difficile de s’immerger dans leur histoire (d’amour?) naissante. Mais ces deux adultes – qui en viennent rapidement à de la sensualité brute de décoffrage (ventilateur grande puissance souhaitée, les passages charnels sont plus que crus et explicites!) – se tournent autour sans arriver à se parler, plombant encore plus le rythme du récit.

Le tempo n’existe qu’au travers des sombres agissements des nouveaux employeurs de Charlie ainsi que des revendications d’une ancienne amoureuse de Walker, ramenant cette romance au rang de règlements de comptes financiers douteux, malversations et amours contrariées. Pas glamour, ni bien amené, en plus, ces événements servent à enjoliver l’histoire qui tourne à vide du coté sentimental, de mon point de vue. Quant à l’aspect machination, une histoire de millions détournés, avec un complexe touristique qui demande un niveau de sécurité équivalant à celui de Fort Knox ? Pas crédible du tout, et même anachronique dans ce paysages de ranchs et cow-boys.

Se rajoute à cela que tout le monde ment, cache la vérité, intrigue et manipule (sur quasiment 300 pages) avec pour résultat qu’au lieu de savourer sa lecture, je me suis vu lassée de la mollesse de l’histoire, des atermoiements des personnages principaux, de l’incohérence de la trame, pour finalement un peu apprécier les derniers chapitres… Où tout est explicité en deux temps trois mouvements !

En conclusion, trop de tâtonnements des héros (qui n’ont jamais l’air de savoir ce qu’ils veulent), une romance bancale (car réduite à l’attirance physique), et une intrigue qui traîne en longueur sur les trois quarts du titre ! Déçue par ma lecture, alors que le parti pris de l’auteur – faire de Charlie une femme réellement émancipée (loin des clichés de la romance habituelle) – aurait dû m’enchanter.

Hélas, je n’ai pas adhéré au personnage féminin dès les premières lignes, Walker – malgré son physique impressionnant – se conduit comme un grand dadais/plat de nouilles et les  personnages secondaires n’étant qu’accessoires, je n’ai pas eu grand-chose à me mettre sous la dent.

Dommage, car j’aime bien l’auteur dans le style Historique, mais pas convaincue par ce passage au contemporain.

Presque Bon

Acheter ce roman sur Amazon

Les tomes précédents

Pas si sage de Victoria Dahl

 

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Songe d'une nuit d'été

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article qui pourrait vous plaire

Concours Spécial 10 ans #4 Avec Charleston

Songe d’une nuit d’été fêtera le 29 juillet prochain ses 10 ans. Pour ce quatr…