Les audaces de Lady Honor de Julia London

Chronique réalisée par RoseRose

Les audaces de Lady Honor de Julia London


Les audaces de Lady Honor de Julia LondonSérie
: Les demoiselles de Beckington
Nombre de pages :
 352 pages
Éditeur : Harlequin
Date de sortie : 1er juillet 2015
Collection : Les Historiques
Langue : Français
ISBN-10 : 2280280949
ISBN-13 : 9782280280945
Prix Éditeur : 7,50 €
Disponible sur Liseuse : Oui

Son résumé :

Honor redoute les destin qui les attend, ses sœurs et elle, lorsque leur frère, lord Sommerfield, se sera marié. Pourquoi a-t-il fallu qu’Augustin s’entiche de cette mégère de Monica Hargrove ? Pour avoir grandi auprès d’elle, Honor sait qu’elle n’est qu’une opportuniste qui veut éloigner ses futures belles-sœurs pour régner en maîtresse absolue sur Beckington House. Hors de question que Honor le supporte ! Pour décourager ce genre de femme, elle ne connaît qu’un seul moyen : lui faire miroiter un parti plus avantageux. Justement, ce libertin notoire de George Easton – rien de moins que le neveu du roi –, rencontré un soir dans un tripot mal famé, ferait parfaitement l’affaire. Joueur habile, sûr de lui et terriblement charismatique, il est le candidat idéal. Mais à peine Honor lui a-t-elle proposé cette mission dans l’intimité d’un fiacre que, déjà, sous le regard pressant de ce séducteur chevronné, elle sent que l’épreuve de la tentation sera tout aussi difficile pour elle…

Mon avis :

Après une rencontre dans un tripot de Londres – que Honor avait eu envie de visiter avec quelques-unes de ses amies –, rencontre durant laquelle elle pluma littéralement George Easton au Commerce (un jeu de cartes), les deux jeunes gens vont être obligés de rester en contact, afin que George puisse la rembourser.

Quelques jours plus tard, Honor décide de convaincre George de séduire Monica, sa future belle-sœur, une véritable peste bien décidée à chasser Honor et ses sœurs de chez elle une fois mariée à leur demi-frère Augustin. En effet, Honor, Grace, Prudence et Mercy vivent avec leur mère et le second mari de celle-ci. Mais leur beau-père est gravement malade, et leur avenir est en jeu si elles ne sont pas mariées avant le décès du comte. La seule chose qu’elle puisse faire, c’est retarder le mariage d’Augustin le plus possible. Mais Honor va rapidement être prise dans ses propres filets…

Le premier point qui choque un peu, c’est l’attitude de Honor. Elle n’hésite pas à essayer de détruire le bonheur de son demi-frère pour préserver son train de vie à elle. Elle ne devient donc pas de ce fait très sympathique pour le lecteur. Tous les gens qui gravitent autour d’elle ne sont là que pour l’aider à garder ses beaux chapeaux et ses belles robes, même George. Elle est très égoïste et ne s’amende pas. Plus généralement, il n’y a que peu de personnages auxquels on s’attache dans ce roman : George, le mauvais garçon, fils illégitime, mais qui a une grandeur d’âme très appréciable sous des airs coquins, et la mère de Honor, malade, qui perd la tête. Augustin est faible, Monica n’est pas aussi mauvaise que le laisse paraître Honor, mais elle reste quand même un peu garce (et sa mère encore plus).

Un autre point paraît un peu étonnant : Honor se ballade tranquillement dans un tripot, entourée d’hommes et de prostituées, joue aux cartes avec un libertin notoire, et bizarrement, alors que tout Londres est au courant, ça n’a aucune incidence sur sa réputation alors que d’habitude, il suffit qu’on montre un bout de cheville pour se faire traiter de catin.

Il est fort dommage que ces deux points négatifs influencent autant la lecture, car il y avait de très bonnes choses dans ce roman, mais avoir une héroïne qu’on ne supporte pas, c’est assez difficile à gérer. Le héros quant à lui était vraiment intéressant, joueur comme on les aime, et s’il n’y a qu’une chose à retenir, il vaut mieux que ce soit lui !

Bon

Acheter ce livre sur Amazon

 

3 Commentaires

  1. Le résumé donnait envie mais une héroine aussi agaçante et égoïste ne m’aurait pas plu. Rien que ce personnage aurait anéanti ma lecture. Comptes-tu quand même tester la suite si elle est publié?

  2. J”aimerais beaucoup lire ce bouquin. L”action me semble intéressante, originale. J”aime bien ta chronique, même si je suis attristée par la cotation de seulement 3 étoiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*