LES NEWS >

La prière de Galilée de Joshua Corin

La prière de Galilée de Joshua Corin

La prière de Galilée Joshua CorinNombre de pages :  384 pages
Editeur :  Harlequin
Date de sortie :  1er juillet 2015
Collection :  Best-Sellers
Langue :  Français
ISBN-10:  2280280957
ISBN-13:  978-2280280952
Prix Editeur :  7,50€
Disponible sur Liseuse : OUI

Son résumé :

Si Dieu existait encore, il m’aurait arrêté.

Par un froid matin de janvier, un sniper embusqué sur le toit d’une école primaire d’Atlanta abat de sang-froid quatorze personnes qu’il a piégées, dont une dizaine de policiers. Le mois suivant, à Amarillo au Texas, il frappe de nouveau et fauche six pompiers qui tentaient d’éteindre un incendie. Le seul indice dont dispose la police : une boîte que le tueur a laissée à Atlanta. Avec, à l’intérieur, ce message : « Si Dieu existait encore, il m’aurait arrêté. Signé Galilée. »
Révoltée par ces meurtres atroces, et par l’impuissance de la police à découvrir l’identité de ce meurtrier redoutablement intelligent, Esme Stuart, ancien agent spécial du FBI, n’hésite qu’une fraction de seconde quand son ancien coéquipier, Tom Piper, lui demande de l’aider sur cette affaire. Même si elle doit pour cela bouleverser la vie qu’elle s’est construite depuis sept ans à Long Island, avec son mari et sa petite fille.
Armée de sa détermination, de sa redoutable perspicacité et de son aptitude à deviner les motivations du tueur, Esme va se lancer à la poursuite de Galilée, et tout faire pour arrêter sa croisade meurtrière.

Mon avis :

Galilée est un tueur en série embusqué, un tireur d’élite qui effraie toute l’Amérique avec le nombre impressionnant de mort qu’il sème derrière lui. Il tue en masse, souvent des représentants de l’ordre et de la sécurité comme des policiers ou bien des pompiers. Le nombre de décès croît en même temps que l’impuissance de la police face à Galilée.

Le FBI est alors mis sur le coup et l’agent Tom Piper fait appel à son ancienne coéquipière Esme Stuart, qui s’est mise en retraite. Celle-ci était une des meilleures recrues de sa génération, une vraie casse-cou et qui était aussi douée d’un instinct et d’un esprit de raisonnement hors norme. Elle s’est malheureusement rangée dans une vie de famille tranquille, reconvertie difficilement en mère au foyer selon les désirs de son mari Rafe.

Mais lorsque que Tom Piper sera blessé par Galilée, Esme n’hésitera pas un seul instant à le rejoindre sur l’enquête, étant elle-même de plus en plus révulsée par les ravages du tueur en série. Elle veut à tout prix le faire cesser et pense être la personne pour le combattre, avec son intelligence et sa perspicacité comme armes.

Galilée est un tueur en série que j’ai trouvé assez différent de tous les tueurs en série que j’ai pu découvrir dans d’autres thrillers. Ici, c’est un sniper qui n’entre pas ou très peu en contact avec ses victimes, il apparaît donc comme encore plus froid que tout autre tueur car une distance est mise en place. C’est original comme façon d’agir, mais pour ma part ça ne m’a pas plu. J’avais du mal à définir ce que faisait vraiment le tueur et ça m’a manqué de pas en savoir plus sur lui ou d’avoir son point de vue, ce que j’aime beaucoup dans les thrillers. Mis à part sa façon de tuer, il reste assez banal, il est intelligent et rusé, ce qui reste des caractéristiques propre aux tueurs en série.

Galilée n’est pas franchement un tueur qui m’a fait frémir ou qui m’a stimulée, ce qui peut expliquer mon ennui durant ma lecture. Pourtant au début, j’étais assez intéressée et enthousiasmée par les motivations du tueur,  par tout ce que peut laisser sous-entendre le message qu’il a laissé à la police « Si Dieu existait encore, il m’aurait arrêté ». Mais au final, l’auteur m’a complètement perdue dans son complot politique, surtout que je m’attendais à quelque chose de plus percutant que cela. De plus, il y a eu certains raisonnements d’Esme que je n’ai pas compris, pareil pour certains rebondissements de l’histoire.

Je suis aussi plus portée sur les thrillers, ici, j’ai plus eu droit à un policier pas très bon, qui traînait en longueur. L’auteur a aussi créé beaucoup trop de personnages secondaires, souvent qui étaient assez inutiles à l’histoire et peu approfondis. La multitude de personnages m’a laissé le sentiment d’être largement en dehors de l’histoire, parce qu’au final je ne me suis même pas attachée aux personnages principaux. Pour moi l’auteur a fait beaucoup de pages pour ne pas dire grand chose et l’histoire a trop tiré en longueur pour moi.

Je n’ai pas été captivée par cette lecture, je me suis ennuyée pendant au moins les trois quarts du livre et j’ai dû me faire violence pour au moins aller jusqu’au bout et ne pas abandonner avant la fin du livre. La fin m’a intéressée en plus, mais dommage que ça n’ait été que le temps d’une dizaine de pages. Je ne recommande donc pas du tout ce thriller qui à mon goût, est trop brouillon et pas assez captivant.

Sans Plus

Acheter ce roman sur Amazon

About Littlepadfoot (125 Articles)
Chroniqueuse sur Songe d'une nuit d'été depuis août 2014. Future libraire, je lis de tous les genres avec une prédilection pour la littérature contemporaine, le thriller, le New Adult et le Young Adult.

La Parole est à Vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :