Phobos de Victor Dixen

:star: Phobos de Victor Dixen

Phobos de Victor DixenBroché: 448 pages
Editeur : R-jeunes adultes
Date de Sortie : 11 juin 2015
Collection : R
Langue : Français
ISBN-10: 2221146638
ISBN-13: 978-2221146637
Prix Editeur : 17,90€
Disponible sur Liseuse : OUI

Son résumé :
Six prétendantes.
Six prétendants.
Six minutes pour se rencontrer.
L’éternité pour s’aimer.

Il veulent marquer l’Histoire avec un grand H.

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’oeil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

Elle veut trouver l’amour avec un grand A.

Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour…

Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

Mon Avis :

Voilà un roman étonnant que j’ai dévoré d’une traite. Phobos, c’est un peu un mix de « La Sélection » de Kiera Cass et de roman YA SF. L’histoire est racontée du point de vue de Léonor, l’héroïne, en grande partie. Tout comme ses camarades, elle a signé pour une émission de télé réalité un peu particulière : embarquer dans un vaisseau en partance pour Mars. Sur ce dernier, elle aura le temps du voyage pour participer à des speed-dating et trouver le garçon de ses rêves. On pourrait croire que nous avons affaire à de la simple romance revue et repassée mais en fait pas du tout. L’histoire est bien plus complexe, nous offrant une véritable intrigue tournant autour de ce qu’il se passe sur terre, dans les dessous de l’émission auxquels, bien sûr, les candidats, coupés du monde, n’ont pas accès. Pourtant, au fur et à mesure que le voyage avance et que les jeux se font, Léonor commence à nourrir certains soupçons.
Le lecteur quant à lui, est au courant d’entré de jeu puisqu’il suit ce qu’il se passe sur terre. Serena, la productrice et ses acolytes sont prêt à tout pour faire l’émission du siècle qui leur rapportera gloire et fortune. Les 6 garçons et filles dont fait partis Léonor et qui voguent vers des cieux qu’ils espèrent meilleurs, ne se doutent absolument pas de ce qui les attendent une fois à destination.
Voilà un roman qui vous assurent autant de surprises, de suspenses que de moments forts et intenses.

On entre facilement dans le récit et on suit avec plaisir ce qu’il se passe sur le vaisseau tandis qu’on appréhende les plans ourdis sur terre par Serena, la productrice, et ses collègues. Léonor est un personnage avec lequel on s’attache très facilement. C’est une héroïne au caractère bien trempé mais avec ce qu’il faut aussi de maturité. Quant aux autres personnages, ils sont loin d’être laissés pour compte, bien au contraire. Du côté des garçons, chacun à son petit quelque chose qui le rend attachant même si certains sont un peu moins mis en avant. La finalité de ce premier tome nous laisse dans une attente presque insoutenable.
Franchement, j’ai beaucoup aimé et j’ai totalement été happée dans cette histoire de Speed-dating de l’espace. Phobos, ce n’est pas seulement de la romance YA, en fait c’est bien plus complexe et incroyablement accrocheur car l’intrigue principale ne réside vraiment pas avec qui l’héroïne finira mais sur une histoire de vie ou de mort !

En conclusion, j’ai vraiment beaucoup aimé et j’ai passé un bon moment de lecture avec ce premier tome ! Je ne peux que vous le recommander chaudement !

Excellent

Acheter ce livre sur Amazon

 
A propos Artemissia (Julie F) 4106 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». Un site culturel 100% féminin. Il est consacré à la littérature (romance, jeunesse, bit-lit, thriller, MxM entre autre chose), mais aussi aux mangas, à la BD, aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

5 Commentaires

      • Mon commentaire est admiratif, je suis eblouie par la culture generale de la commentatrice, c”est tout! C”estait une louange, pas une critique! Je ne peux pas faire appel a des emoticones, j”aurais mis: applaudissements!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*