La Quête de Mary Bennet de Pamela Mingle

Chronique réalisée par LittlepadfootLittlepadfoot

:star: La Quête de Mary Bennet de Pamela Mingle

La quête de Mary Bennet de Pamela MingleNombre de pages :  304 pages
Editeur :  J’ai Lu
Date de sortie :  11 mars 2015
Collection :  Darcy & Co
Langue :  Français
ISBN-10:  2290100722
ISBN-13:  978-2290100721
Prix Editeur : 8€
Disponible sur Liseuse : OUI

Lire un extrait du roman

Son résumé :

Grandir au côté de quatre sœurs n’a pas été facile pour la maladroite Mary Bennet, amoureuse invétérée des livres. Alors que toutes sont établies ou presque, Mary vit encore dans la demeure familiale, où sa mère n’a de cesse de lui répéter qu’elle finira vieille fille. Lorsque son aînée Lydia et son fiancé sont au cœur d’un nouveau scandale, qui met à mal l’image de la famille Bennet, Mary est éloignée à High Tor, chez Jane et son époux Mr. Bingley. Auprès du couple, elle rencontre l’élégant Henry Walsh, qui l’étourdit aussitôt. Serait-ce de l’attirance qu’elle éprouve pour ce séduisant gentleman ? 

Mon avis :

Pour ce second livre de la collection Darcy & Co, l’auteur semble pour une fois sortir des sentiers battus, en consacrant son livre à l’une des petites sœurs de Lizzy, Mary Bennet. Dans le livre original, on a tout de même très peu d’infos sur elle, mais à partir de cela, Pamela Mingle lui construit sa propre histoire.

L’histoire semble se dérouler quelques années après le dénouement final d’Orgueil & Préjugés. Jane et Charles Bingley sont mariés et ont eu un petit garçon ; Elizabeth et son cher Darcy sont devenus les parents de deux adorables jumelles ; Lydia est toujours mariée avec Wickham et enceinte jusqu’au cou ; seules restent Mary et Kitty au domicile familial.

Cependant, les deux filles Bennet ne sont pas dans la même situation. Tout le monde considère que Mary finira vieille fille et comme gouvernante pour ses nièces, tout simplement parce qu’elle préfère la solitude, ses livres et qu’elle n’est pas aussi exubérante que Lydia ou Kitty. Pour cette dernière, il y aurait presque un mariage en vue avec Henry Walsh, mais seulement d’après ses dires et ceux de sa mère.

Toutefois, l’arrivée inopportune de Lydia à Longbourn va tout bouleverser. Celle-ci déboule dans le domaine familial, bouleversée, prétendant que son mari la trompe. La réponse de Mr Wickham ne se fait pas attendre car il est désormais introuvable, prétendant fuir son épouse infidèle, qui ne porterait même pas son propre enfant. Encore une fois, Lydia est une source de scandale pour sa famille.

Afin d’être éloignées de tout cela, Mary et Kitty vont se rendre à High Tor, le domaine de Jane et Charles Bingley. Elles vont y retrouver le fameux Henry Walsh qui y est également invité. Alors que Kitty met tout en œuvre pour le séduire, celui-ci semble bien plus intéressé par la douce Mary Bennet. Celle-ci est également bien plus que troublée par cet homme, se demandant qui, entre elle et sa sœur, peut bien être au centre de ses pensées.

Contrairement à ce que pourrait laisser penser le scénario et le titre, tout n’est pas centré sur Mary. Le lecteur est plongé dans l’ambiance familiale de la maison Bennet et on a droit à quelques sous-intrigues autour des autres personnages. On peut dire que ce livre se laisse lire, mais ce n’est pas le livre le plus captivant que j’ai pu avoir entre les mains, même si je ne me suis jamais ennuyée au cours de ma lecture austenienne.

L’histoire est du point de vue de Mary, ce qui nous rapproche beaucoup d’elle et de ses sentiments. On se prend facilement d’affection pour elle, surtout quand on lui fait tous les reproches du monde. C’est quelque chose qui m’a grandement énervée, le fait que Mrs Bennet, Lydia et Kitty soit sans pitié avec elle alors qu’on ne peut reprocher grand chose à Mary. Comme c’est presque constant dans le livre, je n’ai pas trop apprécié cette injustice flagrante pour l’héroïne.

Bien qu’au niveau de l’écriture, Pamela Mingle soit bien loin de Jane Austen, elle a su, avec beaucoup de respect, s’inspirer et construire une nouvelle histoire. Elle a largement édulcoré le caractère initial de Mary pour pouvoir créer tout un récit autour d’elle. Le seul reproche que je pourrais faire à l’auteure par rapport aux personnages, c’est de parfois pousser un peu trop le caractère de Mary et de Kitty dans la caricature. Les deux sœurs étant toutes deux en concurrence pour Henry Walsh, cela rend parfois les dialogues et le scénario peu subtils et prévisibles.

J’ai trouvé cette austenerie très sympathique, ça a été une agréable découverte de ce qu’aurait pu être la vie de Mary Bennet. J’ai également apprécié lire, pour une fois, un livre qui met en scène un autre personnage que le couple de Darcy et Lizzy. C’est ma deuxième lecture pour la collection Darcy&Co de chez J’ai Lu et j’en suis plutôt satisfaite pour l’instant, j’ai hâte de lire leurs prochaines sorties !

Bon

Acheter ce livre sur Amazon

J'ai Lu Pour ElleAcheter ce livre chez J’ai Lu Pour Elle`

Les Tomes Publiés

Insaisissable Mr Darcy de Kara Louise

A propos Songe d'une nuit d'été 842 Articles
Songe d'une nuit d'été est un webzine culturel au féminin consacré à la littérature sous toutes ses formes entre autre chose, mais aussi aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.