La provocatrice de Sabrina Jeffries

Chronique réalisée par RoseRose

Les Hussards de Halstead Hall Tome 3 : La provocatrice de Sabrina Jeffries

La Provocatrice de Sabrina JeffriesSérie : Les Hussards de Halstead Hall tome 3
Nombre de pages :
 384 pages
Éditeur : J’ai Lu
Date de sortie : 19 mars 2015
Collection : Aventures & passions
Langue : Français
ISBN-10: 2290091782
ISBN-13: 9782290091784
Prix Éditeur : 7,40 €
Disponible sur Liseuse : Oui

Lire un extrait du roman

Son résumé :

Au grand dam de sa grand-mère qui veut la marier dans l’année, Minerva Sharpe publie des romans gothiques. Elle exaspère aussi Giles Masters, jeune avocat ami de son frère, qui s’est reconnu sous sa plume dans le personnage du traître. Soucieux de préserver sa carrière et de contrôler les écrits de cette péronnelle, Giles offre de l’épouser. Minerva y voit aussitôt l’occasion de déjouer les plans de sa grand-mère. Giles a une très mauvaise réputation. Grand-maman sera horrifiée et lui refusera son consentement. Enfin, elle la laissera en paix…

Mon avis :

On continue cette série qui me plaît décidément beaucoup ! Je vous conseille d’aller lire au moins les résumés des deux premiers tomes, pour saisir un peu le principe de cette série.

Une main bienveillante, un baiser quelques années plus tard, et puis…

1806. Minerva n’a pas encore dix ans, et la voilà orpheline. La petite fille n’a pas très bien compris ce qui s’était passé pour que ses deux parents soient décédés tous les deux. Cachée dans le jardin pour ne pas assister au service funéraire, elle espère ne pas être découverte. Mais la voici qui tombe sur Giles Masters, un ami de son frère, âgé de dix-huit ans. Le jeune homme comprend rapidement que la petite est terrorisée : ayant lu dans les journaux que sa mère avait abattu son père et s’était donnée ensuite la mort, elle craignait de voir le corps de sa mère avec un trou dans la poitrine et son père sans visage, dans les cercueils ouverts. Après l’avoir apaisée, Giles aide Minerva durant la cérémonie. C’est à partir de ce moment-là que Minerva tombe éperdument amoureuse de lui.

1816. Giles est devenu avocat. Et, aux dires des frères de Minerva, un libertin à la vie dissolue. Ce qui n’empêche bien sûr pas la jeune femme d’en être toujours éprise. Lors de sa fête d’anniversaire, elle espère que le jeune homme sera là, mais Giles ne se montre pas. Déconfite, elle part prendre l’air dans le jardin et surprend une conversation entre ses frères. Une soirée costumée est en cours dans les environs, et les garçons ont l’intention de faire le mur pour y aller. Qu’à cela ne tienne, Minerva ira, en espérant y retrouver l’amour de sa vie ! La jeune femme s’y rend, mais Giles n’est pas là. Et là voilà donc au milieu… d’une orgie. Réussissant à s’éclipser, elle se glisse dans un couloir, voit un homme arriver, se cache… et s’aperçoit qu’il s’agit de Giles, déguisé en moine. Voulant s’assurer qu’il n’est pas en train de fricoter, elle pénètre doucement dans la pièce dans laquelle il a disparu… et le surprend dans un bureau en train de voler des papiers. Désirant repartir aussi discrètement qu’il est arrivé, Giles attrape la jeune femme et l’entraîne avec lui. En échange de son silence, celle-ci lui demande un baiser. Et quel baiser !

La petite fille a grandi, c’est maintenant une superbe jeune femme

1825. Giles est à un mystérieux rendez-vous, très tôt le matin. Il ne désire plus travailler pour  un dénommé Ravenswood. Le jeune homme en effet collabore avec le ministère de l’Intérieur depuis des années et, en jouant les libertins, collectait de précieuses informations pour le gouvernement. Mais cette situation a fini par le lasser, et il décide de se retirer de ce milieu. Ravenswood comprend sans peine, et lui a apporté des informations sur la famille de Minerva. Et sur Minerva elle-même d’ailleurs… La jeune femme a en effet fait passer une petite annonce dans un journal féminin pour trouver son futur mari ! Sa grand-mère a en effet poser un ultimatum : tous les Sharpe doivent être mariés dans l’année !

On adore cette histoire, toutes les trouvailles des petits-enfants pour faire enrager leur grand-mère, les disputes et les réconciliations ! Les personnages sont forts sympathiques, et on prend plaisir à les suivre tout au long de la série. Premier personnage féminin, Minerva, auteure de romans gothiques, et une femme au fort caractère qui n’hésite pas à faire tourner en bourrique la gente masculine, pour notre plus grand bonheur.

Bref, une série qui continue à nous faire rêver !

Très bon

Acheter ce livre sur Amazon

Les Tomes Publiés

Une Américaine à Londres de Sabrina Jeffries L'Aventurier de Sabrina Jeffries

 J'ai Lu Pour ElleAcheter ce livre chez J’ai Lu Pour Elle

1 Rétrolien / Ping

  1. La provocatrice de Sabrina Jeffries | J'ai lu p...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.