ASCFChroniques de FilmsCINÉ & SÉRIE TV

The Imitation Game, de Morten Tyldum

The Imitation Game AfficheDate de sortie : 28 Janvier 2015
Durée du film : 1h55
Réalisé par : Morten Tyldum
Avec : Benedict Cumberbatch, Keira Knightley, Matthew Goode
Genre : Biopic, Drame
Nationalités : Américain, Britannique

Synopsis :

1940 : Alan Turing, mathématicien, cryptologue, est chargé par le gouvernement Britannique de percer le secret de la célèbre machine de cryptage allemande Enigma, réputée inviolable.

 

Bande-annonce :

Mon avis :

Il y a des films comme ça, vous les attendez avec une impatience folle et allez les voir avec un petit peu d’appréhension, à cause de l’idée que vous vous en étiez fait. Ce fût mon cas avec The Imitation Game, et quand je suis allée le voir hier, j’étais aussi excitée qu’un peu inquiète quant au rendu final. Et puis, je l’ai vu, et je me suis pris une claque magistrale parce que ce film est, à mes yeux, tout simplement parfait. Avec son casting très british, sa façon de raconter l’histoire d’Alan Turing d’une façon que tout le monde peut comprendre, mais sans la dénaturer pour autant, avec l’excellence de sa bande-originale composée par Alexandre Desplat, ce film nous emporte pendant deux heures à Bletchley Park, en plein cœur de la Seconde Guerre Mondiale et de son plus gros secret d’Etat.

Si vous suivez le blog régulièrement, vous savez que je porte une grande affection à Benedict Cumberbatch, dont le talent n’est plus à démontrer. Et une fois encore, aux côtés de Keira Knightley, il nous montre l’étendue de sa capacité à interpréter des rôles difficiles, marquant ainsi le fait que c’est un acteur avec lequel il faut aujourd’hui compter. Cynique, hautain, parfois un peu méprisant, Alan Turing était un homme d’une extrême intelligence qui comprenait mieux les machines que les humains, avec lesquels il avait tant de mal à communiquer tant il était antipathique, et parfois même agaçant. Pourtant Morten Tyldum a réussi à refléter cela tout en montrant un homme d’une humanité bouleversante à la fin du film. Un homme qui vivait pour ce qu’il faisait, et ne concevait pas sa vie autrement tant il a mis tout son cœur dans cette machine pour décoder Enigma.

La force du film est aussi de superposer des images d’archives à celles qui ont été tournés, rajoutant encore au côté « réel » de cette histoire passionnante qui nous a entraîné dans les heures les plus sombres de l’Europe. Ainsi, le réalisateur a mis en lumière la difficulté de la réflexion autour du traitement des informations après qu’Enigma ait été brisé. Totalement froide et calculatrice, cette réflexion aura été difficile à comprendre pour plus d’un, et est pourtant tellement… Cohérente. Plus loin que cela, The Imitation Game porte des vraies questions de société : la place de la femme dans une société patriarcale, l’homosexualité, les conséquences et l’inhumanité des traitements hormonaux etc. On remet ainsi les choses en perspective, on se rend compte de combien la société est fermée à l’époque, et on se souvient d’à quel point le rôle des femmes a été essentiel, tant à Bletchley Park, que dans la vie de tous les jours.

The Imitation Game est un film brillant, parfois un peu romancé, mais qui n’en demeure pas moins passionnant. On entre dans cette course contre la montre, et on ressort un peu bouleversé, et le cœur lourd. En superposant trois époques, Morten Tyldum laisse entrevoir dés le début ce dénouement brutal, difficile, qui brise le cœur, mais qui nous a permis de nous souvenir de ces héros de l’ombre. Un film à voir absolument, pour sa réalisation, pour ses acteurs, pour son excellence…

J'ai adoré ce film

Galerie d’images : 

Tags
Voir Plus

Songe d'une nuit d'été

Songe d'une nuit d'été est un webzine culturel au féminin consacré à la littérature sous toutes ses formes entre autre chose, mais aussi aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

5 Commentaires

  1. J’ai hâte d’aller le voir, j’espère dimanche. J’affectionne beaucoup Bénédict Cumberbach, c’est pour moi un très grand comédien avec un très très grand avenir devant lui.
    Merci pour ce post il me donne encore plus envie de voir ce film.

  2. Je l’ai déjà vu 2 fois tellement il est MAGNIFIQUE, j’adore Benedict Cumberbach surtout pour son role dans Sherlock et la il ne m’a pas déçu. C’est un des rares films « historiques » que j’ai aimé. Franchement, c’est une perle. Je pourrai le revoir tout les jours tellement ce film est génial. On apprend beaucoup de choses mais en même temps on s’attache beaucoup à Alan, c’est passionnant. Je sais même pas comment expliquer, j’ai recommandé à toutes les personnes que je connais. La fin est tout de même déchirante, on peut verser sa petite larme ! N’hésitez plus, courez au cinéma pour aller le voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
Close
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils