Accueil ASCF Par une Nuit d’Hiver de Nora Roberts

Par une Nuit d’Hiver de Nora Roberts

14 Temps de lecture
0
0

Chronique par LittlepadfootLittlepadfoot

:star: Par une nuit d’hiver de Nora Roberts

Par une nuit d'hiver de Nora RobertsNombre de pages :  640 pages
Editeur :  Harlequin
Date de sortie :  5 novembre 2014
Collection :  Mosaïc Poche
Langue :  Français
ISBN-10:  2280326655
ISBN-13:  978-2280326650
Prix Editeur :  8,30€
Disponible sur Liseuse : NON

Son résumé :

Quand, par une nuit d’hiver, la caresse des flocons éveille un tourbillon d’émotions nouvelles et de sensations intenses…
Les quatre histoires réunies dans ce livre nous invitent au cœur d’un hiver romantique et scintillant, où rêves d’amour et désirs passionnés se mêlent à la douceur feutrée de la neige.


Coup de foudre pour Shane Abott, éprise de son nouveau voisin, un homme mystérieux au regard tourmenté qui semble n’aspirer qu’à la tranquillité et au silence, loin de toute présence féminine…
Rêve inattendu pour Mac Taylor dont les jumeaux Jack et Zeke, se sont mis en tête de commander au père Noël une nouvelle maman…
Rencontre troublante pour Hillary Baxter dont la carrière de mannequin ne lui avait guère laissé, jusqu’à présent, le temps de songer à l’amour.
Passion de toujours pour Jason Law, qui, après des années passées à l’étranger, retourne dans le village de son enfance, reconquérir celle qu’il n’a jamais cessé d’aimer et qui avait promis de l’attendre…

Mon avis :

Dans la toute première nouvelle, La Promesse de Noël, une institutrice de formation, Shane Abott revient dans sa ville natale car elle a hérité de la maison de sa grand-mère, après la mort de cette dernière. Bien qu’étant féru d’histoire, l’enseignement n’est pas pour elle, elle décide alors d’ouvrir son propre musée historique, couplé à un magasin d’antiquités dans la maison qu’elle vient d’hériter. Mais avant d’ouvrir, elle doit retaper la maison et cela tombe bien car son nouveau voisin est un menuisier au chômage. Vance Banning semble bien mystérieux en voulant à tout prix rester isolé, mais c’est sans compter sur le coup de foudre qu’il y a eu entre nos deux protagonistes lors de leur première rencontre.

J’ai beaucoup apprécié cette nouvelle, j’ai franchement ri en lisant les dialogues entre Shane et Vance, c’est le genre de couple qui s’envoie des piques. La manière dont s’installe leur relation est par contre très, voire, trop rapide. Je suis bien d’accord qu’il y ait eu le coup de foudre, mais bon, par moment je trouvais que c’était trop rapide, surtout pour Shane que je trouvais très gamine parfois, bien que j’aime beaucoup son caractère en général. Mis à part ce côté-là de leur relation, je n’ai rien à redire, c’est une belle romance. C’est un peu dommage que, dans cette nouvelle qui est la plus longue, Nora Roberts n’ait pas insisté sur le côté hivernal, à part l’apparition succincte de la neige et de Noël dans la seconde partie de la nouvelle.

La seconde, bien plus courte que la première, c’est Un Cadeau pour Noël. Dans un joli prologue, on est du point de vue de deux enfants, Zack et Zeke, qui vont écrire une lettre au père Noël pour réclamer une maman pour leur père et eux-mêmes. C’est quand les deux garçons rencontrent Nell, la jeune et jolie professeur de musique, qu’ils devinent que c’est elle la maman que leur a envoyé le Père Noël.

Cette nouvelle, beaucoup plus douce et plus courte que la précédente, m’a agréablement plu. Les enfants sont absolument charmants, surtout lorsqu’ils se rendent compte que Nell aime les chiens, qu’elle a les “cheveux jaunes”, qu’elle aime faire des gâteaux, tel qu’ils l’avaient demandé dans leur lettre au Père Noël. C’est un peu trop beau pour être vrai bien sûr, mais c’est tellement mignon que je me suis laissé emporter. Mais j’ai été très déçue par la fin, c’est rapide et surfait, je n’y ais pas du tout cru…

Dans la troisième nouvelle, Passion, on fait d’abord la connaissance de Hillary Baxter, une jeune mannequin très en vogue et de Peter, son photographe. Hillary vient de la campagne américaine et a su se faire une place dans les magazines de mode. Elle n’a jamais vraiment eu le temps par contre pour avoir des histoires amoureuses. Mais cela va sûrement changer avec l’arrivée imminente de l’homme d’affaires Bret Bardoff dans sa vie. Celui-ci l’engage pour un projet photo à long terme et en profite pour passer le plus de temps possible avec elle.

Cette nouvelle est différente des autres, tout d’abord par le fait que l’héroïne m’a beaucoup surprise. On est bien loin de l’image sulfureuse des mannequins, ici, Hillary ne boit pas, ne fume pas, surveille son poids d’un peu trop près. En plus on est bien dans l’univers du mannequinat et de la photographie, j’ai trouvé ça très juste et intéressant quand l’auteur abordait ces thèmes. Par contre pour une fois j’ai détesté le personnage masculin, il était vraiment imbuvable et il jouait beaucoup trop avec les sentiments d’Hillary. Encore une fois la fin est ridicule, les explications du comportement de Bret sont mauvaises et Hillary y croit directement, ça m’a déçue qu’elle soit aussi naïve…Par contre, petit plus pour l’adorable relation qui se créée en second plan entre Peter le photographe et June, la secrétaire de Bret.

Dans la toute dernière nouvelle, Une famille pour Noël, Jason Law retourne dans sa ville de naissance après plus de dix ans à voyager à travers le monde en tant que reporter. Il revient pour une raison précise, revoir Faith, son premier amour qui avait juré de l’attendre, mais qui s’est marié quelques mois après son départ…Mais tout ne s’est pas passé comme il l’imaginait pour Faith.

Alors cette dernière nouvelle est ma favorite, peut-être parce qu’il y a plus de magie, plus de féérie de Noël par rapport aux autres nouvelles. Dès les premières pages, j’avais deviné le secret de Faith, mais cela ne m’a pas empêché de savourer ma lecture. C’est l’histoire de deux personnes qui nourrissent encore de très forts sentiments malgré le fait que ça fait dix ans qu’ils ne se sont ni vus ni parlés. J’ai trouvé cette histoire très touchante, très belle. De plus, c’est la nouvelle la plus courte du livre mais pour autant, c’est la meilleure, l’histoire avançait à un très bon rythme et pour une fois, la fin était parfaite !

Pour conclure, je conseille ce recueil hivernal, même si cet esprit manque un peu parfois, je pense que beaucoup de monde vont l’apprécier. Nora Roberts joue avec différents registres, différentes relations, malgré l’écriture qui est parfois simpliste et les fins qui sont trop alambiquées, ce recueil est très agréable à lire, surtout en cette période.

Bon

Acheter ce livre sur Amazon

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Songe d'une nuit d'été
Charger plus dans ASCF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article qui pourrait vous plaire

Médecin et papa de Collectif d’auteurs

Médecin et papa de Collectif d’auteurs Nombre de pages : 384 pages Éditeur : Harlequ…