Accueil ASCF Scandaleuse Lady Katherine de Anne O’Brien

Scandaleuse Lady Katherine de Anne O’Brien

9 Temps de lecture
0
0
1

Chronique réalisée par RoseRose

:star: Scandaleuse Lady Katherine de Anne O’Brien

Scandaleuse Lady Katherine de Anne O'BrienNombre de pages : 528 pages
Éditeur : Harlequin
Date de sortie : 5 novembre 2014
Collection : Mosaïc
Langue : Français
ISBN-10 : 2280315548
ISBN-13 : 9782280315548
Prix Éditeur : 20,90 €
Disponible sur Liseuse : Oui

Son résumé :

Angleterre, 1372

À la mort de son époux, lady Katherine Swynford se retrouve seule dans un château familial délabré et déserté par les domestiques. Un sort bien cruel pour une jeune veuve… Comment supporter les travaux harassants, la pauvreté et la solitude, quand on a connu le faste des cours royales ? Katherine n’a qu’un but : retrouver cette existence princière, faite de festins raffinés, de fêtes, de soieries à l’affolante douceur. Pour y parvenir, elle se propose comme dame de compagnie auprès de la duchesse de Lancastre. Sans prévoir que le mari de cette dernière posera alors, avant de l’accepter dans leur entourage, une condition non négociable : qu’elle devienne sa maîtresse.

Katherine connaît bien le duc de Lancastre, ce prince Plantagenêt, fils du roi d’Angleterre, qui a fait battre son cœur il y a des années de cela. Déjà, elle devine qu’elle ne pourra résister longtemps à cet homme puissant et charismatique, qui obtient toujours ce qu’il désire. Et qu’en lui cédant elle deviendra la proie des opposants du duc, qui n’hésiteront pas à lui imputer tous les malheurs du royaume.

Ce qu’elle ne sait pas encore, c’est que leur amour, unique, passionné, entrera dans l’Histoire…

Mon avis :

Quand une histoire vraie devient une romance…

Oui, car la spécificité de cette histoire, c’est d’être véridique, l’actuelle reine d’Angleterre étant même l’une des descendantes de notre héroïne. Katherine est née en 1350. Mariée une première fois, veuve à 22 ans, avec des enfants en bas âge, de Hugh de Swynford, sir de Kettlethorpe, elle cherche par tous les moyens à conserver l’héritage de son petit garçon, alors que les caisses sont vides et que le château tombe en ruines. Avant son mariage, elle avait été dame d’honneur de la duchesse Blanche, femme éperdument aimée de Jean de Lancastre, décédée de maladie quelques années auparavant. Tentant le tout pour le tout, elle décide de retourner à la cour pour demander à redevenir dame d’honneur, cette fois celle de Constanza de Castille, la toute jeune nouvelle épouse du duc. Mais lorsqu’elle est reçue par Jean, celui-ci lui fait clairement comprendre qu’il la voudrait bien ailleurs que dans la chambre de sa femme…

Un contexte historique passionnant

Il est particulièrement intéressant de se plonger dans cette époque que pour ma part je connais très peu, surtout en ce qui concerne l’histoire anglaise. On y voit les mariages arrangés, les liaisons adultérines, les luttes de pouvoir, la peur du déclassement social, les angoisses liées à l’héritage, la séparation avec les enfants, les morts violentes…

J’aurais d’ailleurs aimé que l’auteur aille encore plus loin dans le côté historique. Elle a décidé de prendre Katherine comme narrateur, afin de privilégier bien sûr la romance entre la jeune femme et Jean, mais certaines scènes auraient mérité un développement plus axé sur l’Histoire avec un grand H.

Contrairement à beaucoup de romances, ici nous suivons toute la vie des deux héros, ce qui permet de voir l’ampleur de leur amour, mais également les difficultés auxquelles ils ont du faire face, notamment lors de très longues séparations. En revanche, cette volonté de représenter plus de 25 ans a plusieurs contrecoups : certains passages sont très vite traités, et on peut regretter que l’auteur ne s’y soit pas arrêtés davantage, d’autres au contraire ont plus d’ampleur sans que l’on en comprenne bien l’intérêt. L’équilibre a été le gros point faible de ce texte selon moi.

En revanche, la tendresse de Jean et de Katherine est très bien décrite, et particulièrement touchante lors des moments difficiles, alors que le duc, du haut de son statut, peut apparaître comme un personnage assez antipathique.

En conclusion

Comme vous avez pu vous en rendre compte, c’est un avis assez mitigé. Néanmoins, il y a beaucoup de très jolies choses dans ce texte, et le fait que ce soit une histoire vraie donne un cachet supplémentaire à ce récit.

Bon

Acheter ce livre sur Amazon

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Songe d'une nuit d'été
Charger plus dans ASCF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article qui pourrait vous plaire

Concours : 4 exemplaires de Sauvage de Chantal Fernando à gagner !

Parce que nous vous l’avions promis, voici un concours pour gagner un livre très hot…