ASCFLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESMilady Romance - PemberleyROMANCE HISTORIQUE

Pour l’amour d’un prisonnier de Mary Jo Putney

Chronique réalisée par RoseRose

:star: La Confrérie des Lords Tome 4 :  Pour l’amour d’un prisonnier de Mary Jo Putney

La Confrérie des Lords Tome 4 -  Pour l'amour d'un prisonnier de Mary Jo PutneyNombre de pages : 528 pages
Éditeur : Milady
Date de sortie : 19 septembre 2014
Collection : Romance Historique
Langue : Français
ISBN-10 : 2811212825
ISBN-13 : 9782811212827
Prix Éditeur : 8,20 €
Disponible sur Liseuse : Oui

Son résumé :

Grâce à son charme, lord Wyndham est toujours parvenu à s’extirper des situations les plus embarrassantes… jusqu’au jour où il est condamné à dix ans d’emprisonnement pour avoir séduit la femme d’un membre du gouvernement au cours d’une brève mission d’espionnage. Après avoir purgé sa peine, il n’est plus que l’ombre de lui-même. Son plus grand défi sera de conquérir le cœur de Cassie Fox, la jeune femme envoyée pour le libérer – la seule capable de guérir son âme. Mais cette espionne de haut vol peut-elle vraiment se lier à un homme de sa condition ?

Mon avis :

Leçon n°1 : éviter de séduire la femme de son ennemi (et de se faire prendre au lit avec elle)

Petite précision : ce roman a beau être un quatrième tome, on peut tout à fait le lire sans connaître les précédents titres.

Alors commençons par parler d’emblée des éléments improbables : Grey passe dix ans dans une cellule, sans voir personne, sans parler à personne (hormis les derniers temps), sans autre vue que les quatre murs de sa prison et une lucarne pour voir le ciel, sans douche, sans soins. (Et sans faire l’amour mais ne vous en faites pas, c’est comme le vélo, apparemment ça ne s’oublie pas.) Et quand il en sort, il pue (oui, quand même), mais il est plutôt en bonne santé et sain d’esprit (mais un peu maigre, mais comme il s’est efforcé de faire des exercices dans sa cellule, il est musclé, ouf !). Une fois que vous avez accepté ces faits hautement réalistes, nous pouvons passer à l’histoire.

Cela fait dix ans que Lord Wyndham est porté disparu en France. À l’époque, l’amitié franco-écossaise tient plus de la haine farouche que de l’amour fou. Son ami Kirkland, qui est responsable d’un réseau d’espions et qui l’avait envoyé remplir une mission en France, décide de tenter le tout pour le tout et de le rechercher une dernière fois, avant de le déclarer mort. Il engage pour cela Cassie, l’une de ses meilleures espionnes, dont la spécialité est de se grimer à tel point qu’elle passe complètement inaperçue. D’après les informations de Kirkland, la dernière piste qui permettrait de remonter à Grey s’appelle Claude Durand. Ce membre du gouvernement français, haut fonctionnaire au ministère de la Police, aurait eu fort affaire avec le jeune Anglais et l’aurait peut-être enfermé dans le donjon de son château.

Et effectivement, nous apprenons très rapidement que c’est bien là que se trouve Grey. Séduire Camille, la belle femme de Durand, n’était peut-être pas l’idée du siècle (et ne valait certainement pas les dix années de prison), mais Claude est furieux d’avoir été cocu et décide de faire souffrir le jeune homme.

Voici donc notre Cassie qui part à l’aventure, et arrive quasi sans encombres au château. Je vous passe les détails, mais elle arrive à libérer le boulet (il n’avait qu’à retenir ses pulsions avec Camille hein) et son compagnon d’infortune, père Laurent. Maintenant il n’y a plus qu’à échapper à la vengeance de Claude Durand…

Une romance intéressante mais qui manque de conviction et de crédibilité

J’ai eu beaucoup de mal avec ce problème de faits improbables. Si l’auteur avait choisi une durée plus courte, un ou deux ans par exemple, cela aurait semblé bien plus fort. Ensuite, dans la même veine de critiques, elle aurait pu jouer encore davantage sur le côté traumatisme. Là, je trouve qu’il s’en sort trop bien ! Elle arrive quand même à tirer quelques ficelles intéressantes (il craint les foules mais ne peut se retrouver dans un espace clos trop longtemps par exemple), mais elle ne va pas au bout de sa logique. Après il fallait quand même garder le côté « homme fort », mais justement, tous ces éléments mis bout à bout manquent de logique.

En revanche, j’ai aimé le côté « besoin de quelqu’un à aimer » versus « je ne veux pas être la béquille que tu jetteras quand tu iras mieux ». C’est bien traité et on comprend les réticences de Cassie. J’aurais néanmoins apprécié que la recherche de Grey dure un peu plus longtemps (même si je suis tout à fait consciente que pour de la romance, il vaut mieux que les protagonistes se rencontrent assez vite!) et qu’au contraire il y ait un peu moins de longueur dans la suite du texte. Il aurait pu y avoir davantage de péripéties pour pimenter un peu le texte.

À noter la présence de personnages secondaires attachants, comme la famille du père Laurent. Claude Durand, quant à lui, est l’archétype du méchant Français !

Conclusion

Si vous arrivez à passer outre les problèmes cités plus haut, foncez ! L’histoire est quand même sympathique et on passe un bon moment de lecture!

Bon

 

Acheter ce livre sur Amazon

Tags
Voir Plus

Songe d'une nuit d'été

Songe d'une nuit d'été est un webzine culturel au féminin consacré à la littérature sous toutes ses formes entre autre chose, mais aussi aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils