Protection inattendue de HelenKay Dimon & Un dangereux huis clos de Rachel Lee

Chronique réalisée par RoseRose

:star: Protection inattendue de HelenKay Dimon & Un dangereux huis clos de Rachel Lee

Protection inattendue, HelenKay Dimon ; Un dangereux huis clos, Rachel LeeNombre de pages : 432 pages
Éditeur : Harlequin
Date de sortie : 1 octobre 2014
Collection : Black Rose
Langue : Français
ISBN-10 : 228030838X
ISBN-13 : 9782280308380
Prix Éditeur : 7,35 €
Disponible sur Liseuse : Oui

 Son résumé :

Protection inattendue
Surveillée, et depuis des semaines ! Kelsey peine à contenir son dépit et sa colère. Dire que Paxton Weeks n’est pas le client irrésistible qu’elle croyait. Il n’est pas attiré par elle, comme elle l’imaginait, il ne l’a approchée que dans le but… de la protéger ! Elle rêvait de lui la nuit, et lui ne fait que voir en elle une petite chose fragile incapable de se défendre elle-même. Une chose fragile… et mise en danger par son frère, qui aurait dérobé des documents ? Kelsey n’y croit pas. Jusqu’au moment où elle comprend qu’elle doit se réfugier auprès de son garde du corps inattendu. Car deux hommes armés sont entrés dans son magasin…

Un dangereux huis clos
Les montagnes du Wyoming, à perte de vue… Skylar a trouvé l’endroit idéal : dans ce décor de rêve, elle pourra s’adonner en toute tranquillité à sa passion, la peinture. Et, peut-être, oublier le chagrin qui la ronge depuis que son fiancé l’a quittée. De bonnes résolutions qu’un inconnu réduit en cendres quand il vient la trouver pour lui ordonner de quitter la région sur-le-champ… et la menace de représailles si elle ne s’exécute pas. Pourquoi ? Et qui est-il ? Des questions qu’elle n’a pas le temps de lui poser car, soudain, un homme à la carrure d’athlète intervient et met son agresseur en fuite… Il est garde forestier, lui apprend-il, et se nomme Craig Stone. Et, puisqu’elle a été agressée, il logera dans son chalet le temps d’être certain que tout danger est écarté…

Mon avis :

Le point commun de ces deux titres est la solitude des héroïnes. D’un côté, Kelsey, en froid avec sa famille depuis le décès de sa mère, essaie de se construire une vie et un avenir tranquilles. Son père est un manipulateur et son frère un homme faible à qui elle adresse ses vœux tous les ans, sans autre contact. De l’autre, Skylar, ex-soldat de retour d’Afghanistan, avec tous les traumatismes que cela a pu engendrer, qui cherche un endroit calme, paisible, pour oublier les horreurs de la guerre.

Maintenant, voyons titre à titre…

:star: Protection inattendue

Kelsey aime bien ce client qui vient très régulièrement dans son salon de thé. Avec son sourire qui ferait fondre l’iceberg du Titanic, il ne la laisse pas insensible. Mais deux hommes armés la coincent dans la réserve et tentent de l’enlever. Et malgré ses cours d’autodéfense, Kelsey est en mauvaise posture jusqu’à ce que le bel inconnu surgisse et mette en déroute (voire plus si affinités) les agresseurs. On pourrait penser que Kelsey lui tomberait dans les bras, mais que nenni ! Elle a compris que Paxton (Pax pour les intimes, et on veut bien être intime avec lui) et son oreillette cachée dans l’oreille n’est pas celui qu’il semble être. Il fait partie d’un programme de protection, et devait garder un œil sur Kelsey. Car son frère a disparu de la circulation en emportant des informations confidentielles sur la sécurité de l’État…

Le côté bodyguard en a déjà fait fondre plus d’une ! Et là ça marche aussi, surtout que nos deux héros ne vont pas se sauter dessus dès le début, mais la tension monte ! Le côté thriller reste quand même en toile de fond, peut-être plus en tant que prétexte à l’intrigue amoureuse, et aurait mérité d’être un peu mieux mené, mais c’est un souci mineur. Les personnages secondaires, notamment la bande de Paxton ou encore le père de Kelsey, sont bien dessinés et apportent du corps au récit !

:star: Un dangereux huis clos

Skylar est revenue d’Afghanistan. Elle s’occupe désormais d’autres vétérans, qui ré-apprennent à aimer la vie et à faire taire leurs démons à travers diverses activités, dont la peinture, comme thérapie par l’art. Mais Skylar a besoin de vacances, de se couper de ce monde de la guerre qu’elle a trop connu, et surtout d’oublier la rupture avec son fiancé. Habitant en Floride, elle décide de changer radicalement de région pour ses congés et se retrouve dans la merveilleuse nature du Wyoming. Elle est tranquillement en train de prendre quelques photos et de peindre quand un inconnu surgit et lui demande de partir immédiatement. Choquée par cette violence qui ressemble à celle qu’elle tente d’oublier, Skylar fait appel à un garde forestier qui passe par là. Elle apprend que son agresseur est un survivaliste réputé plutôt cordial, mais qui depuis quelques temps vire du mauvais côté, sans doute à cause de l’influence néfaste de son nouvel ami, Cap, qui semble nettement moins accueillant. Mais bref, ça on n’en a pas grand-chose à faire, car on vient de rencontrer l’Homme, le vrai, celui qui vit dans les bois (mais se lave quand même), celui qui vous réchauffe quand vous avez froid (et même quand vous n’avez pas froid), qui n’a pas peur des ours et qui en plus est beau. Son petit nom ? Craig Stone. (Oui, on ne peut pas tout avoir dans la vie.)

Tout d’abord je ne comprends pas ce titre. 90 % du livre se passe dans la forêt, en plein air, et si le huis clos correspond au bunker de Buddy, le survivaliste, ce qui me semble être le plus logique, et bien je ne comprends toujours pas puisqu’on ne met pas les pieds dans le bunker une seule fois.

Ensuite j’ai trouvé le temps un peu long dans cette histoire. Finalement il ne s’y passe pas grand-chose, on reste dans l’attente. L’attente d’un rapprochement entre Skylar et Craig, l’attente d’une action de la part de Buddy et Cap, etc. Il m’a manqué un peu d’action, un renversement de situation, quelque chose qui fasse un peu bouger les choses. On reste dans l’expectative, et quand arrive l’événement majeur, c’est un peu tard pour se raccrocher à l’histoire.

Conclusion

Ces deux titres avaient du potentiel et sur le papier, le résumé était alléchant. Mais j’ai été un peu déçue par le second, Un dangereux huis clos. Le premier par contre tient ses promesses.

Bon

Acheter ce livre sur Amazon

A propos Songe d'une nuit d'été 844 Articles
Songe d'une nuit d'été est un webzine culturel au féminin consacré à la littérature sous toutes ses formes entre autre chose, mais aussi aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.