Boulot Mortel de Rachel Caine

Rachel Caine… Ce nom ne vous est peut-être pas étranger. Elle est également l’auteure de la série Vampire City, que bon nombre d’entre vous doivent connaître. Pour ma part, Boulot Mortel est le premier livre que je lis d’elle, je n’avais donc aucun à priori quel qu’il soit et je ressors plutôt très satisfaite du premier tome de sa nouvelle série : Funèbres.

Funèbres Tome 1: Boulot Mortel de Rachel Caine

Funèbres Tome 1 - Boulot Mortel de Rachel Caine

Broché : 444 pages

Editeur : J’ai lu

Collection :  Darklight

Date de sortie : 9 avril 2014

Langue : Français

ISBN:978-2-290-05812-1

DISPONIBLE SUR LISEUSE: OUI

Son résumé :

« Après avoir servi quatre ans dans l’armée, j’ai choisi une reconversion dans un secteur plutôt original : le service funéraire. Moi qui croyais que le contact avec les morts serait moins stressant qu’un champ de bataille, j’étais loin du compte…

Qui veut déterrer les secrets des pompes funèbres Fairview a tôt fait de se retrouver six pieds sous terre, sachez-le ! »

Mon Avis:

Boulot Mortel est donc l’histoire de Bryn Davis, une jeune femme au parcours un peu atypique. Après ses études, il lui est nécessaire de mettre de la distance avec sa famille et elle s’engage donc dans l’armée. Elle passera quatre ans au service de son pays, en Irak, avant de décider de rentrer. Bryn est une jeune femme forte, qui sait se défendre et qui en a vu des vertes et des pas mûres. Elle avait l’habitude de participer aux manœuvres de rassemblement des corps et se sentait utile et satisfaite quand elle rendait leur dignité aux corps des soldats tués.

De retour, la nécessité de travailler s’impose et elle se fait engager dans une entreprise de pompes funèbres, persuadée d’avoir là un boulot tranquille et dans ses cordes. Pas de chance, cette entreprise-là spécifiquement, organise un marché noir de l’après vie en vendant à prix d’or un tout nouveau médicament, l’Athanax, qui est capable de « régénérer » les morts en maintenant leurs fonctions vitales. Et encore moins de chance, quand elle découvre son patron en position fâcheuse, celui la repère et décide de s’en débarrasser.

Bien sûr le roman ne s’arrête pas là. Bryn, devenue une susceptible source d’informations, va être « régénérée » par le labo ayant découvert l’Athanax. Ils ne savent pas d’où vient la fuite de leur produit et sont prêts à tout pour la colmater. L’Athanax est un médicament qui pourrait leur apporter richesse et pouvoir, alors pas question de le laisser circuler sans leur aval et au diable la loi.

Passé le choc de sa résurrection, Bryn va rapidement comprendre qu’elle est fourrée dans un sacré guêpier. Non seulement elle a été ressuscitée sans avoir été consultée mais ce n’est que temporaire. Sans une injection quotidienne, la nature reprend ses droits et le corps commence sa décomposition. Or, si elle ne sert à rien, le laboratoire ne verra plus d’intérêt à continuer son traitement au vu de son coût. Bryn n’a donc pas le choix, la voilà embringuée dans les magouilles du labo pour survivre.

C’est avec un grand plaisir que j’ai lu ce roman. D’abord l’idée de base de l’Athanax, un produit qui régénère les tissus temporairement pour « redonner » la vie est originale et bien pensée, aboutie.

De plus l’intrigue est bien ficelée, vraiment prenante et connaît plusieurs rebondissements. Entre la chef du laboratoire qui veut stopper au plus vite les injections de Bryn (et donc pour être claire, la laisser mourir sans le moindre remord !) et le fournisseur inconnu bien difficile à piéger, les mésaventures de Bryn se lisent avec une facilité déconcertante mais aussi avec une certaine crédibilité très agréable au vu du sujet. De plus la fin laisse présager une suite qui pourrait bien se révéler encore meilleure maintenant que l’histoire et que les personnages et leurs relations sont plantés.

Outre le personnage de Bryn que j’ai beaucoup apprécié avec son naturel de battante et sa fragilité lié à son état précaire, tous les personnages m’ont paru justes, bien écrits et agréables chacun à leurs manières. Même le paranoïaque excentrique complètement frappé qui intervient rapidement dans l’histoire m’a paru bien inséré et porteur d’un peu fraîcheur. Quand au tour que prend la relation de Bryn avec un des employés du laboratoire qui tient à la garder en vie, Patrick MacCallister, on devine un petit quelque chose naissant mais qui n’empiète pas une fois sur l’histoire, pour ce tome ci en tout cas! L’intention est claire, si quelques atomes crochus se balladent dans l’air, ce roman N’est PAS une romance.

J’ai également beaucoup aimé le chien, Mister French, quelque part le fil rouge du livre puisqu’il est présent tout le long de l’histoire, et qui m’a fait sourire à plusieurs reprises.  Plutôt inutile dans l’avancement de l’intrigue, il a pourtant un rôle prépondérant puisqu’on s’y attache très vite.

En bref, une bonne surprise ! Un roman fantastique à l’univers original et à l’intrigue un peu sombre vraiment prenante.

Excellent

Acheter ce livre sur Amazon / Acheter ce livre sur Decitre

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.