Les Trois Princes, tome 1 : Puritaine et Catin – Elizabeth Hoyt

Les trois princes, tome 1 : Puritaine et Catin de Elizabeth Hoyt

Les trois princes, tome 1 : Puritaine et Catin de Elizabeth Hoyt Broché : 320 pages
Éditeur : J’ai Lu
Date de sortie : 3 Octobre 2012
Collection : Aventures & Passions
Langue : Français
ISBN-10:2290057983
ISBN-13: 978-2290057988
Prix éditeur : 6€60
Disponible sur liseuse : NON

Son résumé :

Jeune veuve, Anna Wren vit avec sa belle-mère. L’argent se faisant rare, elle envisage de travailler comme préceptrice, car elle sait le grec et le latin. Malheureusement, dans l’Angleterre de 1760, les emplois respectables pour dames ne courent pas les rues. Par chance, le comte de Swartingham cherche de toute urgence une secrétaire pour retranscrire ses écrits d’agronomie. Anna est engagée et apprend peu à peu à connaître le maître de Ravenhill Abbey, si impressionnant avec son visage ravagé par la variole. Lord Swartingham est certes disgracieux, mais il a surtout mauvais caractère: bourru, coléreux, autoritaire, il cumule les défauts. Pourtant, Anna ne peut nier l’attirance qui grandit entre eux et s’impose bientôt, les laissant seuls face à une passion que la société de l’époque réprouve…

Mon avis :

Elizabeth Hoyt est une auteur que j’ai connu grâce à ce blog et avec sa série phare : Les Fantômes de Maiden Lane. Véritable coup de cœur, j’ai eu envie de découvrir les autres romans de cette auteur et je ne le regrette absolument pas, puisque cette découverte n’a fait que me confirmer le talent d’Elizabeth Hoyt.

Anna Wren, jeune veuve, vit avec sa belle-mère qui la considère comme sa fille. A une époque où l’argent se fait rare, Anna envisage de chercher un travail mais cela s’avère une tâche difficile jusqu’à ce qu’elle apprenne que le Comte de Swartingham recherche d’urgence une secrétaire. D’apparence repoussante, elle appréhende cette rencontre avec le maître de Ravenhill Abbey. Mais de cette rencontre naîtra une passion que seule la société réprouve.

Une jeune veuve et un homme au physique disgracieux… La Belle & la Bête version Elizabeth Hoyt !

Quand j’ai lu le résumé de ce roman, j’ai tout de suite pensé à La Belle et la Bête. En effet, Anna Wren est une jeune femme veuve mais qui reste malgré tout très belle alors que Lord Swartingham est un homme dont le visage a été ravagé par la variole. Persuadé qu’il ne trouvera jamais l’amour, il envisage un mariage de raison en faisant tout pour que sa future femme ne soit pas dégoûtée par ses cicatrices. Bourru et autoritaire, il s’agit là d’un héros comme on en n’a pas l’habitude dans la romance. Loin d’être beau parleur et charmeur, il cumule les défauts et n’apparaît pas comme le plus bel homme de la Terre, loin de là. Pourtant, Elizabeth Hoyt nous fera découvrir au fil des pages, un homme sensible qui cache un cœur en or.

Le début du roman nous permet d’entrer directement dans le vif du sujet et la rencontre d’Anna et Lord Swartingham n’a pas été sans me rappeler celle de Jane et Rochester dans Jane Eyre. D’ailleurs, leurs histoires présentent quelques similitudes également bien que finalement, Elizabeth Hoyt ait réussi à nous retranscrire une histoire unique et digne d’un conte.

La magie de l’amour au cœur des champs

Ce qui est notable dans ce premier opus, c’est ce que contrairement à sa série Les Fantômes de Maiden Lane où il y a toujours beaucoup d’action, ici il ne se passe pas grand-chose. Très peu d’action mais beaucoup de sentiments en somme. Pourtant, on ne s’ennuie pas, l’auteur arrivant à nous captiver quoiqu’il arrive et à nous emprisonner dans un monde où même des livres de comptes pourraient devenir passionnants. On suit l’évolution de la relation entre Anna et Lord Swartingham et on a sans cesse envie d’en savoir plus, de voir où tout cela va les mener.

Plus que tout, Anna est clairement le personnage qui porte la culotte comme on dit. Elle s’affirme, ose dire les choses et une femme forte  et pleine de caractère. Elle se moque du qu’en dira-t-on et fait ce qui lui semble juste quoiqu’il arrive, même sauver une prostituée d’une mort certaine. C’est une femme pleine de justesse, droite et indépendante. En un sens, les positions sociales d’Anna et de Lord Swartingham s’inversent complètement quand on étudie leurs comportements. Ce qui est à la fois déroutant et passionnant.

Encore une fois, le style d’Elizabeth Hoyt a su me séduire et me passionner. Incontestablement, il s’agit d’une auteur à suivre et je ne manquerais pas de me procurer la suite de cette série aussi rapidement que possible.

Excellent

Acheter Puritaine & Catin sur Amazon / Acheter Puritaine & Catin sur Decitre

Autres Chroniques de ce TomeLes trois princes, tome 1 : Puritaine et Catin de Elizabeth Hoyt

Les Tomes Publiés

Les trois princes, tome 1 : Puritaine et Catin de Elizabeth Hoyt Les trois princes, Tome 2 : Liaison inconvenante

 
A propos Chouquette 337 Articles
Chouquette, chroniqueuse sur Songe d'une nuit d'été. Dévoreuse de livres et séries télé, accro à James Bond et Harry Potter. Le reste du temps, je suis étudiante en Droit et photographe amateur :)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*