ASCFLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESROMANCE CONTEMPORAINE

Le Divin Enfer de Gabriel – Acte II : L’Extase de Sylvain Reynard

J’avais eu un véritable coup de cœur pour le premier tome de cette série de roman écrit par Sylvain Reynard. Le divin enfer de Gabriel est le genre de romance que l’on n’attend pas et qui fait du bien de par son incroyable originalité dans ce genre là.

Le Divin Enfer de Gabriel – Acte II : L’Extase de Sylvain Reynard

Le Divin Enfer de Gabriel 2 : L'extaseBroché : 425 pages
Éditeur : Michel Lafon
Date de Sortie : 24 octobre 2013
Langue : Français
ISBN-10 : 2749920760
ISBN-13 : 978-2749920764
Disponible sur Liseuse : OUI
Prix Éditeur : 19,95€

Son résumé :

Gabriel Emerson, le ténébreux professeur spécialiste de Dante, entretient une liaison interdite avec son étudiante, Julia Mitchell. Afin de l’éveiller à la sensualité et de la mener à l’extase des corps, il n’hésite pas à l’enlever pour une virée romantique au cœur de l’Italie. Mais lorsque les amants reviennent de leur tumultueux voyage, leur ravissement vole en éclats : ils sont confrontés aux jugements sévères des enseignants de l’université, aux conspirations de certains étudiants, mais aussi à la jalousie obsessionnelle d’une ancienne maîtresse. Gabriel doit désormais rendre des comptes. Subira-t-il le même sort que Dante, déchu du paradis ? À moins qu’il ne trouve en Julia les voies de la rédemption…

Mon Avis :

Le lecteur reprend donc son incursion dans la vie amoureuse et mouvementée du professeur Gabriel Emerson et de son ancienne élève Julianne. Alors que le couple rentre d’un voyage paradisiaque en Italie, la réalité va s’abattre sur eux de manière aussi implacable que cruelle.

Alors qu’ils gardaient leur idylle secrète, par mesure de précaution et aussi pour ne pas avoir de problème, la vérité éclatera au grand jour, et ce n’est pas seulement leur vie professionnelle/étudiante qui risque d’être brisée mais bel et bien ce lien si tangible qui les unit.

On se demande vraiment comment ils arriveront à surmonter tout cela et c’est avec beaucoup d’angoisse mais aussi de plaisir que nous les suivons dans ce parcours digne d’une chanson de geste, relatant l’amour courtois entre un preux chevalier et la dame de son cœur.

Quand Romance et amour courtois au 21eme siècle se mélangent

L’amour courtois, car c’est de cela qu’il s’agit ni plus ni moins. Enfin c’est que l’on peut ressentir à la lecture de cette histoire si décalée des romances que nous avons l’habitude de dévorer. Le divin enfer de Gabriel n’est pas une histoire de sexe entre deux personnes qui se désirent. L’amour passe avant tout mais c’est un amour plus « pur » et plus métaphorique. Sylvain Reynard aimait  ponctuer, dans le premier tome, pas mal de référence à l’œuvre de Dante et ce deuxième tome n’y échappe pas non plus. Ajouter à cela des références à d’autres œuvres mais aussi à la religion. Alors oui, cela pourra déstabiliser le lecteur qui recherche quelque chose de plus charnel, de plus épicé. Pourtant, ce tome ne manque ni de passion ni d’émotion brute. Julia et Gabriel s’aiment et s’aimeront aussi de façon concrète.  On les découvre ici en amants maudits que tous semble vouloir séparer. L ‘université, une étudiante vexée d’avoir été évincée, un ami un peu trop amoureux, les parents… tous tenteront de faire comprendre à Gabriel et Julia qu’il vaudrait mieux qu’ils se séparent. Et puis bien sur, il y a Pauline, la mère de Maia, l’enfant perdue de Gabriel.

C’est à coup de comparaisons littéraire et religieuse que l’auteur fera traverser énormément d’épreuve à héros.  J’avoue que parfois cet aspect  pouvait être assez rébarbatif pour qui n’est pas du tout dans ce concept là. Pourtant, la manière dont Sylvain Reynard l’amène, est intéressante à découvrir.

Alors nous suivons, scotché au moindre mot, l’évolution de ce drame amoureux qui se joue sous nos yeux. Prisonniers des lettres nous attendons avec une fébrile impatience, un dénouement que nous espérons meilleur pour nos deux tourtereaux.

Encore une fois, je me suis laissé séduire par cette lecture vraiment atypique. Le divin enfer de Gabriel marque les esprit de part sa manière d’être écrite et son style désuet mais qui au final n’en parait que plus rafraichissant. Une histoire d’amour contée de manière passionnante par un homme qui a su accrocher ce qui pouvait plaire à une femme. Hormis le côté religieux un peu (sans doute) poussé et … pompeux, je me suis vraiment immergée dans cette histoire.

Gabriel fait parti de ses héros de romance, très torturés et la recherche d’une paix intérieure qu’ils ne peuvent en générale trouver qu’avec l’être aimé,  qui marqueront les mémoires de façon indélébile.

Une belle romance, différente, qui trouvera très certainement son public et qui fait partie de ces histoires intéressantes à découvrir. Je dois dire que, personnellement, je fais partie des plus que séduite.

Très Bon

Acheter ce livre sur Amazon / Acheter ce livre sur Decitre

Les Tomes Publiés

Le divin enfer de Gabriel  par Sylvain Reynard

Tags
Voir Plus

Artemissia Gold

Administratrice du webzine depuis 10 ans. Songe d’une nuit d’été est un webzine culturel consacré à la littérature (Romans, BDs, Manga, Albums jeunesses etc.) mais aussi au cinéma, aux séries TV, à la musique et tout ce qui touche de près ou de loin au domaine du loisir et de la culture.

15 Commentaires

  1. De mon côté, si j’ai véritablement adoré le 1, le 2 m’a déçue… Il tombe trop facilement dans certains clichés qui m’ont dérangée, notamment la rédemption qui passe par la religion. Malgré tout, je suis allée au bout, parce que j’aime beaucoup de personnage de Gabriel…et je lirai la suite si suite il y a…(je n’ai pas encore fait la chronique…Ce we sans doute…)

    1. Le côté religion peut déranger, il est vrai mais j’ai tellement été prise par l’histoire que j’ai fais fi de tout ça finalement. Il est sur, cependant et je vais me répéter mais ce récit, cette romance est des plus atypiques ! Hâte de lire ta chronique.

      1. Je suis complètement d’accord avec toi sur le fait qu’il s’agisse d’une romance atypique, et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle je poursuivrai avec la suite. Je crois aussi que, comme le 1 m’avais littéralement habitée, transportée, j’ai été déçue parce que le deux n’arrivait pas à me faire ressentir la même chose, mais c’était mission impossible je crois…

        1. Tout à fait. D’ailleurs, on pourra reprocher au tome 2 de trop s’appesantir sur ce côté « référentielle » littéraire et religieux, le rendant parfois au bord de l’indigestion culturelle. Le 2 n’est pas un coup de cœur comme le 1 que j’avais adoré mais il a indéniablement ce truc qui te fait comprendre que tu n’oublieras pas son histoire de sitôt. Et puis Gabriel fait aussi parti de ces héros difficilement oubliable et te marquant de son empreinte indélébile. Il n’est pas un héros avec un grand H, c’est un homme abimé par ses démons et son passé mais ce côté intellectuel fracassé et torturé le rend irrésistible. Je trouve, pour ma part.

          1. Je suis d’accord avec toi (décidément!) sur Gabriel. C’est un héro torturé, par des démons parfois malsains, et j’ai trouvé osé de la part de l’auteur de se risquer à poursuivre dans cette voie… Par contre le côté rédemption traité de cette façon m’a agacée, et je crois que c’est là que le bas blesse…

  2. Je ne me souviens pas du titre mais à la base, c’était une fanfiction, elle était très bonne, je suis bien contente de pouvoir les lire enfin en français. Si vous voulez savoir le titre, je peux l’obtenir mais la fanfiction n’est plus sur le net

    Régalez-vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils