ASCFJ'ai Lu YALES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESYOUNG ADULT

La fille de la nuit de Laura Gallego Garcia

La Fille de La Nuit Poche: 190 pages
Editeur : J’ai lu (25 septembre 2013)
Collection : J’ai lu
Langue : Français
ISBN-10: 2290029173
ISBN-13: 978-2290029176
Prix : 12€
Disponible sur Liseuse :  Oui

RésuméPour quelle raison Isabelle, cette orpheline qui avait fui des années auparavant, est-elle de retour au village de Beaufort ? Et qu’est-ce qui a pu la pousser à acheter la maison Grisard, une vieille bâtisse isolée et à l’abandon, que certains jureraient hantée ? Autant de questions qui, ajoutées à la pâleur maladive de la jeune femme, ne cessent d’alimenter les commérages.

Lorsqu’une vache est retrouvée exsangue non loin de là, le doute n’est plus permis, il se trame quelque chose d’étrange dans la maison des Grisard…

Mon avis

Et si Maupassant était une femme ? Voilà ce que je me suis dit quand j’ai enfin terminé ce petit roman. J’avais envie de changer un peu de genre après avoir lu une romance fort sympathique. Et puis, à vrai dire, ce début novembre est propice aux histoires étranges et un peu dérangeantes ! Tout ce que j’adore aussi ! J’avoue avoir été bien servie avec La Fille De La Nuit, même si le début de me lecture m’a laissée un peu perplexe. Aller, je vous en dis plus !

Le retour de la fille prodige.

Nous sommes plongés au coeur d’un village, le village de Beaufort, une bourgade plutôt tranquille où les cancans vont de bon train et où le moindre événement fait le tour des habitants en un temps record. Max est le chef des gendarmes et son poste est bien plus tranquille qu’on ne peut l’imaginer. Voilà, rien d’extraordinaire ne se passe jamais dans ce village. Pourtant, le retour d’Isabelle va bousculer les habitudes des villageois, et surtout va faire tourner et tomber des têtes.

Isabelle est une jeune orpheline qui a fui le village quelques années auparavant pour suivre son amant alors que la famille de ce dernier refusait qu’ils nouent une quelconque relation. Mais, pour une raison encore inconnue, elle revient à Beaufort, investissant sa fortune dans l’ancienne maison Grisard. Elle est accompagnée de Mijail, un géant aux cheveux blancs qui ne parle pas et ne s’exprime que par des gestes et grognements, lui servant d’homme de compagnie et majordome.

Quoi qu’il en soit, Isabelle a bien changé : c’est devenu une jeune femme triste, et presque faible. Tout le monde a cette sensation qu’elle va s’évanouir à chaque effort qu’elle peut faire. Toujours pâle, on a la sensation qu’elle n’a jamais vu les rayons du soleil. Elle ne s’attendait certainement pas à ce que son retour fasse autant parler de lui.

Un cri dans la nuit.

Isabelle a donc acheté la maison Grisard, la plus éloignée du village. Certains villageois prétendent qu’elle est hantée et qu’il s’y passe des choses bien étranges. Pour en revenir à Isabelle, personne ne la voit dans le village. La plus part du temps, c’est Mijail qui vient faire les courses et acheter tout ce qui est nécessaire à leur survie. Mais d’où vient tout l’argent d’Isabelle ? Pourquoi a-t-elle fait venir des ouvriers parisiens ? 

Les curieuses du village vont venir la saluer, enfin, surtout pouvoir explorer cette demeure. Elles vont être surprises de l’accueil glaciale d’Isabelle et surtout du vide de la maison. A part 2 tabourets, un vieux canapé et deux lits, rien ne semble prouver que cette maison est habitée. Les commères vont repartir déçues. Et ce n’est pas ce cri perçant, déchirant et inhumain qu’elles vont entendre qui va les rassurer. Et puis, une vache est retrouvée vidée de son sang… Toutes ces événements étranges sont survenus après le retour de la dame en noire. Rien ne laissait présager le mystère qui entouraient Isabelle, Mijail et la créature qui pousse des cris déchirants.

Max va mener l’enquête, et de surprise en déception, il va devoir démêler le vrai du faux, sans compter sur les paysans prêts à tout pour mettre Isabelle et Mijail hors du village.

Une nouvelle à la Maupassant

Quelle jolie découverte que ce court roman (vous ne mettrez pas plus de deux heures à le lire). En effet, il est construit d’une manière fort agréable : on apprend à connaître Isabelle à travers l’enquête de Max et par ce que les villageois viennent lui raconter. Il va essayer d’en savoir plus sur elle, quitte à ce qu’elle devienne une obsession. On apprend aussi à quel point l’amour peut faire faire des sacrifices et des folies. Qu’il y ait un retour ou non. Bref, des personnages haut en couleur, et surtout attachants, peu importe ce qu’ils vont faire, ou non justement. De plus, j’ai été conquise par le mystère qui entoure Isabelle, cette femme forte mais faible à la fois, lumineuse mais aussi pâle qu’une personne qui n’a jamais connu le soleil. C’est tout un paradoxe, vraiment.

Bon, je dois vous avouer que par mon genre de lecture, je n’ai pas été forcément surprise par le dénouement de l’histoire, et surtout par les rebondissements (je deviens peut-être de plus en plus exigeante dis donc ! ^^). Pas de retournement de situation qui paraissent tellement énorme qu’on ne peut y croire. Non, tout est clair, concis et simple ; rien n’est dans le « trop » ou justement dans le « pas assez ».

Comme déjà dit précédemment, j’ai vraiment l’impression d’avoir lu une nouvelle de Maupassant, que ce soit par le style et la progression des personnages. Et c’est un compliment, croyez-moi : on s’invite au coeur de Beaufort pour partager un moment dans la ville de ces villageois, dans leurs peurs et leurs craintes. Le tout avec une pointe de magie et d’horreur, à la manière d’un thriller ou d’un polar. Rien n’est décrit de manière déplaisante et extrêmement longue, non. Tout est dans la suggestion et l’imagination. Laura G. Garcia joue avec les hypothèses des lecteurs, leur laissant des indices tout le long de leur lecture.

Voici donc une agréable surprise, une histoire belle et bien construite, sans trop d’artifices ou d’horreur. Juste une pointe à l’estomac, au fur et à mesure des pages, quand on commence vraiment à comprendre Isabelle et ses actes. Je vous conseille ce livre, un petit plus dans votre bibliothèque, pour petits et grands (c’est un des gros avantages du bouquin). Il manque juste ce petit truc pour être complètement conquise !

Très Bon

Acheter ce livre sur Amazon  / Acheter ce livre sur Décitre

Tags
Voir Plus

Songe d'une nuit d'été

Songe d'une nuit d'été est un webzine culturel au féminin consacré à la littérature sous toutes ses formes entre autre chose, mais aussi aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

6 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir Aussi

Fermer
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils