ASCFAventures & PassionsLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESROMANCE HISTORIQUE

Les MacKenzie Tome 1 : La Folie de Lord MacKenzie de Jennifer Ashley

Je sens que celles qui n’ont pas encore lu ce roman, cette série même, vont me détester. Il y a un an, je découvrais la plume de Jennifer Ashley et force est de constater qu’à ce jour, elle fait partie de mon top 10. Cela va faire un moment que j’avais récupéré les deux tomes qui me manquaient ( les tomes 1 et 2 en fait), et je les avais rapidement lu mais sans en faire de chronique. Allez savoir pourquoi, l’envie de me replonger dans les méandres de la famille MacKenzie m’a pris et cette fois ci, je ne pouvais pas ne pas vous en parler.

Les MacKenzie Tome 1 : La Folie de Lord MacKenzie

La Folie de Lord MacKenzieBroché : 347 pages
Editeur : J’ai lu (5 janvier 2011)
Collection : J’ai lu Aventures & Passions
Langue : Français
ISBN-10: 2290028924
ISBN-13: 978-2290028926

Disponible sur Liseuse : NON

En Rupture Éditeur actuellement

Son résumé : 

Il faut être fou pour demander une femme en mariage cinq minutes après l’avoir rencontrée! De fait, Ian Mackenzie a passé plusieurs années à l’asile où son père l’a fait enfermer. Bien que charmée par ce doux excentrique, la belle Beth Ackerley ne peut que décliner son offre. Elle est veuve et raisonnable. Mais voilà qu’il la suit à Paris et que tout s’accélère : Ian a beau se prétendre incapable d’aimer, un désir fou les jette bientôt dans les bras l’un de l’autre. Et Beth se sent perdre la tête pour son bel Ecossais, au mépris de sa scandaleuse réputation et des accusations de meurtre portées contre lui…

Mon Avis :

Dans ce premier tome, nous faisons la connaissance de Ian MacKenzie. Ian est un homme à part qui vit dans sa bulle sans se formaliser du reste du monde. Au fur et à mesure de l’histoire et des révélations qui y seront faites, le lecteur comprend bien vite pourquoi il se comporte ainsi, en partie. En partie parce que Ian loin d’être fou est un génie, il est naturellement doué pour tout et a une mémoire à faire frémir Sherlock Holmes lui même. Malheureusement au lieu de s’épanouir grâce à une éducation appropriée et à un père aimant, il finira carrément autiste aux vues des maltraitances qu’il aura subi jusqu’à la fin de son adolescence.

Nous rencontrons donc Ian alors qu’il négocie pour de la porcelaine, son seul réconfort dans ce bas monde. Oui le monsieur est fan et collectionneur acharné de bol Ming… Pas de vase car il n’y comprends rien, juste des bols. Alors qu’il marchande avec un homme à la moralité douteuse, ce dernier (l’homme à la moralité douteuse) lui annonce tout fier qu’il s’est trouvé une héritière, une veuve et qu’ils se sont fiancés. Curieux, Ian demande à son valet d’enquêter sur la jeune femme pour savoir s’il se doit de l’aider ou pas, si elle vaut le coup qu’il s’y intéresse.

C’est donc dans des circonstances tout à fait étranges que Beth Ackerley fera la rencontre de ce jeune homme fascinant. Ian quant à lui se sent attiré par cette femme respectable qu’il compare à sa porcelaine chérie (un très grand honneur pour la dame, croyez-moi) et sans attendre il l’a demande en mariage ! Ian MacKenzie ne sait pas jouer, c’est un homme qui ne tergiverse pas et quand il veut quelque chose, il le demande. Mais Beth ne veut plus se remarier, elle part alors pour Paris pour profiter de sa fortune et décide de passer le reste de sa vie à voyager. Oui, mais voilà, Ian la suit prêt à la conquérir, pour faire d’elle son épouse quoiqu’il arrive.

Dès le départ, j’ai été totalement submergée par l’histoire et ses personnages. Les héros ont une telle profondeur. Beth loin d’être dégoutée par ce qu’elle apprend de lui, se sent encore plus attirée et ayant déjà vécu un bonheur parfait avec son mari, elle sait que ce que Ian lui propose est horriblement tentant.

Pourtant ce qui aurait pu être une histoire simple et sans complication se complique vraiment quand un meurtre est découvert à Londres et que le coupable désigné n’est autre que Ian. C’est aussi l’occasion de rencontrer tous les frères MacKenzie et de découvrir ou redécouvrir que ces hommes là, sont justes intrigants, spéciaux et… attirant à leur manière.

Le lecteur… pardon, la lectrice ne peut que baver devant ces mâles à la farouche attitude et déterminés à rester entre eux pour se protéger du reste du monde.

Malheureusement, ce dernier point reste assez difficile à réaliser avec un inspecteur hargneux comme un poux et qui semble bien décidé à faire tomber cette famille dans la disgrâce la plus totale. Étrange étrange se dit notre héroïne à qui rien n’échappe. Beth qui est loin d’être une femme stupide et sans cervelle (Alléluia) décide de mener sa propre enquête car si elle attend de la part de Ian et de ses frères un quelconque éclairement sur ce qu’il se passe, elle risque de se transformer en statue de pierre, la pauvre.

En plus d’une enquête policière qui d’un simple harcèlement de la part d’un flic aux allures véreuses, se transforme vite en une importante affaire puisque le frère ainé de Ian, Hart, s’en mêle, nous avons droit à une belle romance comme on les aime. Deux personnages qui cherchent à se comprendre. Ian qui avoue ne pas savoir aimer et qui pourtant trouve en Beth le meilleur des remèdes aux maux qui le rongent. C’est beau, c’est tendre et je ne vous parle même pas des scènes sensuelles, il fait assez chaud comme ça, et ce malgré les orages de ces derniers jours. Non parce que oui quoi, c’est vraiment chaud bouillant, je ne vous raconte même pas le nombre de fois où j’ai du m’éventer le visage !! Aaaah je veux un MacKenzie moi aussi ! La vie est trop injuste (Caliméro, sors de mon corps naméoh).

Décidément, j’adore le style, la plume et les histoires de Jennifer Ashley. Si jamais vous n’avez pas lu La Folie de Lord MacKenzie et que vous le trouvez en occasion (ou que vous le possédiez déjà dans votre PAL), je vous interdis de le bouder ! Vous ne savez pas ce que vous perdriez.

Tout comme pour les Blakewell de Pamela Clare, j’espère que les premiers tomes de la famille MacKenzie seront réédités. Ca serait franchement dommage de ne jamais connaître l’histoire de Ian et Beth ! Croyez moi !

Excellent : très belle histoire !

 

Vous trouverez ci dessous les chroniques des tomes succédant (il vous suffit de cliquer sur les images pour accéder aux chroniques)

Les MacKenzie de Jennifer Ashley

Les Péchés de Lord Cameron de Jennifer Ashley La duchesse Mackenzie de Jennifer Ashley Les Noces de Elliott McBride

 

Tags
Voir Plus

Artemissia Gold

Administratrice du webzine depuis 10 ans. Songe d’une nuit d’été est un webzine culturel consacré à la littérature (Romans, BDs, Manga, Albums jeunesses etc.) mais aussi au cinéma, aux séries TV, à la musique et tout ce qui touche de près ou de loin au domaine du loisir et de la culture.

7 Commentaires

    1. J’ai adorée lu et et rerelu cette saga est vrai un petit bijou mais mon coup de coeur va pour Ian et les 3 autres frères ont ce petit quelque chose qui plaît ♡♡

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils