ASCFAventures & PassionsLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESROMANCE HISTORIQUE

La Famille Blakewell Tome 3 : La Femme Farouche de Pamela Clare

Voilà une auteure que j’aime particulièrement. Ses histoires sont toujours passionnantes et l’environnement dans lequel elles se passent, toujours très aventureux et romanesque.

La Famille Blakewell Tome 3 : La Femme Farouche de Pamela Clare

La Famille Blakewell Tome 3 : La Femme Farouche de Pamela ClarePoche: 375 pages
Editeur : J’ai lu (16 novembre 2011)
Collection : J’ai lu Aventures & Passions
Langue : Français
ISBN-10: 2290035823
ISBN-13: 978-2290035825

Disponible sur Liseuse : NON

En Rupture éditeur à ce jour

Son résumé :
Dans la conquête de l’Ouest, il n’existe qu’une règle pour les pionniers : survivre. Aussi, quand un cavalier blessé se présente chez elle, Bethie Stewart n’hésite pas une seconde : elle désarme l’inconnu et le ligote à son lit ! Mariée de force par son beau-père à un homme plus âgé qu’elle, Bethie se retrouve seule, veuve et enceinte, à la lisière d’une forêt où rôdent les Indiens. Elle doit donc se protéger. Or, Nicholas Kenleigh ne trouble pas seulement sa sécurité. Ses cicatrices évoquent un passé tortueux, mais son regard de braise semble plus dangereux encore.

Mon Avis :

La Femme Farouche n’échappe pas à cette règle et se déroule en pleine colonisation dans l’ouest des États-Unis à l’époque où les premiers colons se battent contre les Indiens pour un bout de territoire.

Le héros de ce tome, qui est le dernier, Nicholas Kenleigh est en fait le fils des héros du premier tome que je n’ai pas lu. Je puis vous assurer, toutefois, que vous n’avez pas besoin d’avoir lu les tomes 1 et 2 pour comprendre ce tome 3.

Le roman commence avec sa capture par les indiens Wyandots où il vivra des sévices insoutenables. Ensuite le lecteur est propulsé quelques années plus tard. Nicholas garde ces années de cauchemars en bandoulière sans vraiment pouvoir les oublier mais semble continuer à vivre bien dangereusement. C’est blessé qu’il apparaît devant la cabane habitée par une jeune femme enceinte jusqu’au cou : Bethie. Elle est veuve depuis peu et elle mettra bien du temps avant de faire confiance à cet homme qui l’a menacé d’un révolver. Pourtant au fur et à mesure du temps qu’ils passeront ensemble, le temps que Nicholas récupère de sa blessure en fait, ils apprendront à mieux se connaître et à s’apprécier.

Malheureusement, très vite, ils sont retrouvés par les Wyandots qui savourent d’avance leurs nouvelles proies mais Nicholas n’est pas un homme facile à abattre. C’est dans cette atmosphère dangereuse et sauvage, que Pamela Clare a décidé d’emmener son lecteur. Bethie est une jeune femme bien courageuse et pleine de réserve malgré son statut de femme veuve pauvre et seule avec un enfant en bas âge. Nicholas, quant à lui, représente le danger, l’inconnu de terres arides et jonchées d’embuches. On ne sait presque rien de lui, seulement que plus le temps passe et plus il s’attache à Bethie et à son jeune bébé.

En toute franchise, j’ai dévoré ce roman de bout en bout, j’ai frémi quand Nicholas a du se battre contre les Indiens et que leurs vies, à Bethie, le bébé et lui, étaient en danger. De plus, il est très agréable d’en apprendre un peu plus sur le pan de cette histoire des États-Unis lors de la colonisation du grand Ouest. Cela change du style régence et ça fait du bien. Pamela Clare s’appuie beaucoup sur de faits réels, qui se sont vraiment produits et qui font partis de l’histoire de l’Amérique.

La romance quant à elle est bien amenée et vraiment plaisante à suivre, on s’attache très vite à ces deux personnages que, et vous le découvrirez dans le roman, tout rapproche et sépare à la fois.  C’est émouvant, sensuel et tendre. L’histoire de Bethie ne laisse pas indifférent et la façon dont Nicholas prend soin d’elle et devient  son ange gardien est juste superbe.

J’ai adoré ce livre qui réuni tout ce que j’aime dans ce genre. C’était un vrai régal à lire. J’avoue tout de même avoir pesé le pour et le contre  concernant la publication de cette chronique car la série des Blakewell est à ce jour épuisée et en rupture éditeur. Mais j’espère de tout cœur que les éditions J’ai Lu la rééditeront un jour. Du coup ça m’a donné envie de lire les tomes 1 et 2 que j’ai réussi à trouver d’occasion pour pas trop cher…

Bref… ce tome 3 m’a vraiment donné envie de découvrir les deux précédents et si jamais vous tombez sur le roman pour pas trop cher, ne tergiversez pas et acheté le, il vaut vraiment le détour !

Dans le même style et à la même époque, vous avez du même auteur : Les Highlanders du Nouveau Monde qui se passe justement à la même époque approximativement et qui est juste géniale !

Excellent : très belle histoire !

Tags
Voir Plus

Artemissia Gold

Administratrice du webzine depuis 10 ans. Songe d’une nuit d’été est un webzine culturel consacré à la littérature (Romans, BDs, Manga, Albums jeunesses etc.) mais aussi au cinéma, aux séries TV, à la musique et tout ce qui touche de près ou de loin au domaine du loisir et de la culture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils