Accueil ASCF Le Maître de Hollowhurst Castle d’Elizabeth Beacon

Le Maître de Hollowhurst Castle d’Elizabeth Beacon

11 Temps de lecture
2
0
1

Le Maître de Hollowhurst Castle d’Elizabeth Beacon

Le maître de Hollowhurst Castle de Elizabeth BeaconÉditeur : Harlequin (1er juin 2013)
Collection : Les Historiques
Langue : Français
Disponible sur liseuse : OUI.
ISBN-10 : 2280285339
ISBN-13 : 978-2280285339
Prix éditeur : 6€75

Résumé : Angleterre, 1865. L’amiral Charles Afford ! Ici à Hollowhurst Castle ? Roxanne sent son cœur s’emballer tandis que lui revient en mémoire la toute première fois où elle a vu apparaître Charles Afford. C’était dix ans plus tôt. Son grand-oncle, sir Granger, était alors le maître de Hollowhurst Castle et avait convié à dîner quelques amis de son neveu David. Roxanne n’avait alors que quatorze ans, mais ce qu’elle avait ressenti pour le jeune officier était si fort qu’elle s’était juré qu’il serait un jour son mari. Le coup de foudre, hélas, n’avait pas été réciproque et Roxanne avait fini par renoncer à capturer le cœur volage de Charles Afford.
Mais voilà que celui-ci est de nouveau devant elle, à présent, et que ce qu’il a à lui dire risque bien de lui déchirer une deuxième fois le cœur : non content de se marier sans la prévenir, David, son frère, a décidé de s’installer aux Etats-Unis et vient de vendre la propriété familiale à Charles Afford.

Mon avis :

Ce titre m’intriguait beaucoup et son résumé était prometteur. Pourtant, je ressors de ce roman sur une note en demi-teinte. S’il ne m’a pas déçu, il est loin d’être un coup de cœur pour autant et malgré tout le potentiel du roman et des personnages que l’auteur a créé, l’histoire ne m’a pas transcendée et je ne garderais pas forcément un souvenir inoubliable de ce titre.

C’est à 14 ans que Roxanne tombe amoureuse de Charles Afforde, amiral dans la Royal Navy. A 17 ans, celui-ci lui brisera le cœur et Roxanne ne retrouvera plus jamais l’amour, ne pouvant oublier celui qui a été son premier. A 24 ans, alors que ses sœurs sont mariées et que son frère est parti s’installer à la Nouvelle Angleterre, elle gère le château de Hollowhurst pour qu’il ne tombe pas en ruines. Mais le retour de Charles Afforde va bouleverser sa vie de bien des manières…

Un roman qui va parfois trop vite en besogne 

Le gros point noir que j’ai trouvé à ce roman, c’est qu’il est très court (300 pages) et donc qu’il va très vite. On se retrouve avec une héroïne, Roxanne, qui passe de la haine au désir et à l’amour en seulement quelques pages mais qui, surtout, se laisse très vite et presque facilement convaincre d’épouser un homme alors même qu’elle s’y refusait une semaine plus tôt. L’auteur attend même plusieurs pages après le dit mariage avant de nous expliquer le pourquoi du comment, ce qui accentue le sentiment d’incohérence et d’irréalisme total que j’ai eu à ce moment là. De toutes les romances que j’ai pu lire, je n’avais encore jamais vu une héroïne qui épouse un homme dont elle ne sait pas s’il l’aime et qui le détestait peu de temps avant. Dommage pour la crédibilité de l’histoire…

Heureusement pour nous, dans le dernier tiers du roman, l’auteur prend beaucoup plus le temps d’exposer la vie et les sentiments des personnages importants de l’histoire. On en apprend plus sur Charles et on découvre enfin certains éléments que l’on aurait peut être préféré connaître au début du roman. Ce dernier tiers nous donne donc l’occasion d’apprécier un peu plus un personnage que l’on a pu détester au départ à cause de sa froideur. En effet, Charles est un personnage froid, distant et assez peu expansif qui m’a souvent agacé.

Une romance légère et plaisante malgré tout

Si l’on écarte le défaut que j’ai trouvé au roman, j’ai tout de même passé un agréable moment avec un titre qui se lit tout seul et très rapidement. Même si je n’ai pas forcément adhéré à cette idée que tout le monde est au courant des intentions de Charles sauf Roxanne et que cela soit presque un « jeu » pour lui, j’ai eu énormément d’affection pour sa grand-mère qui a un caractère très vif et affirmé mais qui n’hésite surtout pas à dire ce qu’elle pense quand elle le juge nécessaire. Elle a la langue acerbe et affûtée et ne se prive pas de rappeler à son petit-fils Charles ce qu’elle pense de son comportement envers Roxanne. Stella est également un personnage plaisant bien que difficile à cerner. On sent qu’elle a un rôle à jouer dans cette histoire et elle est très présente pour cela mais on ne sait que très peu de choses sur elle. J’aurais vraiment aimé en connaître un peu plus ce personnage assez intriguant.

Au-delà des personnages, j’ai beaucoup aimé la manière dont l’auteur a développé son univers même si elle reste assez vague par rapport au contexte historique. Et malgré le manque de crédibilité de certains éléments à mes yeux, la fin m’a énormément touchée et tout particulièrement l’histoire de Charles. Mon cœur de guimauve a failli verser quelques larmes, c’est vous dire !

En bref, une histoire qui ne m’a forcément transcendée comme certaines romances savent le faire mais un roman qui m’a, malgré tout, plu et avec lequel j’ai passé un bon moment.

Se Lit bien

Acheter Le Maître de Hollowhurst Castle 

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Chouquette
Charger plus dans ASCF

2 Commentaires

  1. froggy80

    17 juillet 2013 à 2 02 52 07527

    J’aime bien la couverture… mais malgré le nombre impressionnant de romans dans cette collection, je n,ai jamais lu d’Harlequin encore !!!

    Réponse

    • Chouquette

      17 juillet 2013 à 16 04 58 07587

      Oh bah tu devrais tenter, il y a vraiment d’excellents titres 😉

      Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article qui pourrait vous plaire

Quand vient la vague, de M. Fargetton et J.C Tixier

Nombre de pages : 288 Éditeur : Rageot Date de parution : 17 janvier 2018 Collection : Hor…