ASCFLES CHRONIQUES DE ROMANSLES COMÉDIES ROMANTIQUESLES LIVRES

Poppy Wyatt est un sacré numéro de Sophie Kinsella

Mon avis sur la dernière pépite de Sophie Kinsella, mondialement connue pour son « Accro du shopping ».

Poppy Wyatt est un sacré numéro de Sophie Kinsella

Poppy Wyatt est un sacré numéroBroché: 420 pages

Editeur : Belfond (2 mai 2013)

Collection : Milles Comédies

Langue : Français

ISBN-10: 2714453171

ISBN-13: 978-2714453174

Disponible sur liseuse: OUI

Son résumé :

En Angleterre, de nos jours. Poppy Wyatt est au bord de la crise de nerfs : elle vient de perdre sa bague de fiançailles, celle qui est dans la famille de son fiancé Magnus depuis plusieurs générations. Et pour couronner le tout, on vient de lui dérober son portable. Juste au moment où elle envisage la fuite à l’étranger, elle découvre dans une poubelle un téléphone. Miracle ! Enfin pas si sûr… Car ce portable appartient à l’assistante d’un dénommé Sam qui n’a pas l’air de saisir l’urgence de la situation. A force de supplications, Poppy réussit à le persuader de lui laisser ledit téléphone. C’est juré, c’est l’affaire de quelques heures, et elle lui transmettra tous ses messages d’ici là. Sauf que bien entendu, toute cette affaire va rapidement tourner au vinaigre : impossible de retrouver cette foutue bague, la soirée avec les beaux-parents vire au désastre, Magnus n’est pas d’un très grand soutien et Lucinda, la très irritable wedding planner, est aux abonnés absents. Et puis, il y a ces messages étranges reçus sur le portable de Sam, qui laisseraient entendre qu’un complot se prépare contre lui dans sa propre entreprise. Poppy parviendra-t-elle à redresser la situation ?

Mon avis :

C’est par hasard en faisant mes courses que j’ai trouvé le dernier né de la famille des Kinsella… Enfin par hasard…. Disons que j’ai plus ou moins volontairement fait un détour dans le rayon librairie… ^^

Bref… Je m’égare. En grande amatrice de cette auteure, il me fallait à tout prix son dernier roman.

On y retrouve tout ce qui fait le succès de Sophie Kinsella, une bonne petite histoire où s’enchaine les situations amusantes le tout sur fond de romance bien dosée, juste assez présente pour satisfaire les fleurs bleues que nous sommes mais aussi suffisamment discrète pour laisser sa place à l’humour car ses romans sont avant tout des comédies. Elle manie d’une main de maître ce style, créant des romans déjantés et drôles à souhait.

L’héroïne Poppy est, comme toujours, très drôle. C’est un peu un fil conducteur de l’écriture de Kinsella qui se plait à créer des héroïnes de tous les jours avec leurs forces mais aussi leurs faiblesses et qui passent leur temps à s’embourber dans des problèmes en voulant bien faire et ce pour notre plus grand plaisir.

Poppy Wyatt n’échappe donc pas à la règle. Après avoir perdu sa bague de fiançailles, elle se fait voler son portable, empêchant quiconque la retrouverait de la prévenir. C’est ainsi que, quand elle trouve un téléphone dans une corbeille, elle décide de se l’approprier, au grand dam de Sam Roxton, dont c’est l’assistante peu dévouée qui vient de jeter son outil de travail et de démissionner. Poppy parvient à passer un deal lui permettant de garder le téléphone quelques jours sous la condition qu’elle transmette chaque message et chaque mail qu’elle recevra pour Sam. C’est de ce compromis que naît un des points forts du roman: il va entrainer des échanges de sms entre Sam et Poppy tantôt comiques, tantôt touchants qui vont donner de la matière à l’histoire.

Je vous laisse donc imaginer le tableau: une jeune femme dont le mariage est imminent, qui a perdu sa bague de fiançailles d’une valeur inestimable et qui fait tout (et n’importe quoi) pour le cacher à ses beaux-parents qui semblent la prendre pour une arriérée mentale. Une jeune femme trop curieuse, beaucoup trop, qui ne va pas pouvoir s’empêcher d’espionner la vie de Sam au travers de ses mails personnels et professionnels pour finalement intervenir de sa part et  s’entrainer toujours plus d’ennuis qui n’avaient pas lieu d’être. Et surtout une jeune femme trop gentille, qui ne sait pas dire non, et dont la trop grande bienveillance envers autrui lui jouera des tours.

S’il est vrai que certaines choses lui tombent dessus sans crier gare, il faut bien avouer qu’elle se met souvent seule dans la panade et c’est ça qui est si bon ! Même pleine de bonne volonté, avec les meilleures intentions du monde, la situation finit toujours par lui échapper.

Au vu de cette description, il est aisé d’imaginer combien les situations cocasses (et honteuses) vont s’enchainer. Je suis peut-être de parti pris vu mon affection pour cette auteure mais comme à chaque fois j’ai eu beaucoup de plaisir à lire son dernier ouvrage.

Voilà, je n’en dirai pas plus car ce serait gâcher les moments les plus drôles ainsi que ceux qui m’on fait fondre.

En Bref, un très bon divertissement, vraiment. J’espère avoir su vous convaincre car, si ce n’est pas son meilleur, c’est encore une fois une réussite !

Excellent : très belle histoire !

Ce livre vous intéresse? Vous pouvez l’acheter ICI

Tags
Voir Plus

13 Commentaires

    1. J’espère que tu aimeras autant que moi, j’ai toute la série et je ne m’en lasse pas. Par contre je ne peux que te conseiller d’éviter le film tiré de ces romans, il ne vaut pas grand chose.

        1. Peut-être est-ce du au fait que j’ai lu le livre bien avant de voir le film mais je trouve qu’il ne reflète pas l’humour mordant de Kinsella. Je me souviens également ne pas avoir trouvé le casting à la hauteur à l’époque mais ça remonte à un bout de temps maitenant! Il faudrait que je le revois…. ^^

          1. Salut ! Je vois que tu parles du film, et justement je le cherche partout sans pouvoir le trouver. Tu pourrais m’aider ? Peu-être le nom du film par exemple ?
            Sinon, on m’a offert le livre pour mon anniversaire, et je l’ai dévoré en une journée. Je ne connaissais pas cet auteur, mais je sens que je vais m’y intéresser de beaucoup plus près

  1. J’ai trouvé ce livre dans les étagères de mon grand-père, je m’ennuie beaucoup l’été… Depuis cet été je le lis (page 200, à cause des cours,…)

    Très bon ouvrage et j’espère en lire d’autres…

    Sinon, le mot « auteur » n’a pas de féminin. Dans ce contexte on dira « … cet auteur … ».

    Merci pour ton avis très pertinent, sinon.

    1. Après recherche, le mot « auteure » est très usité mais effectivement encore rejeté par l’académie française. C’est en fait une importation du Canada. Merci pour l’info, j’y ferais attention. ^^ Sinon, contente que la chronique t’ai plu. A très vite sur le blog

  2. Sophie Kinsella est un auteur que je suis depuis la série « Accro du Shopping ».

    Je dois avoir presque tout ses livres dans ma bibliothèque. Je crois que « Poppy Wyatt » a été le dernier que j’ai vraiment apprécié (surtout une certaine scène dans une forêt ^^).

    Après, j’avoue que j’ai eu du mal avec « Cocktail club » et « Nuit de Noces à Ikonos » ainsi que le dernier « Accro du shopping à Hollywood » (livres un peu plus faibles et j’étais dans ma période où je n’avais plus trop goût à la lecture). Mais je me laisserais bien tenter par « Finding Audrey » (aussi parce que j’ai le même prénom que l’héroine 🙂 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
Close
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils