ASCFJC LattèsLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRES

Inferno de Dan Brown

Quand j’ai vu et su qu’un nouveau Dan Brown était sorti, je n’ai pu m’empêcher de vouloir le lire… Oui, non, en fait, j’avoue aussi avoir totalement craqué pour la couverture que je trouve « magnifique ». Et puis quand j’ai lu le résumé, j’ai su que ce roman était pour fait pour moi.

Inferno de Dan Brown

Inferno de Dan Brown

Broché: 565 pages
Editeur : JC Lattès (23 mai 2013)
Collection : Thrillers
Langue : Français
ISBN-10: 270964374X
ISBN-13: 978-2709643740

Disponible sur liseuse : OUI

Son résumé :

C’est l’une des plus grandioses œuvres de la littérature italienne, L’Enfer de Dante, qui est le fil conducteur de cette nouvelle aventure. En Italie, plongé dans une atmosphère aussi opaque que mystérieuse, le héros de Dan Brown, Robert Langdon, professeur de symbologie à Harvard va devoir affronter un adversaire diabolique sorti des limbes de l’Enfer et déchiffrer l’énigme la plus complexe de sa carrière. Elle le fait plonger dans un monde où l’art et la science de pointe tissent un écheveau qui exige de sa part toute son érudition et son courage pour le démêler. S’inspirant du poème épique de Dante, Langdon se lance dans une course contre la montre pour trouver des réponses et découvrir en traversant les Cercles de l’Enfer ceux qui détiennent la vérité… avant que le monde ne soit irrévocablement changé.

Mon Avis :

En ce moment, je ne sais pas si tous les écrivains se sont passés le mot ou les éditeurs mais la tendance est à Dante et sa Divine Comédie. Comme quoi, bien des siècles après, il fait toujours autant parler de lui. Un grand classique de la littérature Italienne que nul ne peut ignorer.

Depuis le Da Vinci Code, deuxième livre relatant les palpitantes aventures de son héros, « Robert Langdon » éminent professeur d’histoire de l’art, dès qu’un nouvel opus sort, c’est toujours l’effervescence.  A chaque fois, on se demande ce qui va arriver au héros de Dan Brown.

On peut dire que ce tome ci, part sur les chapeaux de roues. Le lecteur est propulsé à Florence, en Italie, dans un hôpital où il retrouve/découvre un Robert Langdon un peu sonné. Apparemment, il a manqué de se faire tuer. Pourquoi ? Le lecteur aimerait bien le savoir car le professeur a oublié les deux derniers jours de sa vie !

Pour ne rien arranger, une tueuse semble être à ses trousses. Très vite, il va vouloir comprendre ce qu’il se passe et sans le vouloir il va entrainer une jolie femme médecin qui était à ses côtés : Sienna Brooks.

Un mélange entre 24 heures chrono et Benjamin Gates

Le lecteur va se retrouver entrainé dans une sacrée course poursuite haletante, dans un premier temps avec une tueuse et dans un deuxième avec des soldats et la police de Florence. Tout le monde en veut à la peau du professeur Langdon… semblerait-il ! Mais pourquoi ? Dans quel but ? C’est ce que Robert va tenter de découvrir. D’indice en indice et à force de recherche et de génie, cet  Indiana Jones des temps modernes va vite faire un rapprochement avec Dante et sa Divine comédie. Entre ce cauchemar répétitif qu’il fait et les preuves qu’il amasse au fur et à mesure de sa cavale, avec Sienna qui s’est retrouvé embarquée dans cette galère un peu malgré elle…

Pendant toute la première partie du roman, le lecteur n’a pas le temps de s’ennuyer et en plus il voyage ! A travers son héros, Dan Brown nous fait découvrir Florence et tout ce qui fait d’elle sa magnificence.  Parfois on a même l’impression que le héros oublie ce qu’il lui arrive et qu’il se transforme, pour celui qui le lit, en guide touristique. Et puis on en apprend un peu plus sur le chef d’oeuvre de Dante.  J’ai vraiment aimé la première moitié du livre où nous n’avons pas vraiment le temps de souffler. Les énigmes s’agglutinent comme des abeilles sur une fleur et la conclusion de cette affaire, si le professeur Langdon n’arrive pas à tout décoder, risquerait d’être catastrophique pour l’humanité toute entière.

En plus de devoir retrouver la mémoire, Robert se doit de déjouer les plans machiavéliques d’un professeur fou et grand génie, persuadé que le meilleur moyen de sauver l’humanité est de… mais je ne vous en dirais pas plus la dessus, il vous faudra le découvrir en lisant le livre.

Rien n’est joué d’avance et c’est dans une course contre la montre (car le temps est compté) que nous sommes embarqué et ce pour notre plus grand plaisir.

Pourtant à la deuxième moitié du roman, j’ai trouvé que le rythme s’essoufflait au fur et à mesure que le temps imparti touchait à sa fin. Il y a vraiment quelques longueurs qui m’ont gêné. Entre les références Dantesque et autres allusions, ça va un temps mais avoir trop de blabla peu vraiment tuer la concentration de celui qui les lit. J’ai trouvé ça dommage mais je pense que c’est un peu un des points faible de l’auteur. Parfois, souvent, il part dans des digressions qui n’intéressent sans doute que lui ou une poignée d’élus qui le comprend. Le lecteur, lui veut plus d’actions rythmées  et des révélations… en sommes il veut que ça bouge !

La fin, quant a elle est intéressante bien que la plupart des explications soit carrément capillotractées ! Mais c’est le jeu, on entre ou pas dans les surprenantes révélations explications des personnages.

Entre les longueurs, rébarbatives et le découpage du livre, qui garde toujours le même schéma, il n’y a plus vraiment de surprise pour ceux qui ont déjà lu du Dan Brown. C’est un genre qu’il faut aimer ou pas, l’auteur ne prend pas vraiment de risque et garde une sauce bien acquise mais attention à ce que cela ne finisse pas par une belle indigestion !

Son héros, Robert Langdon est prévisible au possible, à chaque roman il se retrouve accompagné d’une jolie fille qui finit inlassablement par nouer une relation avec lui… à sens unique car tout se qui passionne le professeur Langdon : c’est la soif de découverte et résoudre des énigmes ayant comme support l’art et les choses anciennes.

Un Indiana Jones des Temps Modernes moins charismatique et plus pantouflard (un peu à la Benjamin Gates en fait), qui ne nous laisse pas indifférent, c’est sur mais parfois on aimerait bien qu’il fasse quelque chose d’un peu plus fou et de bien moins prévisible.

Dans l’ensemble, si vous avez aimé les autres tomes de Dan Brown vous aimerez celui ci, malgré les longueurs qui peuvent ennuyer. Inferno reste dans la lignée du Da Vinci Code et le choix de Dan Brown qui s’est porté sur le travail de Dante est intéressant. Cette course contre la montre qui se déroule sur une journée n’est pas sans rappeler 24 Heures chrono (en fait je viens d’y penser) et cette façon de remettre la loyauté du héros en doute aussi ! Mais je vous rassure, Robert Langdon n’a franchement rien à voir avec Jack Bauer ^^.

En vérité et pour conclure, j’ai tout de même passé un bon moment , malgré ses longueurs et ses vérités totalement capillotractés. Inferno est un bon roman qui vous fera passer le temps de façon bien agréable. Un livre qu’il ne faudra pas bouder pour ses vacances !

Se Lit Très Bien

Ce livre vous intéresse ? Vous pouvez l’acheter ICI

Tags
Voir Plus

Artemissia Gold

Administratrice du webzine depuis 10 ans. Songe d’une nuit d’été est un webzine culturel consacré à la littérature (Romans, BDs, Manga, Albums jeunesses etc.) mais aussi au cinéma, aux séries TV, à la musique et tout ce qui touche de près ou de loin au domaine du loisir et de la culture.

15 Commentaires

  1. Bon et bien moi ce que j’en tire de cet article c’est que je vais surement le lire ! Inferno de dan brown. Cette oeuvre venue directement d’italie m’a séduit rien qu’en vous lisant.
    Merci pour la découverte.
    Lucie

    1. Oui plus du trois quart du roman se déroule entre Florence et Venise. C’était si bien détaillé que j’avais l’impression d’être à Florence. En tout cas, ça donnait envie d’y aller 🙂

      Bonne future lecture alors !

  2. Je l’ai dévoré ! Et contrairement à toi, ce ne sont pas les longueurs qui m’ont dérangés mais les coquilles qui s’y sont glissées par rapport à l’oeuvre de Dante.. Et c’est ce qui a presque « gâché » ma lecture. Après, comme tu le dis, on aime ou on aime pas mais personnellement j’ai adoré 🙂

      1. Un jour si tu as l’occasion (et du temps à revendre) je ne peux que te recommander de lire dans son intégralité La Divine Comédie, c’est juste exceptionnel ^^

  3. Ah bon ben si on repart dans les schémas classiques des Dan Brown, alors je ne tenterai probablement pas. J’avais abandonné le 3ème livre des aventures de Robert (le titre m’échappe pour le coup…) parce que c’était trop ressemblant (dans la structure et la trame) à Da Vinci Code et Anges et démons. Donc bon inutile de retenter avec celui là. Je fais partie de ceux qui se sont lassés malheureusement

  4. J’attendais justement ta chronique pour « tâter » le terrain ^^ donc et a priori bon bouquin. Je ne suis pas une fan de Brown mais ses livres se lisent rapidement , tout compte fait c’est surtout le personnage de Langdon qui me plait.
    Un grand merci Arty pour l’ensemble des informations et je vais de ce pas à la FNAC .

  5. J’avais dévoré le Da Vinci Code et Anges et Démons, alors pourquoi pas Inferno ? Mais tout comme toi Arty, je trouve qu’on a pas mal de nouveautés ces temps-ci qui évoquent Dante et son oeuvre … certes pas dans le même registre mais j’ai tendance à me demander qui de Dan Brown ou Sylvain Reynard a inspiré l’autre … A l’occas’, je suivrais le conseil de Chouquette et partirais découvrir l’oeuvre de Dante, ne serait-ce que pour ma CG.

  6. Sacré Dan Brown … Da Vinci Code est un de mes romans préférés, notamment pour toutes les allusions à Leonardo Da Vinci (un des hommes de ma vie).
    Finalement, tu me confortes dans l’idée qu’il faut que je lise le livre (même si je sais que je pourrais être déçue) et je suis sûre que je pourrais le dévorer ! ^^
    Hop, atterrissage dans ma Wishlist !

  7. J’ai trouvé ça imbuvable. Mal écrit : bourré de poncifs (menton volontaire, démarche assurée de sportif), bourrés d’incohérences aussi (Les bips d’un moniteurs cardiaque, et Brooks prend le pouls Langdon ? ? ? il est blessé par balle et pas un carabiniéri pour venir enqueter ?).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
Close
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils