Love in the Darkness – Chapitre 47 : Troubles

Rebekah

[Point de vue Rebekah]

« Stefan, tu comptes me dire ce que tu as ? » demandais-je

Il avait reçu un message de Caroline et son visage s’était assombri. Je me demandais alors qu’est-ce qui pouvez ainsi gâcher son étonnante et rare bonne humeur qui le suivait depuis notre départ. Je ne pouvais pas décrire ce que nous vivons depuis que nous avions quitté Mystic Falls. Du moins ce que moi je vivais… Stefan est devenu plus ouvert, bavard, souriant pour mon plus grand plaisir. Je tâchais de rester moi-même, d’être clme, mais à chaqun de ses sourire je me sentais fondre comme de la glace en plein soleil.

Hier soir avait été le pire. Nous étions sorti dans un bar, celui où nous nous sommes rencontré puis retrouvé des decennies plus tard. Il avait hypnotisé le DJ pour nous passer des musiques des années 20. Je dû hypnotiser à mon tour une bonne partie des personnes présentent qui hurlaient « C’est quoi ça ? Même pas de la musique » Mon Dieu, je haissais ces générations d’inculte, incapable de reconnaitre de la véritable musique quand ils en entendent. Stefan m’a invité à danser et j’ai passé un soirée de rêve. Surtout à un certain moment où ses lèvres frolèrent ma joue pendant une de nos danse.

« Tu es magnifique ce soir »

Aussitôt je plongeais mon regard dans le sien qui pétillait. Etait-il possible de mourir de bonheur et d’amour ? Si je n’étais pas vampire, je suis certaine que cela me serait arrivé hier soir. J’avais une envie folle de l’embrassser et surtout il n’avait rien contre. C’est là qu’il m’a adressé ces mots :

« Laisses moi encoreun peu de temps Bekah, ensuite je te prouverais que c’est possible. »

Je n’avais pas su comment le prendre et je n’avais pas cherché à lui demander des détails ou précisions, le simple espoir que quelque chose pouvait peut-être se passer entre nous m’avez suffit. J’avais envie de lui faire ressentir la même chose mais vu son air actuel en lisant ce message de Caroline ce matin, j’étais soudain moins sur de moi.

« Katherine est de retour ? »

« Qui ça ? »

« Katherine Pierce ! Katerina si tu préfère ! » dit-il comme si cela était évident

« Cette garce de Petrova ? Le Sosie ? » m »exclamais-je

Il hocha la tête et je maudis la Terre entière. Stefan m’expliqua qu’elle était revenu car elle avait des ennuis mais il n’en savais pas plus, Damon essayait de la faire parler d’avantage, mais apparemment c’était assez sérieux.

« Je suppose que nous allons rentrer ! » soupirais-je vraiment déçue

A ma plus grande surprise il sourit à ma visible deception et s’approcha de moi. J’arrêtais de respirer, attendant quelque chose, n’importe quoi.

« Nous pouvons rester, s’ils ont vraiment besoin de nous, ils nous préviendront ! J’ai d’autres projet pour aujourd’hui ! »

« Que veux-tu faire ? »

« Chasser, et j’ai vraiment besoin de toi pour ne pas tuer qui que ce soit ! »

« Tu es sûr ? Je croyais que tu cherchais desréponses et que seulement à ton retour tu commencerais à te contrôler grâce à Caroline…

« J’ai déjà pas mal de réponses, et pour le moment je préfère les garder pour moi. Je peux juste te dire que tu peux m’aider autant que Car’ à me contrôler, voir plus qu’elle. »

J’arquais les sourcils, intriquée. Il semblait si différent depuis que nous étions parti, en bien évidemment mais il me déstabilisait. J’étais ravie d’être celle qui l’aiderait à se contrôler et plus vite se serait fait, plus vite j’aurais du temps pour le charmer et le faire craquer.

[Point de vue Stefan]

Hier soir, j’étais de retour dans les années 20. J’avais fait en sorte de revivre le moment avec la musique, les humains autour de moi dont j’entendais les battements de coeurs rapides. Je ne m’étais pas nourri depuis plusieurs jours et l’envie de tuer était immense. Je me testais, c’était risqué mais je savais que Rebekah était assez forte pour m’arrêter. Pendant un moment très difficile, je m’étais éloigné de cette femme au long cheveux noirs qui venait de se couper avec un verre. A ce moment j’avais invité Rebekah a danser.

J’eu un mal fou à ignorer cette odeur de sang qui m’ennivrait. Cependant, mon corps restait sous contrôle. Rebekah était dans mes bras et nous dansions traquillement. C’est là que je compris que c’était elle mon contrôle. Que c’était grâce à elle que pendant une soirée dans les années 20 je n’étais plus l’éventreur mais un homme qui dansait avec une femme délicieuse. Rebekah stoppait mes pulsions de vampire ou les contrôlait. Rebekah était ma force pour lutter. Je réalisais que toutes ces années à lutter contre moi-même lorsque j’étais avec Elena réussissait malgré tout à reprendre le dessus. J’avais besoin de Rebekah. Ca a toujours était Rebekah…

Aujourd’hui, j’avais l’intention d’expérimenter ma théorie avec elle. J’allais chasser et elle m’aiderais à avoir un contrôle parfait. Simplement car elle était celle qui emplissait le vide qui m’emplissait, elle était la raison pour laquelle j’allais me battre maintenant.

[Point de vue Bonnie]

Un cauchemar effroyable, voilà ce qui avait bersé ma nuit. Des images terribles de vampires se nourrissant d’innoncents, répendant leur sang par terre telle une cascade. Des cris, des larmes, de la peur, et moi. J’étais là, impuissante. Je volais aider ces pauvres humains mais je ne pouvais pas, je restais bloquée sur place et quelqu’un me donnait la main. Un homme sans visage, froid, dégeant une onde aussi glaciale que la mort. Un vampire qui fini par m’attirer à lui pour me mordre le cou et aspirer la vie en moi.

Je me réveillais en sursaut et regarda autour de moi, paniquée. Je ne reconnaissais pas les lieux, que s’était-il passé ? La chambre où je me trouvais été spacieuse et lumineuse, décorée avec goût et délicatesse, une chambre de femme à mon avis. J’étais seule dans un grand lit au draps rose pastel dont le luxe et le confort me donnaient l’envie de me blottir à l’intérieur jusqu’à la fin des temps. Je sortis à contre coeur du lit et constatais que j’étais entièrement habillée. Non, il me manquait ma veste et mes chaussures que je retrouvais proprement posées sur une chaise. J’enfilais le tout et m’aventura dans le couloir. En un coup d’oeil, je reconnus à peu près la maison des Michaelson. Bon Dieu qu’est-ce que je faisais ici ?

Je tâchais de me remémorer la soirée d’hier avec du mal, au même moment je passais devant une pièce dont la porte était ouverte où j’entendais des rires, je tournais la tête et vis malgré moi Caroline à demi nue assise sur un bureau, riant alors que Klaus la dévorait de baisers sulfureux dans le cou. Je détournais le regard et voulu partir discrèetement mais ce fut raté.

« Bonnie ? Oh mince » dit-elle gênée et surprise enréajustant ses vêtements

« Excusez moi je ne savais que vous étiez là… »

« Ce n’est rien » répondit Caroline en venant vers moi, Klaus avait un sourire amusé et continuait de la dévorer des yeux. « Qu’est-ce que tu fais là ? »

« Justement je n’en sais rien du tout ! » m’exclamais-je

« Tu ne te souviens de rien ? » demanda Klaus

« Non pas vraiment et j’ai mal de tête terrible »

« Viens avec moi, je vais te trouver un médicament, je crois que je ne les ai pas retiré de mon sac ! »

« Des médicaments ? Mais… »

« Oui je suis un vampire je sais » rit-elle « C’est pour ma mère elle les oublie à chaque fois donc je lui en ramène »

Je la suivit dans la salle de bain. Caroline était rayonante voir même éblouissante. Etait-ce le fait d’être un vampire ? De se réveiller dans les bras d’un homme ? Que Klaus la dévore continuellement des yeux et de baisers ? Ou bien était-ce tout simplement ça être amoureuse ?
Caroline me tendit un antalgique et un verre d’eau, me posant des questions sur la veille. Soudain nous entend^mes quelqu’un courir dans le couloir pour arriver dans la chambre de Klaus.

« Hey Nik » lança une voix masculine « Dis-moi tu n’aurais pas vu… »

« Ta Sorcière ? Elle est dans la salle de bain avec Caroline » répondit Klaus avec un sourire dans la voix

Je sortis vite de la pièce pour les rejoindre, énervée.

« Comment as-tu osé m’ammener ici sans ma permission ? Qu’est-ce que tu m’as fait ?! » crais-je

Kol leva les soucils, surprise m’arrêta dans ma lancée.

« Tu préférais que je te laisse inconciente en bas de chez toi ? »

« Comment ça ? » me devança Caroline avec inquiétude

« Tu ne te souviens pas ? » me demanda-t-il puis s’expliqua devant mon silence « Tu avais bu et je t’ai racompagné chez toi, ensuite tu as commencé à flirter avec moi, il y a eu un coup de tonnerre et bam tu es tombée comme une mouche ! A moins que tu es une peur bleu de l’orage, je pense qu’il y a eu un problème. Etant donné que je ne suis pas invité chez toi je t’ai ramené ici. »

Les souvenirs de la soirée me revinrent comme une claque. Je me souvenais de la soirée, de l’homme qui m’accosté, de Kol qui s’est interposé et m’a raccompagné, de son odeur, de son regard affamé, des sensations qui déferlaient dans mon corps…

« Je n’ai pas flirté avec toi ! » mentis-je

Il me regarda avec malice, l’air de dire « tu peux tout ce que tu veux, j’étais là et je le sais » ! Agacée, je me détournais de lui. Caroline s’inquiétais sur ma soudaine pert de conscience, mais je n’avais aucune idée de ce qu’il s’était passé, rien, aucune image. Klaus était fixé sur son frère comme s’il essayait de lire dans ses pensées.

« Je vais rentrer, j’ai un tas de chose à faire » lançais-je en quittant la chambre

« Attend je vais te… »commença Kol

« NON » m’énervais-je

« Ce n’était pas une question » dit Kol en souriant

Trop remuée pour lutter, je ne dis rien et ensemble nous quittâmes le manoir Michaelson dans lequel je me sentais étonnement bien. Je commençais à me souvenir doucement de mon malaise et ne mis pas longtemps à l’associer à de la magie. Quelqu’un ou quelque chose avait provoqué ce malaise. Kol ouvrir la portière de sa voiture mais j’avais plutôt besoin de prendre l’air. Je lui annonçais que je voulais marcher et il leva les yeux au ciel.

« On est assez loin de chez toi petite sorcière, on va mettre un temps infini à y aller à ton allure » soupira-t-il

« Ne viens pas dans ce cas ! » lançais-je amusé, en me demandant pourquoi il m’amusait tant.

Il fut à côté de moi en peu de temps et nous marchâmes en direction de Mystic Falls. C’était vrai que nous allions mettre une bonne heure et demi à renjoindre ma maison à pied et nous marchâmes en silence quelques minutes.

« Tu marches toujours aussi lentement où c’est juste pour passer plus de temps avec moi ? »

« Ne rêves pas ! »

« On a passé la nuit ensemble après tout, je peux m’en contenter « 

« Quoi ? » m’exclamais-je en m’imaginant déjà, involontairement, tout ce qu’il aurait pu me faire et en m’énervant de la vouloir…

« T’énerves pas, je t’ai juste surveillé toute la nuit » rit-il « Mais la prochaine fois je ne serais surement pas aussi sage ! »

J’en eu des millions de frissons. Pourquoi me faisait-il cet effet là ? Je ne répondis pas, le laissant avec cet air sournois et craquant sur le visage. Nous marchâmes tranquillement et il passa son temps à me chercher, me taquiner, me faire rire… Mon coeur s’emballait dès qu’il ouvrait la bouche. Progressivement, il s’approchais de moi, nos bras se frolant, nos regards se croisant… Et lorsque nos mains se touchèrent, un violent courant electrique m’arracha un cri de douleur. Kol n’avait apparemment rien senti et me regardais avec inquiétude. C’est là que je compris !

Petit mot de moi : J’attends vos comm’ avec impatience 😉 Je suis passée rapidement sur Stefan/Rebekah car je leur réserve un gros chapitre donc ne m’en voulez pas, c’est une sorte d’intro 😉
Pour Kol et Bonnie, ça peu paraitre flou, mais j’ai une idée fixe en tête ! 😉

Avez-vous vu l’épisode 4×16 de TVD ou non ? Si oui qu’en avez-vous pensé ? J’ai cru mourir de colère et de fascination pour Klaus moi 😛
Attention pas de spoilers donc ne citez pas de noms hein ! Mais je suis curieuse de connaitre votre avis !

4 Commentaires

  1. Salut !
    Je lis ta fiction depuis 10 jours maintenant et je commence vraiment a être fan ! J’aime vraiment ce que tu fais des personnage et je me rend compte que l’évolution des relations c’est vraiment comme ça que je les attendais … Un peu surprise de la relation Kol/Bonnie mais pourquoi pas … par contre tout les autres couple … extra !
    Pour l’épisode 4×16 c’est un mélange de plusieurs émotion vis a vis de Klaus … J’espere que ca ne va rien changé a la relation qu’il peut avoir mais bon … j’espere que c’est comprehansible pour ceux qui ont vu l’épisode !
    J’ai hate de lire la suite … ce chapitre me donne plein d’idée pour la suite des évenements 🙂

    • Merci pour ce commentaire si gentil ! 🙂

      Tu l’as lu depuis le début ?
      Le couple Kol/Bonnie surprend tout le monde, c’est ça le plus drôle ! En général je suis les couples que j’aime Klaroline, Delena, Stebekah… Donc c’est facile d’adorer 🙂
      Et je suis loin d’avoir fini !

      En ce qui concerne le 4×16, je suis du même avis que toi et j’attend la suite avec impatience, voire si Julie Plec va se rattrapper d’avoir brisé nos coeurs 😛
      Klaus était wouah !!!! Je l’aime de plus en plus et de voir cette facette de lui OMG ! ♥

      [Pour les suivants, pas de spoilers hein je le répète] 😀

      J’espère que tu continueras à suivre mon histoire qui un peu aussi la votre car j’écrire aussi pour vous faire plaisir ! 🙂

      Bisous ♥
      Laura

  2. très bon chapitre, comme à ton habitude ! j’ai l’eau à la bouche pour stefan et bekha mais aussi pour bonnie ! quel suspens c’est enorme !!! et mon couple klaroline qui roucoule -> j’adoreeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee!
    pour ce qui est du 4*16 , je pense qu’on en toutes au même point : mais pourquoi ? même si (bon, c’est vrai pas de spoiler) le voir sous cette facette , j’adhère! 🙂

Les commentaires sont fermés.