Le Chaos de Belinda Bornsmith

Comme vous le savez, le blog est dorénavant partenaire des éditions Cyplog, pour le coup je me voyais bien lire et chroniquer ce premier tome de la dernière série de Belinda Bornsmith. Le résumé me disait bien. Elle est humain, il hait sa race…. MMM amour compliqué  sur fond de guerre entre la race humaine et les Dzellis (la race du héros)… Alors va t-il haïr l’héroïne jusqu’à la dernière ligne ? Mon petit doigt me dit que non mais… on me chuchote à l’oreillette que je parle trop…

La Confrérie des Ombres Tome 1 : Le Chaos de Belinda Bornsmith

Broché: 416 pages
Editeur : Cyplog
Date de sortie : 26 mai 2010

Langue : Français
ISBN-10: 2953618902
ISBN-13: 978-2953618907

Son résumé :

Les dzellis ont vécu pendant des siècles dans l’ombre de la race humaine, attendant leur heure pour se soulever et s’imposer sur terre. Avant le commencement de cette guerre, Slaren Karg – guerrier dzellis – n’a qu’un but : récupérer un carnet rassemblant des années de recherches faites par Brian Miller, sur une menace imminente envers la race humaine. Mais, le scientifique décédé, son intérêt se porte sur sa fille : Jenna.

Elle est humaine, il hait la race humaine

Pourtant, la jeune femme éveille en lui un désir troublant, intense et puissant. Alors, quand cette guerre éclate, et que chacun ne peut ignorer et maîtriser le désir qui les pousse l’un vers l’autre. Quel sentiment peut-il naître entre un dzellis qui mène une guerre impitoyable et une humaine qui assiste impuissante au chaos de sa propre race ?

Mon avis :

Alors oui je sais, ce titre est sorti il y a deux ans et je débarque… mais comme on dit vaut mieux débarquer tard que jamais !

Les Dzellis (non ce n’est pas une nouvelle marque de biscuit apéritifs) sont une race de guerriers qui vivent à l’ombre de l’humanité, mais bientôt l’heure de la vengeance sonnera pour ce peuple qui a subit la haine humaine il y a de cela fort fort longtemps. En attendant un soucis s’est imposé à eux. La journaliste Jenna Miller possède un carnet qui pourrait révéler certains secrets et détail les concernant. N’attendant pas plus,  le chef de leur confrérie, demande à ses meilleurs guerriers, les frères Karg de récupérer le carnet sans trop de dommage collatéraux. Slaren, le frère ainé hait les humains de manière viscérale. Il supervisera de loin toute la mission et c’est Szon le cadet qui se chargera de séduire la jeune humaine. Mais comme on s’en doute, rien ne se passe comme il le veut et bientôt il devra se charger lui-même de cette affaire sans se douter que sa rencontre avec Jenna allait chambouler et bouleverser ses convictions les plus intimes.

Une romance paranormale détonante sur fond de fin du monde

A première vue on pourrait se dire : tiens une française qui se lance dans la romance paranormale oui et alors ? Eh ben et alors c’est que c’est franchement bon ! Même très très très bon !

Bien-sur il y a quelques maladresses mais franchement ça se lit tellement bien qu’on y fait même plus attention. L’histoire entre Jenna et Slaren ne vient pas d’un coup, Belinda Bornsmith prend sont temps pour mettre les choses en place et surtout, surtout elle ne néglige pas la trame de fond !

Les personnages sont travaillés en profondeur. Slaren ne fait pas semblant de haïr la race humaine et quand bien même il y a cette attirance qui le pousse vers Jenna, il fera tout pour la combattre, quitte à laisser le plan de ces congénères aller jusqu’au bout sans lui venir en aide.  En vous disant cela, je revois cette scène où elle se retrouve confrontée au pic glaciaire, déclenché par les Dzellis, et manque de mourir et là j’arrêtais pas de me dire : il faut qu’elle s’en sorte, il le faut ! On pourrait trouver cela ignoble de la part de Slaren de n’avoir rien fait, et ça l’est dans un sens mais on se doute tellement de la souffrance qu’il a du subir dans le passé, pour détester l’être humain à ce point que ça en devient plus triste qu’autre chose. Heureusement pour lui, Jenna est une battante, un petit bout de femme qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et qui ne dit pas forcément amen à tout ce que ce guerrier ultra sexy lui dit. Et puis ils ne sont pas seuls, on découvre en parallèle l’histoire de Ryala la meilleure amie de Siyin le plus jeune des trois frères Karg, et la trame du second tome se met aussi doucement en place.

Quoiqu’il arrive, les Dzellis mettront à exécution leur plan et croyiez moi, l’auteure ne fera pas semblant de l’annoncer et bientôt l’humanité toute entière devra subir la vengeance terrible de ce peuple de l’ombre. Que d’émotions, que de frissons et de battement de cœur j’ai éprouvé à la lecture de ce tome pleins de promesse tenues ! L’auteure ne vas pas dans la demi mesure, elle se lance à fond dans ses idées et j’adore !! La relation entre Slaren Et Jenna semble tellement compromise que l’on se demande bien comment elle pourra les réunir et si tout n’est pas perdu avec l’horreur qui s’abat sur terre ?

Et bien vous serez surpris car ce titre surprend et de plus je tiens à souligner que la trame de fond change largement de ce que j’avais l’habitude de lire et ça fait du bien. Certains y ont vus une ressemblance avec la Confrérie de J.R Ward et bah personnellement je n’y ai pas pensé une seule seconde pendant ma lecture car j’étais totalement conquise par l’univers inventé par Belinda Bornsmith !

Si vous aimez les histoires à vous faire mourir d’excitations avec de beaux mâles ténébreux au passé lourd et à la personnalité bien marquée, que vous aimez les histoires d’amour compliquées (avec scène d’amour très épicées) ou tout n’est pas que guimauverie et autre chose sucrée, si vous aimez les histoires qui vous remuent jusqu’au tréfond de l’âme et qui vous rende accro, alors jetez vous dessus sans attendre !

Ca serait véritablement un crime que de passer à côté ! Un véritable coup de cœur pour moi !

Ce livre vous intéresse ? Vous pouvez l’acheter ICI

 
A propos Artemissia (Julie F) 4106 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». Un site culturel 100% féminin. Il est consacré à la littérature (romance, jeunesse, bit-lit, thriller, MxM entre autre chose), mais aussi aux mangas, à la BD, aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

12 Commentaires

  1. Je l’ai sur l’ordi depuis presque un an. Mais j’avais espoir qu’il sorte en poche pour le lire.
    Vu ton avis, je vais peut être me bouger et le lire sur l’ordi, tant pis.

    • Il faut absolument que tu le lises, il a certaines imperfections mais c’est vite oublié tellement l’histoire est géniale ! J’ai été totalement happé par l’univers de Belinda Bornsmith et j’en suis la première surprise ! J’ai hâte de lire le second tome.

  2. décidément t’es chroniques sont géniales, j’avais hésité pour ce livre mais la c’est sur je le commande de suite 😉

    • Merci Stephanie 😀

      Il faut que tu découvres cette histoire, la trame est bien menée, les héros sont fascinant et la relation entre Slaren et Jenna fera faire des voltiges à ton petit cœur qui bat !

  3. Ce premier tome m’avais carrément emballer et je viens de terminer le deuxième tome et je peux vous dire que je trouve cette saga REN-VER-SAN-TE , une merveille j’adore … Belinda Bornsmith , l’auteure est à mes yeux , très créative, pleine d’imagination et de talent . La sensualité est aussi un atout majeur de la saga et on se régale … Elle est aussi très abordable, on peut, si on le désire, dialoguer directement avec elle sur son site :
    http://www.belindabornsmith.com
    ou sur Facebook : http://www.facebook.com/belinda.bornsmith
    Dzellisfan

  4. Bon ba je l’ai lu et franchement… … HAAAAAAAAAA j’ai adoré, surkiffé…tous les superlatifs peuvent servir lol. Je me suis complètement laissé embarquer dans cette histoire absolument géniale. Du coup dans la foulé j’ai acheté le tome 2 que j’ai pratiquement fini de lire et il est tout aussi génial, je suis devenue une vrais fan des Dzellis 😉 Alors merci pour cette découverte littéraire 🙂

  5. Je ne me suis pas encore lancée dans cette série, mais maintenant j’en sais un peu plus. La scène où tu expliques que l’héroïne est en danger mais ne pourra pas compter sur le héros me déçoit tout en m’intriguant. Je me dis que ce livre doit être dans la lignée de tout ce qui se fait maintenant dans ce genre littéraire mais traité avec de façon originale. Du coup j’ai bien envie de tenter le coup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*