Love in the Darkness – Chapitre 36 : Stratégie

Rebekah

[Point de vue Rebekah]

« Si cela pouvait fonctionner sur lui, je te jure qu’il serait déjà enfermé dans un cercueil pour les trois cents prochaines années ! » m’énervais-je

« Que t’a-t-il encore fait ? » soupira Elijah

« Il me parle comme… Tu te rends compte qu’il m’a demandé de la fermer et de ne pas croiser sa route pendant les prochaines heures car je brouillais ses ondes ? » M’exaspérais-je « Depuis quand il possède des ondes ? C’est quoi ce nouveau délire ? »

« Rebekah… »

« Quoi ? »

« Tu sais bien ce qu’il se passe pour lui… »

« Je sais, il est loin d’elle et devient cinglé, mais ce n’est pas une raison pour me traîter ainsi alors que j’essaie de faire mon possible pour être présente pour lui, aussi idiote que… »

« Je peux t’assurer que c’est plus utile que tu ne le crois, il sait que tu le soutiens. » assura Elijah

« J’en doute. Je ne comprends pas pourquoi il a besoin d’être aussi infecte avec moi, ce n’est pas moi qui l’ai obligé à partir, c’est son choix ! Il a choisit de la quitter et… Oh ! Tu crois que si elle… »

« Non je ne pense pas Rebekah, ce n’est pas vraiment une bonne idée… »

« Ca résoudrait le problème »

En effet, je pensais que si elle revenait peut-être que mon frère retrouverait un temps soit peu sa raison. Cela me faisait réellement mal de le voir ainsi, jamais il n’avait paru si vide, si seul… Nik était quelqu’un d’instable, de solitaire et sans attache. Mis à part sa famille, du moins notamment Elijah, Kol et moi, Nik ne s’était lié à personne. Il avait eu quelques aventures à droite et à gauche, mais soit sous hypnose de la femme choisit, soit une relation normale mais dont il faisait tout oublier à son départ à la demoiselle. Nik n’en avait regretté aucune, personne ne lui avait manqué, il avait fait en sorte qu’on ne s’attache pas à lui, il ne s’autorisait jamais à aimer…
Il avait aimé une fois, durant son humanité. Tatia Petrova. Mais c’était au tour de Caroline.

« Il s’est éloigné pour la protéger, il t’arracherait la tête si tu l’amenais ici. »

Elijah se faisait également du souci pour notre frère et essayait continuellement d’instaurer un dialogue avec lui, même silencieux. Malgré son caractère, Nik écoutait Elijah.
La sonnerie de mon portable retenti dans le salon de ma suite. Il s’agissait de Nik.

« C’est pour t’excuser ? » demandais-je

« Bekah… J’ai besoin que tu me rendes un service »

« Bin voyons ! » m’exclamais-je

« Je viens de tuer un gars qui a parlé de C… d’elle » continua-t-il, je sentais la tension dans sa voix

« Ok, je vais me renseigner pour savoir comment elle va » le rassurais-je

« Merci Bekah »

« Je pense que tu devrais en rester là maintenant Nik… »

« Non je n’ai pas fini »

« Tu comptes tuer encore combien de vampire avant de comprendre que c’est stupide ? »

« Autant qu’il le faudra pour qu’il ne soit pour un obstacle pour nous, enfin pour elle »

Il raccrocha et je dû m’assoir pour encaisser ses paroles. Elijah me lança un regard à la fois interrogateur et suspicieux.

« Je vais aller la chercher » dis-je soudain en me levant, décidée.

« Je ne pense pas que… »

« Il a dit « nous », Elijah. A propos de Caroline et lui, il a dit « nous » ! Tu te rends compte ? Il a changé, énormément changé… Il se détruit et je ne peux pas laisser faire ça, il faut qu’il retrouve la raison et je pense que Caroline en est capable. »

Le fait que Nik puisse dire nous en s’englobant avec quelqu’un d’autre qu’un membre de notre famille était inespéré et quelque chose à ne pas laisser passer. Nik avait besoin d’elle et j’allais l’aider, du moins le forcer à la rejoindre.

« Très bien, comment comptes-tu t’y prendre ? Et quel rôle dois-je jouer ? » demanda mon frère avec un léger sourire

« Tu es d’accord ? »

« Niklaus devient en effet insupportable et j’aime te voir le protéger ainsi, retrouver cette complicité fraternelle dans notre famille. Alors je te suis petite sœur ! » Sourit-il

Je lui renvoyais son sourire. C’est vrai qu’il était incroyable de constater que même après toutes les horreurs que nous avions pu nous faire mutuellement, nous prenions toujours soin les uns des autres d’une certaine manière.
Je tapais le numéro de Caroline.

« Oui ? » dit une voix faible

« Caroline ? » demandais-je pour être sûre

« Rebekah ? Que se passe-t-il ? Est-ce qu’il… » Commença-t-elle à paniquer

« Et bien ! Tu es aussi à cran que lui apparemment »

« Oh, désolée. Pourquoi m’appelles-tu, il va bien ? »

« Pas vraiment non »

« Racontes-moi ! »

« Il est insupportable et s’il continue comme il est parti, il va exploser et crois-moi il ne vaux mieux pas ! »

« D’accord…Mais je ne vois toujours pas pourquoi tu… »

« Il a besoin de toi »

Un silence régna à l’autre but du fil. Je pouvais comprendre que ce n’était pas facile pour elle de s’impliquer pour mon frère. Elle souffrait sans doute autant que lui et lui demander cet effort pouvait être assez difficile pour elle.

« Caroline ? Tu veux le voir ? »

« Bien sûr oui. Justement, Damon et Elena voulait faire à peu près la même chose que toi, me conduire à lui pour que je…que j’aille un peu mieux. »

« Parfait, je t’envoie une adresse et tu rappliques vite fait, avec eux de préférence, on ne sait jamais. Soyez discret, il va mal le prendre et fuir s’il se sent attaquer par surprise… »

Après quelques heures, ils arrivèrent et je les fis entrer dans la suite d’Elijah. Je m’étais assurée que Nik ne rentrerais pas tout de suite, nous laissant du temps pour mettre en place une stratégie.

« Soyez les bienvenues ! » lança Elijah

Je levais les yeux au ciel, mon frère ne pouvait pas s’empêcher d’étaler sa politesse.
Après quelques minutes à parler de la situation tous les cinq, mon regard se posa sur Caroline.
Elle se tordait nerveusement les doigts. Je voyais presque combien de larmes elle avait pu verser à la rougeur persistante qui soulignait ses yeux bleus.
De plus, elle avait ce regard vide et douloureux à voir, celui qui fend le cœur et renferme un océan de solitude et de manque, celui qu’avait également Nik depuis des mois.

« Je peux te parler Caroline ? »

Elle acquiesça et me suivit dans la pièce d’à côté qui menait à la chambre de Nik, avec une certaine hésitation.

« Es-tu vraiment prête à le voir ? »

« Pourquoi cette question ? »

« J’ai déjà ressenti quelque chose comme ça Caroline. Ce vide, ce manque impossible à combler, cette douleur. Tu dois être assez forte pour le revoir et encaisser l’éventualité d’un rejet… »

Elle baissa les yeux et soupira, elle avait déjà envisagé cette possibilité.

« Je ne peux plus vivre comme ça, comme un fantôme. J’ai essayé Rebekah je te promet que j’ai réellement essayé mais… »

« Tu n’as pas à te justifier, je sais tout ça, quand Stefan… »

Je m’arrêtais net face à la gaffe que je venais de faire. En effet j’avais déjà ressenti ça quand je suis sorti dans mon cercueil et ai constaté que celui dont j’étais tombé amoureuse dans les années 1920 s’était éprit d’une humaine…

« Stefan ? »

« Peu importe »

« Je ne le répéterais pas si c’est ce qui t’inquiète. »

« Je te raconterais, plus tard, entre autres choses si tu veux. » Esquivais-je « Mais pour le moment, il faut attendre le retour de mon frère et se préparer à tout. »

Caroline accepta et me demanda un peu de temps pour téléphoner à sa mère. Elle se retira dans la chambre de Niklaus. Après quelques minutes elle revient vers nous et s’assit près d’Elena qui lui donna la main. Nous attendîmes patiemment puis, au bout d’un moment mon téléphoner sonna. C’était Nik, et je su qu’il savait déjà tout. C’était nous de jouer maintenant. t cela n’allait pas être facile.

Petit mot de moi : Les retrouvailles sont pour samedi et je pense vous en faire découvrir d’avantage sur Rebekah 😉
Bisous ♥

Disclaimer : Rien ne m’appartient, je m’amuse juste avec les personnages déjà existants des livres de LJ Smith et de la série de Julie Plec.

3 Commentaires

  1. Oui oui oui ouiiiiiii!!!
    Aaah Rebekah je t’aime lool.
    Attention Klaus tu as intérêt à filer droit.
    Bientôt les retrouvailles. Trop hâte!! Même si j’appréhende un peu.

    J’adore ta fic. Je l’attends toujours avec grande impatience.

  2. épatant , comme toujours! l’attente jusque samedi va être longue …
    ce qui me surprend à chaque lecture, c’est que ton histoire mène les personnages là où moi je veux les voir aller !!
    merci Laura 🙂

  3. c’est vraiment super bien écrit, encore un super chapitre. vivement les retrouvailles 🙂 et j’ai hâte d’en découvrir plus sur Rebekah …et Stefan^^

Les commentaires sont fermés.