Love in the Darkness – Chapitre 35 : Pardonner

Damon & Caroline
[Point de vue Damon]

« Caroline ? Ouvres-moi cette fichue porte! » lança Elena

Cela faisait plus d’heure qu’elle essayait de lui faire ouvrir cette porte ! Caroline n’avait fait aucune apparition depuis des jours et Elena était folle d’inquiétude et venait chaque jour devant chez elle juste pour s’assurer qu’elle y était toujours. Elle avait demandé de l’aide à Bonnie, Stefan et Liz, aucun n’avait réussit à lui parler directement, simplement au téléphone très rapidement. Caroline leur disait alors que ça allait, et qu’elle voulait passer un peu de temps seule.

Cela fait plusieurs semaines que Klaus et Rebekah avaient quitté la ville. Nous l’avons su par un coup de téléphone de Caroline. Elle allait étrangement bien, et faisait comme s’il ne s’était rien passé. Elle parlait, souriait, riait… Nous pensions que finalement peut-être elle tenait le choc. Nous avions tous compris qu’un lien très fort s’était créer à la surprise générale, entre Klaus et Caroline. Mais personne ne savait combien ce lien pouvait être fort, sauf Elena. Au départ, j’avais refusé de venir ici, essayer de secouer Caroline. Je connaissais ces instants de douleurs extrêmes où l’on doit s’isoler du monde. Cependant , Elena avait eu les mots pour me convaincre.

« Ca ne servira à rien Elena, si elle ne répond à personne c’est pour une raison non ? Elle a besoin de rester seule »

« Je sais, mais c’est hors de question ! Elle a surtout besoin d’aide et de soutien » dit-elle « Je pense savoir ce qu’elle a »

« Elle a du réaliser que Klaus et vraiment parti… ou bien elle s’est cassée un ongle ! » plaisantais-je

Elena me fusilla du regard.

« Excuses-moi, je voulais détendre un peu l’atmosphère, tu as à l’air d’une bombe à retardement » dis-je me s’aprochant d’elle et en la prenant des mes bras.

« Désolée » soupira-t-elle « Caroline est dans une passe difficile et j’ai besoin d’être là pour elle et insister si elle refuse ! Elle finira par céder je pense, moi j’aurais cédé. »

« Comment ça ? »

« Quand tu es parti, pour me laisser avec Stefan… Et bien j’ai réagis comme Caroline. J’ai longtemps fait semblant auprès de tout le monde et de moi-même. Sauf qu’au bout d’un moment ça te rattrape et là soit tu réagis, soit tu te laisse submerger. J’ai pu réagir, je suis parti à ta recherche, mais je crois que Caroline est dans la deuxième option. »

Je restais silencieux face à cette révélation. Je n’avais jamais vraipment su ce qu’il s’était passé pour Elena, certes j’avais eu la version des autres, mais pas venant d’elle-même. En y repensant bien, Elena avait était bien plus forte que moi. Alors qu’elle avait lutté, sauvé les apparitions et était partie à ma recherche, j’avais été une épave dès mon départ, jusqu’à son son arrivée.

« Ca va te paraître étrange, mais ils sont comme nous Damon. Enfin plus ou moins. J’ai parlé avec Caroline et j’ai observé longuement Klaus. Ce qu’il y a entre eux est puissant, sincère et en quelque sorte interdit. »

« Interdit ? » lachais-je en fronçant les sourcils, me demandant alors en quoi notre relation était interdite

« Le mot est peut-être un peu fort ou mal choisi… Je veux dire par là que pour nous rien n’était facile, déjà par rapport à Stefan et ensuite car personne n’acceptait notre amour. C’est même pire pour Caroline d’ailleurs. C’est de Klaus dont il s’agit ! Le pire ennemi que nous avons eut a affronter, un Originel invincible, un tueur… Bref comment s’imaginer qu’il ai pu tomber amoureux. Personne n’y crois ni ne l’accepte. Regardes Stefan et Bonnie, ils ont cru à un piège… Toi aussi tu n’y a pas totalement cru, personne ne veut ça pour Caroline car c’est interdit, dangereux pour elle. J’ai même entendu Stefan parler de compulsion… Comme si Klaus avait hypnotisé Caroline pour tomber amoureuse de lui… N’importe quoi ! Enfin ça pourrait se tenir si on s’en tient aux faits, c’est à dire qui est Klaus et qui est Caroline… Mais je les ai vu Damon ! C’est réel ! Crois-moi, on doit l’aider. »

Elena avait raison, j’avais eu du mal à croire que Klaus puisse aimer quelqu’un d’autre que lui même. Bon, je savais qu’il aimait sa famille, Stefan et moi nous aimons magré nos pires guerres, même si je ne l’ai jamais gardé enfermé des centaines d’années dans un cercueil… Si comme Elena le soutenait, Caroline et Klaus étaient « comme nous », soit cette séparation les détruirait à petit feu s’ils ne faisaient rien ou bien si nous ne faisons rien pour eux. Cela suffit à me convaincre de les aider.

Au bout d’un moment Caroline vint nous ouvrir la porte, consciente sans doute qu’Elena serait capable de passer les prochaines années à camper devant sa porte. La porte s’ouvrit, la laissant apparaître. Caroline était livide, épuisée, les yeux gonflés par les millions de larmes qu’elle avait dû verser. Elle marchait lentement et était vêtue d’un débardeur rose délavé et d’un bas de sur-vêtements gris. Ses cheveux étaient mi-attachés mi-décoiffés. Caroline reflétait détresse, souffrance et fragilité. J’eus pour la première fois l’impression de la voir de nouveau comme l’humaines fragiles et brisées qu’elle était et à qui j’avais fait tant de mal…

Elle nous fit entrer et nous invita à nous assoir dans le canapé du salon. Je leur dis que j’allais boire un coup dans la cuisine afin de les laisser parler en privé. Elena sembla surprise et Caroline hocha la tête et m’indiqua où je pouvais trouver de l’alcool et du sang, selon quelle soif me rongeait. A vrai dire je n’avais pas soif, j’ai simplement pas la courage de regarder Caroline dans cette état, je n’avais pas ma place dans ses amis après ce que je lui avais fait. J’entendais cependant leur conversation par brides. Elena lui avouait son inquiétude, qu’elle comprennait et l’avait vécu, qu’elle voulait l’aider. Caroline la remerciait, lui disait qu’elle avait juste besoin de temps pour reprendre des forces car elle vanait de réaliser la situation.

« Honnêtement, je pensais que K… qu’il aurait réglé ça très rapidement et qu’il serait revenu. Seulement ça fait déjà des semaines, 3 mois et 18 jours… »

« Pourquoi ne le recherches-tu pas ? »

« Déjà car je ne sais pas par où commencer, et ensuite simplement car s’il est parti c’est pour me protéger. Je me disais que s’il m’aimait autant qu’il me l’a dit, il ne m’aurait pas laissé ici pour rien. J’ai survecu longtemps en me répétant cette phrase. Seulement plus le temps passe, moins j’y crois, que ce soit en son amour ou aux raisons qui l’ont fait me quitter… » pleura-t-elle

« Caroline, je n’aurais jamais cru dire ça un jour, mais je suis certaine qu’il t’aime et qu’il reviendra. » répondit-elle « Cependant, je pense que son absence a trop d’impact sur toi, ce qui est normal certes, mais tu devrais faire quelque chose, avoir ne serait-ce qu’une petite chose qui te permettra de croire en lui et de supporter tout ça. Damon m’a dit qu’il était certain que Klaus n’allait pas te laisser tomber. »

J’entendis Elena se lever et dire à Caroline qu’elle devait appeler Bonnie rapidement et demanda si elle pouvait monter dans sa chambre. Je ne sais comment ni pourquoi, mes j’eus besoin de rejoindre Caroline, ce que je fis.

« Ca va Caroline ? »

« Caroline ? Et bien ! Je croyais que tu avais fini par oublier mon prénom et te persuader que je m’appellais Barbie. » plaisanta-t-elle malgré sa tristesse sans que je comprenne pourquoi

Je fis un petit sourire, mais mon esprit était trop embrumé pour avoir de la répartie.

« Je te remercie, de croire qu’il est possible que le grand méchant et dangeureux K…. bref, qu’il s’interesse à moi sans m’avoir hypnotisé. Ca me fait plaisir de savoir que certains de mes amis comprennent. »

« Amis ? »

« Oui. Elena est sur la même longueur d’onde que moi comme personne ne l’a jamais était en dehors de lui…C’est en parti grâce à elle que j’arrive à me dire que tout ça est réel. Les hommes n’ont jamais étaient… »

« Je sais. Désolé. » m’empressais-je de dire, ne voulant pas entendre la suite

« Oh ! » souffla-t-elle, comprenant sans aucun doute ce à quoi je faisais allusion « Non je ne parlais pas de ça »

« Mais tu devrais. J’ai été un connard avec toi quand j’ai débarqué en ville. Je savais que tu étais fragile et blessée, comme là, mais je n’ai pas hésité à… »

Caroline sembla surprise par mes propos et se leva puis s’avança vers moi.

« C’est passé Damon. Pas besoin d’en reparler. »

« Ok. Bon je vais y aller et te laisser avec Elena, tu as besoin d’une amie. Quand c’était moi, j’étais bien content d’avoir Alaric qui me bougeait le cul. »

« Je pense que si tu m’avais appelé, je t’aurais fait rapliquer à Mystic Falls en deux minutes ! » sourit-elle

Je ne dis rien mais Caroline comprit. Elle comprit que je pensais ne pas avoir ma place dans ses amis après les actes affreux entre autres… Elle me sourit légérement et me prit dans ses bras.

« Je t’ai pardonné Damon et tu fais parti de ceux que je considère comme ami…Et pour ce qui est de tes actes tiens, c’est le moment de te racheter ! »

J’étais à la fois choqué et soulagé que Barbie m’accorde son pardon. Depuis que j’étais en couple avec Elena, j’avais la nouvelle capacité de prendre du recul sur mes actions passées et celle là faisait notamment partie des celles que je regrettais et que si j’avais pu je ne n’aurais pas refaites.
Je lui demandais alors comment me rattraper.

« Retrouves-moi Klaus ! »

Elle sembla surprise et satisfaite d’avoir réussir à dire son nom. Elena arriva au même moment et je vis à sa tête souriante et rassurée qu’elle n’avais pas appelé Bonnie mais qu’elle avait comme lu dans mes pensées et fait en sorte de me laissé me réconsillier avec Caroline et surtout avec moi-même. Je ne pu m’empêcher de lui sourire face à sa malice.

« Comptes sur moi Barbie ! »

Elle me sourit, se détacha de moi et se touna vers Elena

« Ca y est, c’est décidé, on va le trouver et le ramener ! »

Petit mot de moi : Alors, comment trouvez-vous ce chapitre ? J’ai toujours trouvé dommage que Damon et Caroline ne soit pas plus proche dans la série. J’en profites d’ailleurs pour vous demandez deux choses : 1) Je cherche, en vain, un titre pour mon histoire et je rame, auriez-vous des idées ?  2) En dehors de Delena et Klaroline, quels couples aimez-vous ? Car pour vous remercier de me suivre chaque semaine, je peux réaliser quelques rêves ! 😉
Bisous ♥

Disclaimer : Rien ne m’appartient, je m’amuse juste avec les personnages déjà existants des livres de LJ Smith et de la série de Julie Plec.

4 Commentaires

  1. Pareil que toi Fanny!!!
    J’ai trop hâte que Caroline et Klaus se retrouvent.
    J’aime ce chapitre sur la réconciliation entre Damon et Caroline ^^
    Vivement la suiiiiiite!

  2. Hum je verrais bien une nouvelle amoureuse à ce cher Stefan, histoire de surprendre un peu les autres ! non ?
    Ou alors Damon qui botte les fesses de Klaus pour avoir laissé Caroline ? et ensuite les retrouvailles !

    Je ne poste pas souvent mais ça ne veut pas dire que je ne lis pas, bien au contraire !
    Encore merci et … @ suivre !

Les commentaires sont fermés.