La Belle et La Bête d’Eloisa James

J’avais adoré le premier tome qui reprenait le conte de Cendrillon. Cette fois ci, Eloisa James s’est attaquée au conte de La Belle et la Bête et je dois vous avouer que j’ai très très surprise quand j’ai découvert qui incarnait la bête…enfin sur qui elle s’était inspirée pour le rôle de la bête.

Il était une fois Tome 2 : La Belle et La Bête de Eloisa James

Editeur : J’ai lu
Date de sortie : 6 février 2013
Collection : AVENTURES ET PASSIONS
Langue : Français
ISBN-10: 2290058238
ISBN-13: 978-2290058237

Son résumé :

À cause d’une malencontreuse méprise, la ravissante Linnet Thrynne est déshonorée. Sa tante trouve alors une solution : Linnet épousera Piers Yelverton, futur duc dont personne ne veut. Et pour cause : victime d’un accident qui l’a laissé boiteux et impuissant, il terrorise son entourage de ses fureurs dévastatrices. Puisqu’il n’a aucun espoir d’engendrer un héritier, il acceptera de donner son nom à une femme qui, pense-t-il, porte la vie.
Ce sera l’union de la Belle et de la Bête.
Sauf que Linnet est aussi pure que la blanche colombe et que son irascible fiancé est loin d’être un monstre…

Mon avis :

Dès le départ le lecteur est happé dans l’intrigue qui commence de façon forte et caricaturale. Linnet est belle, elle attire les beaux Prince, pas forcément charmant, comme des mouches et il suffit d’un malencontreux baiser de l’un deux pour que sa vie bascule à jamais. Et ce n’est pas sa gouvernante acariâtre, qui ferait fuir le pire des pirates, qui y changera grand chose hélas.

Dotée d’un père traumatisé par les écarts de sa femme (qui était d’une beauté à couper le souffle et très volage) et d’une tante au franc parlé, Linnet se voit contrainte d’épouser le premier Comte venu. En fait le père de ce dernier la choisira pour épouser son fils qui vit reclus dans son château au pays de Galle. Le jeune  homme aune réputation bien encrée : on le surnomme même « La bête ».  C’est donc avec beaucoup d’appréhension que la jeune femme s’envole vers son destin.

Quand un certain Docteur d’une certaine série se transforme en héros de romance

Et là, le choc; la surprise ! Linnet découvrira et la lectrice que je suis aussi, avec stupeur et grand tremblement que le fiancé qu’elle doit épouser n’est autre que le DR House ! Si ! Si! Je vous jure ! J’ai halluciné ! Le héros qui n’est pas le DR House à proprement parler (vous vous en doutiez, rassurez-moi ? XD) n’en n’est pas moins son portait psychologique et sarcastique, craché. Piers Yelverton, malgré son statut de noblesse, pratique la médecine avec beaucoup de talent. Quand Linnet le rencontre il est en pleine auscultation, ce qui nous vaudra des réparties très Housienne.

Malgré tout, Linnet ne se laissera pas démonter par ce jeune homme qui fait plus office de grand viking taciturne affublé d’une canne (car il boite) que de simple médecin altruiste. Ce qui nous vaudra de bien jolies réparties caustique entre les deux personnages. Ajoutez à tout cela un entourage aussi bon que les héros et ça vous donnera une idée du récit.

Piers en veut à mort à son père de ce qui  est arrivé à sa mère et à lui lorsqu’il était encore enfant. Lors de sa jeunesse, le duc était accro à l’opium et lors d’une crise, il a commis une chose irréparable aux yeux de sa femme qui l’a fuit, et de son fils. Pourtant des années plus tard, cet homme a qui la drogue  avait tout enlevé, décide de se battre pour reconquérir son ex femme et gagner aussi le pardon de ce fils qu’il a jadis blessé. Mais avec un Docteur House en puissance qui lui sert de fils, ça ne sera pas si évident que cela.

Baisers, baignades et consultations

Bon, je vous le dis tout de même mais même s’il a hérité du talent des diagnostiques médicaux et des réparties verbales, Piers est tout de même un peu plus flexible que le House que nous connaissons. Il n’est pas insensible aux charmes et à l’intelligence fraîche et divertissante de sa prétendue fiancée. Fiancée qu’il ne compte pas épouser, surtout si elle a été « validée » par ce père qu’il a décidé de haïr jusqu’à la fin des temps.

Linnet quant à elle est bien décidée à séduire cet homme si seul et avec qui elle se découvre tant d’affinités et avec qui elle se sent si bien.

Je suis certaine que vous vous demandez si il ira jusqu’au bout de sa bêtise en refusant ce que Linnet a à lui offrir ? Eh bien vous le découvrirez de par vous même en lisant cette sublime romance ! Naméoh ^^

Une très jolie romance sur fond de conte et …de DR House ! Personnellement, j’ai juste : ADORÉ !!

Pour ma part, j’ai tout de suite été transportée par cet univers presque intemporel, et j’ai ri, soupiré et même versé quelques larmes vers la fin. Eloisa James a réussi à donner vie à un personnage succulent avec ce qu’il faut de réparties caustique et de sentimentalisme pour le rendre totalement attirant et attachant. La bête au final s’est transformée sous nos yeux et ceux de Linnet, en un véritable chevalier, prêt à voler au secours de sa belle quand elle a besoin de lui !

Je veux le même moi aussi, c’est pas juste !!

Vous l’aurez compris, il faut que vous le lisiez, il est juste trop bon, on en redemande. Je le place dans mes coups de cœur celui là, c’est obligé !

Ce livre vous intéresse ? Vous pouvez l’acheter ICI

«—C’est une fièvre pétéchiale, espèce d’andouille. Ce malade aurait du être admis dans l’aile est, encore qu’il ne soit sans doute plus contagieux. Tu devrais t’en tenir à scier des jambes ; pour les diagnostiques, tu es un âne.»

 
A propos Artemissia (Julie F) 4107 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». Un site culturel 100% féminin. Il est consacré à la littérature (romance, jeunesse, bit-lit, thriller, MxM entre autre chose), mais aussi aux mangas, à la BD, aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

2 Commentaires

  1. Merci!
    Juste merci de m’avoir fait découvrir ce bouquin. J’y ai tellement accroché que je n’ai pas pu m’arrêter de le lire. Commencé hier, fini ce matin. Je l’ai juste dévoré!
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*