Cinquante Nuances de Grey – E.L. James

Cinquante Nuances de Grey de E.L James / J.C Lattes

Broché: 560 pages
Editeur : JC Lattès (17 octobre 2012)
Collection : Romans Étrangers
Langue : Français
ISBN-10: 2709642522
ISBN-13: 978-2709642521

Son résumé :

Romantique, libérateur et totalement addictif, ce roman vous obsédera, vous possédera et vous marquera à jamais.
 
Lorsqu’Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête. 

Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble. 

Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets… 

Mon Avis :
L’histoire est classique. Anastasia Steele, jeune étudiante, rencontre Christian Grey lors d’une interview. Riche, beau et mystérieux, elle est tout de suite attirée par lui qui veut la faire sienne sans que l’on ne comprenne vraiment pourquoi. Pourtant, Ana va vite se rendre compte que cet homme, si séduisant soit-il, cache bien des secrets et traîne derrière un lui un passé douloureux qu’il n’est pas prêt à dévoiler et qui pourrait mettre en péril leur relation. Mais quand l’amour s’en mêle, comment résister à son appel ?

Dire que cette lecture m’a laissé de marbre et indifférente serait le plus gros mensonge de l’univers entier. Alors oui, je l’avoue, cette lecture m’a donné chaud quand j’étais dehors et qu’il faisait froid ! Et avouons-le, si vous lisez ce livre et que vous l’appréciez, vous comprendrez ce que je veux dire.

Entre pornographie et érotisme, la limite est parfois mince. 

Ma plus grande crainte en achetant ce livre était de lire quelque chose qui tourne à la pornographie, à l’avilissement et compagnie. Et pourtant, j’ai été agréablement surprise. Ce n’est pas un roman pornographique donc s’il vous plait, pour ceux qui ne connaissent pas la différence entre érotisme et pornographie, ouvrez un dictionnaire. PAR PITIÉ. Ici, il est question de sensualité, d’amour, d’une sexualité alternative au sexe-vanille aussi mais pourtant ce n’est pas choquant. Du moins, je n’ai pas trouvé que ça l’était…

Et vraiment, je ne comprends pas les avis qui pullulent sur internet à cause de ça. E.L. James nous propose ici un roman érotique qui permet de voir d’une autre façon la pratique SM. Et qu’est-ce qu’il y a de choquant là-dedans ? Vraiment, je ne comprends pas… C’est pratiqué entre deux adultes consentants qui connaissent les limites de l’autre et respecte les règles. Je ne vois pas où est le problème. Et je trouve même ça bien que ce sujet soit abordé dans un roman. Parce qu’au moins, Cinquante Nuances de Grey se démarque un minimum de tous les autres romans du genre que l’on trouve et qui tombe très vite dans la vulgarité.

Des personnages torturés et complexes.

Mais venons-en à mon autre interrogation : pourquoi tout le monde dit-il d’Ana qu’elle est naïve ? Oui ça aussi ça me dépasse. Ana est simplement une jeune femme torturée par un premier amour et des premières relations sexuelles toutes nouvelles pour elle. Elle entre dans un univers qu’elle connait mal et en tombant amoureuse de Christian Grey, elle espère juste arriver à le faire changer, à le faire s’ouvrir à elle, à ce qu’il lui parle. Qui, dans son couple, n’a jamais souhaité cela ? Étant moi-même en couple, je peux dire que je n’ai pas trouvé Ana naïve mais simplement amoureuse, touchante et innocente.

Et on peut dire qu’elle est l’exact opposé de Christian Grey qui lui est un personnage froid, dur et distant qui cache, tant bien que mal, un passé qui semble douloureux. Pourtant, plus les pages  se tournent, plus l’on se rend compte que c’est un personnage avec une grande sensibilité et beaucoup d’incompréhension. Il essaiera de changer tout en apprenant à aimer de peur de perdre Ana. C’est également un personnage très travaillé qui possède son propre caractère ; un caractère qu’aucun autre personnage ne possède. Tout en étant à l’opposé d’Ana, il est attiré par elle comme un aimant, comme si la vie avait décidé de lui donner une chance de changer pour devenir un autre.

Une histoire complexe mêlant amour, désespoir, jalousie et douleur.

Si au départ, l’histoire part sur quelque chose de purement sexuel, l’intrigue évolue entraînant les personnages dans une histoire passionnée mais destructrice. D’un côté, il y a le côté dominant de Grey, son besoin de faire mal et de l’autre, il y a l’innocence d’Ana qui n’arrive pas à être soumise et qui ne comprend pas le caractère de Christian tout en cherchant à le changer pour qu’il s’ouvre à elle.

Pourtant, alors que c’est une histoire de sexe, les deux protagonistes sont jaloux que d’autres puissent être importants pour eux. Ils veulent être l’un à l’autre et à personne d’autre. Et la jalousie ne peut exister que dans l’amour ou dans la convoitise. Étant ensemble, ils se possèdent et leur jalousie ne peut venir de la convoitise donc elle vient forcément de l’amour. Mais cet amour les fera souffrir plus qu’ils ne le pensent parce qu’un amour passionné finit toujours, inlassablement mal.

Une relation amoureuse malheureusement trop placée au second plan.

Tout est dans l’intitulé. Voilà ce que j’ai regretté dans ce roman : que l’auteur ne mette pas plus en avant leur relation. Même si Christian a peur de se dévoiler et reste très fermé face à Ana, le fait que cette relation soit placée de cette manière nous donne parfois l’impression qu’il se sert d’elle alors même qu’il semble l’aimer.

Au contraire, Ana étale ses sentiments, n’hésite pas à l’interroger. Elle se questionne, cherche à le connaître mieux et en désire « plus » qu’un simple amant. Et malheureusement, cet étalage constitue les seules informations que nous donne l’auteur sur cette relation particulière. Rien de plus ne nous est dévoilé et les personnages restent très mystérieux.

En conclusion, une lecture très sympathique qui m’a changé de mon registre habituel de lecture. Bien évidemment, ce n’est pas un roman à mettre entre toutes les mains et si vous avez des problèmes avec le fait de parler librement de sexualité, passez votre chemin. Malgré ce bon moment, ce roman ne sera pas un coup de cœur puisqu’après avoir lu Dévoile-Moi de Sylvia Day, l’intrigue amoureuse de Cinquante Nuances de Grey m’a semblé fade et beaucoup trop placé au second plan. Mais je lirais tout de même avec grand plaisir la suite pour voir ce qu’il va découler de ce premier tome.

Se Lit Très bien

Ce livre vous intéresse ? Vous pouvez l’acheter ICI

Chronique d’Artemissia

 

 
A propos Chouquette 346 Articles

Chouquette, chroniqueuse sur Songe d’une nuit d’été. Dévoreuse de livres et séries télé, accro à James Bond et Harry Potter. Le reste du temps, je suis étudiante en Droit et photographe amateur :)

11 Commentaires

  1. j’ai bien aimer ce premier tome et le 2 est pour moi encore meilleur . c’est vrai que j’ai eu du mal a lire le premier car avec tous les avis négative que j’ai lu . mais j’ai finalement lu et je me suis faite ma propre opignion et ce n’est pas si ( porno ) que ça . c’est compliquer. C’est une histoire d’amour à 50 nuance.

    • Personellement, je ne vois toujours pas pourquoi les gens disent que c’est pornographique mais bon. (D’où ma remarque dans ma chronique pour que les gens ouvrent un dictionnaire.)
      Raah j’ai envie de lire le tome 2 ! ^^

  2. Perso , j’ai préféré le tome 2 où on découvre un Christian plus « fragile  » , plus « exposé » après ma curiosité pour le premier mais « Dévoile moi » m’a beaucoup plus « transportée » …Voilà, voilà ….Cat

    • Dévoile-Moi est plus aboutit je pense, il n’a pas grand chose à voir avec Fifty Shades puisqu’il est plus placé sur la relation amoureuse.
      Je vais finir par craquer et me procurer le tome 2 de suite à force qu’on me tente là ! 🙂

  3. J’ai bien aimée le premier tome. Je viens de le terminer et je commence le 2ème aujourd’hui. Je ne trouve pas ce livre pornographique mais c’est un livre sur une relation amoureuse compliquée.

  4. Je viens de finir la lecture du tome 1, après avoir lu la série Crossfire de Sylvia Day.
    Je ne comprends pas l’engouement pour cette trilogie, je trouve que le style d’écriture n’est pas fluide comme dans Crossfire.
    Oui, il y a des scènes SM, mais je trouve encore l’autre série beaucoup plus travaillée dans le détail des scènes sexuelles. Dans 50 nuances, il y a des mots choquants mais à croire que nous appelons toutes notre partie intime « là » alors que dans la même phrase on peut lire des termes très crus pour sous-entendre la « sodomie ».
    Une expérience un peu déroutante mais pas envoûtante pour ma part…

    • Et bien après avoir terminé la trilogie et dévoré les 3 premiers tomes de Crossfire, je ne peux que rejoindre ton avis malheureusement. Si ça se laisse lire, ce n’est pas de la grande littérature et certains romans, comme ceux de Sylvia Day, sont largement meilleurs !

      • Merci de me rejoindre, c’est très sympathique car quand on voit tout le tapage qui est fait sur cette trilogie, je trouve dommage qu’on ne puisse pas faire la même chose sur la série Crossfire.
        Connais-tu d’autres romans de Sylvia Day dans la même lignée que sa série. Je suis plutôt sur les romans historiques classiques habituellement mais en ce moment j’ai envie de lire des choses faciles et un peu fleurs bleues?
        Merci par avance, c’est bien qu’il y ait des personnes comme toi qui prennent du temps pour donner leurs avis sur les livres.

        • Je n’ai pas lu d’autres romans de Sylvia Day mais une autre de ses romances doit paraître le 7 novembre chez J’ai Lu. En romance historiques classiques, je te recommande chaudement Les Fantômes de Maiden Lane d’Elizabeth Hoyt entre autre et il y a pas mal de titres dans la collection Aventures&Passions de J’ai Lu ou Pemberley de Milady Romance qui sont vraiment pas mal ! 🙂
          Et bien, merci, ça fait plaisir de voir qu’on est lu en retour surtout 🙂

  5. j’ai lu 50 nuances , et je fais partie de celles qui n’ont pas aimées!
    loin de trouver les scènes pornographiques…,
    c’est l’écriture qui ne m’a pas entraînée, les phrases avec « Oh mon dieu…il est beau » ou encore « oh la vache… » m’ont tout de suite fatiguée et je n’ai pas pu terminer le roman et c’était la première fois que ça m’arrive 🙁

1 Rétrolien / Ping

  1. Cinquante Nuances de Grey de EL. James, Ma Chronique – Songe d'une Nuit d'été - Twilight-Fascination.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*