Love in the Darkness – Chapitre 29 : Emotions

Damon & Elena
[Point de vue Elena]

« Bon, tu vas enfin me dire où tu m’emmènes Damon ? » soupirais-je

« Pour la vingtième fois, non. » sourit-il

Cela faisait plusieurs heures que nous roulions et Damon s’amusait à garder le silence. J’avais hâte de savoir où nous nous rendions. Je regardais les paysages, les nuages et le soleil qui se reflétait sur ma peau. Bonnie m’a conçu une bague, dans le même genre que celle de Caroline, à la fois discrète et élégante, passe-partout. Ainsi, je pouvais me délecter de ma chaleur du soleil sur ma peau, j’avais toujours adoré le soleil. Je me rendis compte que depuis cet accident sur le pont, celui où j’avais perdu mes parents, je n’avais plus prêté attention aux éléments qui m’entouraient. A quand remontait la dernière fois où j’avais écouté de la musique ? Où je suis allé chez le coiffeur ? Où j’ai fait du shopping ? Où je suis parti en vacances à la plage ? Où j’avais passé du temps avec mon frère    loin des dangers ? D’ailleurs, à quand remontait la dernière fois que nous nous sommes réveillé le matin sans cette peur d’avoir un nouveau danger à affronter ?

« Elena ? Est-ce que ça va ? »

« Oui pourquoi ? »

« Tu pleurs... »

Je ne m’étais pas rendu compte que quelques larmes m’avaient échappé et roulaient sur mes joues. Les émotions des vampires étaient multipliées et je n’avais pas encore totalement compris à quel point. La mélancolie, la nostalgie s’étaient emparées de moi. 

« Oh ! Ce n’est rien »

« Dis-moi »

« Je repensais à ma vie humaine, ma vie d’adolescente insouciante qui passait son temps avec ses deux meilleures amies à faire du shopping, à aller en cours, à chercher quel garçon serait celui avec qui nous pourrions tomber amoureuse et faire notre vie, à partir en week-end avec mes parents, Jeremy et même Jenna… » me désolais-je « Sans danger, sans vampires, sans magie, sans tuer pour se nourrir »

« Tu n’as tué personne »

« Pour l’instant. Tu l’as dit toi-même, on fait tous des erreurs. Un jour pas fait comme un autre je tuerai un humain et… »

« Stop Elena ! » me calma-t–il « Je sais que c’est difficile, tu as beaucoup perdu ces dernières années. Mais ne laisses pas ces émotions prendre possession de toi, c’est la meilleures façon de perdre le contrôle. Oui, on fait tous des erreurs, et si ça t’arrive aussi, je serais là pour t’aider, ok ? Je te le promet »

Damon me prit la main. Il avait raison, je devais contrôler mes émotions. Il  continua à m’expliquer que c’était normal de ressentir cela, de revivre tous les événements passés, tous les deuils, toutes ces douleurs. Il me dit ensuite que cela me rendrait plus forte au fil du temps. Damon me répéta qu’il serait là quoiqu’il arrive et je senti mon humeur changer aussitôt, passant d’un extrême à l’autre. Je me mis à sourire et voulu l’embrasser. Je me jetais à son cou et Damon me rendit rapidement mon baiser sans même regarder la route pour s’assurer qu’il n’y avait personne. De toute façon, nous étions des vampires après tout. Des que nos lèvres s’étaient touchées, une vague de désir m’avait secouée de la tête aux pieds. Je brûlais de désir et voulait Damon, maintenant. il le senti et m’écarta doucement de lui, les yeux bien trop sombre pour prétendre qu’il n’en avait pas également envie lui aussi.

« Penses-tu pouvoir tenir encore dix petites minutes avant de me manger ? » rit-il pendant que je lui mordillais le cou

« Je ne pense pas non » répondis-je en souriant

« Nous sommes presque arrivés, alors on fait ça maintenant dans ma voiture où comme tu peux le constater nous n’avons vraiment pas beaucoup de place, soit tu attends un peu je te promet que tu vas pas le regretter » lança-t-il avec malice

« Bien, j’attends alors » soupirais-je

Je me rassit correctement à ma place et regarda de nouveau par la fenêtre. Je devais faire de mon mieux pour tenir jusqu’à ce que nous soyons arrivés à destination. Mon corps me brûlait et mes yeux ne cessait de dévier sur Damon ce qui le fit rire

« Arrêtes de rire Damon ! » m’esclaffais-je « Je ne contrôle rien, comment tu faisais toi ? »

« Je ne luttais pas » dit-il avec son plus beau regard qui me fit fondre

« Tu ne m’aide pas là ! » répondis-je « Sérieusement, je ne comprend pas. Il y a quelques minutes j’étais effondrée et là je n’ai qu’un envi c’est te sauter dessus. »

Damon accéléra la voiture et nous arrivâmes vite près d’une grande demeure blanche, sublime. Je pris le temps d’admirer l’édifice et ses environs. Il y avait du terrain qui s’étendais sur plusieurs kilomètres, une rivière  des fleurs partout et une piscine. C’était tellement joli qu’on se serait cru dans un de ces films où les gens ont tous une maison parfaite, avec un jardin parfait, des fleurs parfaites et une vie parfaite… Damon se gara et je descendis aussitôt jetant un coup d’oeil partout. Sur le côté de la maison il y avait une véranda spacieuse et lumineuse. Je me sentais excitée à l’idée de pouvoir passer du temps ici, pouvoir visité chaque pièce, sauter dans la piscine, courir comme une enfant à travers le terrain avec ma vitesse vampirique.

« Elena ? »

Je me retournais vers Damon dont j’avais presque oublié sa présence. Ces changements d’humeurs étaient vraiment pénible. Il s’approcha aussitôt de moi et posa ses lèvres sur la peau de mon cou, il ne m’en fallu pas plus pour retourner cinq minutes en arrière et le désirer de tout mon corps. Damon m’embrassa avec fougue, lui aussi partageais ce désir.

« Verrais-tu un inconvénient à ne pas visiter la maison tout de suite ? »

« Absolument pas ! »

Il m’entraîna au deuxième étages si vite que je ne vis rien d’autre que ses yeux bleu intense. Je sentis mon portable vibrer dans la poche arrière de mon jean pendant quelque seconde avant de me retrouver sans vêtements. Il n’y avait que Damon qui comptait pour moi et j’oubliais tout le monde extérieur des que son corps posséda le mien.
J’ignorais que j’aurais dû répondre à ce coup de téléphone, qu’il était primordiale.

Petit mot de moi : Un petit Delena 🙂 La suite mercredi ! De l’action est bientôt au rendez-vous ! ^^

Disclaimer : Rien ne m’appartient, je m’amuse juste avec les personnages déjà existants des livres de LJ Smith et de la série de Julie Plec.

5 Commentaires

  1. G aime mais un peu déçu de ne pas avoir la suite entre Caroline et klaus . Mais sinon pas mal . Vivement mercredi

  2. Je t’avoue que je ne suis pas du tout Delena parce que la Elena de la série me sort par les yeux. Par contre certaines fanfic’ rendent le couple vraiment intéressant. J’aime bien ce que tu en as fait . Et puis quel clif’ !

Les commentaires sont fermés.