La Dette de Lorraine Heath

Depuis quelques jours, je suis prise d’une frénésie de lecture au goût très « romance historique« . C’est donc avec plaisir que j’ai été remuer un peu ma Tour de Pise, enfin ma PAL pour en extraire un bon petit livre à lire, bien pelotonnée au chaud sous ma couette.

Les Amants de Londres Tome 3 : La Dette de Lorraine Heath

Broché: 375 pages
Editeur : J’ai lu
Date de sortie : 21 novembre 2012
Collection : J’ai lu Aventures & Passions
Langue : Français
ISBN-10: 2290056871
ISBN-13: 978-2290056875

Son résumé :

Depuis le terrible accident qu’il a provoqué trois ans plus tôt, le duc d’Ainsley est rongé par la culpabilité. Par sa faute, son cousin, le marquis de Walfort, est aujourd’hui paralysé. Jamais Walfort ne pourra donner de fils à son épouse, la sublime Jayne. Jusqu’à ce qu’il demande à Ainsley une faveur, en guise de pardon… le remplacer dans le lit conjugal !

Mon avis :

J’avais acheté ce roman il y a quelques temps et je ne savais pas du tout quand j’allais le lire. Voilà une chose qui est faite. Le résumé m’avait bien plu. Une histoire alambiquée comme je les aime, me suis-je dit, allons-y, tentons l’aventure  !

Vous savez quoi ? Je ne l’ai absolument pas regretté.

D’entrée de jeu, le livre commence sur les chapeaux de roues lorsque le mari de l’héroïne, Jayne, fait sa scandaleuse proposition à son meilleur ami et débiteur : Le duc D’Ainsley. Trois ans auparavant, alors que Jayne annonçait qu’elle était enfin tombée enceinte de son mari, ce dernier avec Ainsley, étaient partis « fêter » l’évènement. Il était revenu à moitié mort, suite à un accident du à leur état d’ivresse. Depuis Walfort est paralysé et est devenu impuissant. Walfort sachant qu’Ainsely se sent responsable de ce tragique accident, lui commande presque d’agir en conséquence en faisant un enfant à sa femme.

Ainsley, tout d’abord refuse car il sait que Jayne le déteste pour ce qui s’est passé cette fameuse nuit. Pourtant avec la force des choses, ils finiront par accéder à la demande de Walfort, non sans une certaine réticence. Réticence non du à la répulsion qu’ils pourraient en éprouver mais bien parce qu’ils ne se sentent pas indifférent l’un à l’autre.

Histoire bien compliquée comme je les aime !

Comme vous le savez, j’adore les histoire alambiquées avec des situations quasiment inextricables et compliquées. Néanmoins, je me demandais comment l’auteure allait tourner cela sans que cette histoire ne devienne sordide car Ainsley aime son meilleur ami et Jayne est amoureuse de son mari. Ce qui semble, de plus réciproque.

Heureusement, Lorraine Heath, de sa plume nous  emmène tout doucement vers un monde de romantisme et de sensualité avec avec un héros très masculin hautement « intéressant ». Très vite, Jayne découvre, avec surprise, dans ses bras, le bonheur d’être femme à part entière… Car oui, sous une façade d’amour et de bonheur conjugale presque parfait, Jayne se rendra compte qu’Ainsley la traite comme jamais son propre mari ne la traitée. Il est attentionné envers elle, s’occupe de ses moindres désirs et surtout il n’est absolument pas passif au lit. Loin de là. Ce qui nous vaudra de très belles scènes d’érotisme et de sensualité à vous faire soupirer mesdames, croyez-moi. Ainsley est juste parfait et on se rend vite compte que ce qu’il éprouve pour Jayne est véritable et pur. Jayne aussi, finira par succomber mais elle est mariée, et elle pense que son mari l’aime. Enfin soi-disant.

Soi-disant car franchement, quel mari demanderait à son meilleur ami de faire un enfant à la femme qu’il aime ? Quel mari resterait de marbre devant une épouse qu’il, soi-disant, adore ?

Je me suis vite rendu compte que Walfort, l’époux de Jayne avait des zones d’ombres qui pourraient faire beaucoup de mal à sa femme. Bien qu’elle finisse par tomber amoureuse d’Ainsley, elle veut rester fidèle à cet homme qui lui cache finalement des choses.

Lorraine Heath  a une plume totalement magique !

Comment vous dire ? J’ai passé un excellent moment avec ce livre , et chose importante : il m’a fait vibrer du début à la fin. J’étais à fond avec Jayne, l’héroïne. C’est le genre de personnage que j’aime beaucoup et avec lequel, je pense avoir eu une certaine empathie.

On va dire aussi que l’écriture « magique » de Lorraine Heath n’y est pas non plus pour rien. Ainsley est le genre de héros que j’aime, il est attentionné envers Jayne mais connait ses devoirs et il est prêt à sacrifier énormément pour qu’elle soit heureuse. Quant aux révélations, même si je m’y attendais un peu, j’étais aussi retournée en le lisant que si j’avais été Jayne elle-même.

Je peux vous le dire sans honte: j’ai été envoutée par cette histoire ! Elle est belle, elle est magique malgré un sujet assez dur mais elle ne tourne jamais dans le pathos même quand certaines situations deviennent tordues. Et le dénouement pourrait paraitre rapide et irréel mais franchement, je ne voyais pas ce récit finir autrement. J’ai été triste de le terminer si vite et ma tête est encore pleine de leur histoire.

Vous l’aurez compris, j’ai eu un gros coup de cœur pour cette romance. Et le pire, je sens que je vais me faire lyncher… ce tome est mon PREMIER de Lorraine Heath. Honte à moi, je pensais la connaitre, ben même pas. Je ne sais pas si ses autres séries sont aussi bonnes mais en attendant je viens de me procurer les tome 1 et 2 des « Amants de Londres« . Il semblerait que j’ai quelques lacunes avec cette auteure.

Si vous êtes dans le même cas que moi, je vous conseille fortement de découvrir son style, il a eu sur moi quelque chose de vraiment « magique, de captivant »… Maintenant il est vrai que ce n’est que mon premier, alors promis, dès que j’ai lu ce que j’ai acheté d’elle, je reviens vers vous pour vous en parler !

En attendant, vous pouvez acheter celui ci les yeux fermés, et le lire sans avoir lu les deux premiers.  Dans mon cas, ça ne m’a pas dérangée du tout ^^. Même si maintenant, j’ai envie de combler les trous 😉

Ce livre vous intéresse ? Vous pouvez l’acheter ICI

 
A propos Artemissia 4102 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». 3 enfants, passionnée de lecture. Aime être transportée dans d’autres univers grâce aux livres.

3 Commentaires

  1. Je ne comprends pas … ce n’est pas Elizabeth Hoyt qui est écrit sur le livre. Est-ce que Elizabeth Hoyt et Lorraine Heath sont la même personne?

    En tout cas, ce que tu as dit met l’eau à la bouche!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*