Les Fantômes de Maiden Lane Tome 4 : L’Homme de L’ombre de Elizabeth Hoyt

J’avais lu le tome 3 avec un plaisir énorme et j’en garde encore aujourd’hui un excellent souvenir. Quand j’avais su que le tome suivant serait sur Winter Makepeace, le directeur de l’orphelinat et frère des héroïnes précédentes, j’avais pratiquement exulté de joie !

Les Fantômes de Maiden Lane Tome 4 : L’Homme de L’ombre de Elizabeth Hoyt

Les Fantomes De Maiden Lane Tome 4: L'homme De L'ombreBroché : 345 pages
Editeur : J’ai lu (2 janvier 2013)
Collection : AVENTURES ET PASSIONS
Langue : Français
ISBN-10: 2290059668
ISBN-13: 978-2290059661

Son résumé :

Directeur d’un orphelinat le jour, Winter Makepeace devient, chaque nuit, le « Fantôme de St-Giles ». Un soir, blessé, il est secouru par Isabel Beckinhall, qui lui offre un baiser passionné sans même connaître son identité. S’engage alors entre eux une liaison voluptueuse et dangereuse. Car la mort rôde autour du justicier de Maiden Lane…

Mon Avis :

L’intrigue reprend quasiment à la fin du tome précédent, lorsque le fantôme de St Giles sauve in extremis le pirate Mickey O’Connor de la potence. On découvre, même si nous nous en étions douté qu’il s’agit en fait du frère de Tempérance et de Silence (les héroïnes des tomes précédents) : Winter Makepeace, le brave et austère directeur de l’Orphelinat de Saint Giles.

Alors que les émeutiers et les dragons rouge le recherchent, Isabel Beckinhall, le découvre inconscient et blessé. Sans chercher à comprendre, elle le ramène chez elle pour le soigner; juste comme ça. Il y aurait de quoi choquer mais voilà, Isabel, veuve depuis quelques année, n’a de compte à rendre à personne, et c’est sans le savoir qu’elle a sauvé la vie au directeur de l’hospice dont elle fait partie du comité de soutien.

Une fois soigné, Winter repartira sans demander son reste à sa bienfaitrice car il a du pain sur la planche et il n’a pas envie de se faire démasquer. En plus de consacrer sa vie à son orphelinat et aux enfants pauvres abandonnés, Winter traque la nuit, une bande de malfrat qui kidnappe des petites filles pour les emmener on ne sait où.

Pas le temps pour lui de badiner ni d’avoir de relation suivie avec une femme. Il dévoue son corps et son âme à sa cause. Ce qui parfois lui donne des airs de martyre comme l’aime à souligner Isabel. Cette dernière, quant à elle est veuve, elle fait ce qu’elle veut de sa vie. Elle ne cache pas à Winter, une fois que leur relation sera un peu plus avancée, qu’elle aime la compagnie des hommes et qu’elle en profite bien. Ben quoi ? Elle a raison non ? Veuve, sans enfant à plus de 32 ans, elle a bien le droit de gouter au plaisir de la vie.

Bien sur elle ne se serait jamais intéressée à Winter si le comité de soutien ne le lui avait pas mis dans les pattes… Ou est-ce plutôt l’inverse ? Car une des demoiselles est bien décidée à évincer Winter Makepeace pour mettre un homme plus digne et mieux né. Isabel, est donc chargé de lui apprendre les bonnes manières et vous l’aurez compris, il se passera bien plus entre eux… enfin si Winter veut bien retirer la ceinture de chasteté qu’il s’est mis entre les jambes^^.

Une histoire pleine de charme et de sensualité comme je les affectionne !

Voilà une histoire comme je les aime qui égratigne un peu la sacrosainte règle ou l’homme est LE plus doué et expérimenté des deux. Ici, Isabel est bien plus âgée que Winter et elle est bien plus expérimentée que lui en ce qui concerne le badinage à l’horizontale. Voilà une chose qui promettait d’être assez divertissante à découvrir et à lire.

Bien sur comme nous sommes dans une romance, l’élève bientôt dépassera le maitre et ce en quelques coups de… heu leçons particulières. Sans doute était-il prédisposé à ça 😆 Bref, les scènes croustillantes sont, vous l’aurez compris, très croustillantes.

Les personnages sont attachants et on se prend vite d’affection pour eux. Mais ce qu’il y a de bien avec les romans d’Elizabeth Hoyt, se sont aussi les personnages secondaires qui ont tous un petit rôle important à jouer et qui sait… il se cache toujours les héros des tomes suivants. Et vous savez quoi ? Je me trompe rarement :p

En somme, j’ai passé un excellent moment en compagnie de Winter et d’Isabel, maisj’ai été très déconfite par la fin qui annonce encore de beau jours à la série ! L’auteure à le don de nous faire languir de sa plume avisée et rythmée.

Les Fantômes de Maiden Lane est une série qui fait partie des très bons cru en littérature sentimentale historique. A ne pas louper si vous ne voulez pas manquer quelque chose. Ce tome ne déroge pas à la règle car il est vraiment excellent.

Excellent : très belle histoire !

Ce livre vous intéresse ? Vous pouvez l’acheter ICI

Pour lire ma chronique du tome 3, c’est ICI

 
A propos Artemissia (Julie F) 4107 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». Un site culturel 100% féminin. Il est consacré à la littérature (romance, jeunesse, bit-lit, thriller, MxM entre autre chose), mais aussi aux mangas, à la BD, aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.