Love in the Darkness – Chapitre 18 : La Fin d’une vie

elena gilbert
[Point de vue Elena]

J’étais assez fière de moi, j’aurais voulu être là pour voir la tête de Damon quand il a trouvé mon petit mot ! C’est vrai que ca paraît un peu surréaliste comme situation, être avec Damon. C’était différent d’avec Stefan, lui c’était le genre d’homme avec qui on va au cinéma, qu’on fait de longues balades main dans la main, qu’on présente à sa famille et ses amis, avec qui on envisage peut-être un avenir. Damon…j’en sais rien ! Je ne connais pas ce côté-là de lui et lui-même ne le connait pas. Je sais simplement qu’il vaut la peine qu’on le connaisse ! Damon est un homme extraordinaire qui cache bien plus de qualité qu’on ne pourrait le croire. Nous allons être un couple unique et hors du commun. Je l’aimais tellement…

Je dormais paisiblement, jusqu’à ce qu’un bruit dans ma chambre me fit ouvrir les yeux. J’allumais la lumière mais ne vis personne. Je me suis dis qu’il s’agissait soit de mon imagination, soit de Damon. Rien ne semblait avoir changé dans ma chambre… Soudain je remarquais que mon placard était entre-ouvert. Je souris et alla voir à l’intérieur, pensant que Damon m’avait à son tour laissé quelque chose. J’avais tort.

Une photo de Jeremy était posée sur ma pile de vêtements avec écrit en rouge dessus « Viens le chercher. »
Je couru dans la chambre de mon frère. Personne. Prise de panique, je pris mon portable et appela Damon qui mis un certain temps à me répondre ce qui m’agaça, je dû l’appeler plusieurs fois !

« Oui ? »

« Faut que tu viennes ! Vite ! »

« Quoi ? »

« Viens !! »

Je raccrochais et appelais Bonnie qui me dit qu’elle arrivait elle aussi. J’eus à peine le temps de m’habiller que Damon entra dans ma chambre à toute vitesse.

« Elena ? »

Il me prit dans ces bras, me demandant si je n’avais rien. Je lui tendis la photo et il la reposa sur le lit. La photo se redressa d’elle-même. Damon et moi firent un pas en arrière puis il se plaça devant moi. Ce fut ensuite au tour des autres objets de ma chambre de se mettre à planer, puis voler dans tous les sens. La porte de ma chambre se ferma et même Damon fut incapable de l’ouvrir, pareil pour ma fenêtre. Il faisait bouclier entre les objets, qui le percutaient de plus en plus violemment, et moi.
La porte s’ouvrit d’un coup avec force grâce à Bonnie.

« Sortez de là ! »

Tous les objets retournèrent à leur place, comme si de rien n’était.

« Qu’est-ce que c’était Bonnie ? » demandais-je

« Katel. Elle a essayé de prendre contact avec toi, elle n’avait pas prévu que je serais là en revanche… »

« Mais qu’est-ce qu’elle me veut ? Sortez, je vais la laisser me dire enfin ce qu’elle exige de moi. »

Damon grogna et Bonnie me lança un regard noir. Je ne cédais pas.

« Elle a Jeremy ! Peu importe ce que vous en pensez, c’est mon frère ! Je ferais tout pour le retrouver. »

« Elena, je sais bien que… » commença Bonnie

« Elena………………. »

Nous firent un bon. La voix de la sorcière planait dans la chambre. Damon se replaça devant moi et Bonnie avait l’air très concentrée.

« Elena……………….. »

« Qu’est-ce que tu veux ? » Hurlais-je

« Elena………………. »

Bonnie tremblait, comme lorsque Katel avait pris possession d’elle. Elle semblait néanmoins plus résistante cette fois ci.

« Elena………………. »

« Mais quoi ?? Où est Jeremy ? »

Je me sentais… Je ne sais pas, bizarre… Mon cœur se serrait doucement, mes poumons et ma gorge aussi. Cela ressemblait quelque peu à une crise d’angoisse. Puis cela s’accentua. Je voulu prévenir Damon mais je n’étais capable ni de bouger ni de parler. La chambre se mis à trembler et Damon recula, me tournant toujours dos, pour me protéger. Bonnie était devant lui maintenant et marmonnait je ne sais quoi. Mon état empirait, je ne pouvais plus respirer, je suffoquais et agonisait lentement mais sûrement.

Tout à coup la pièce cessa de trembler et un silence de plomb régnait sur la pièce, rompu quelques secondes plus tard par un rire diabolique et euphorique, puis le bruit de mon corps qui venait de s’effondrer sur le sol.
Tout devient noir. C’était fini.

[Point de vue Damon]

Un bruit sourd me fit tourner la tête. Je vis le corps d’Elena à terre. La pièce était silencieuse, Katel avait disparu. Je me pécipitais vers elle et Bonnie commença à la réanimer. Je me mordit le poignet et l’approcha d’Elena pour la faire boire, Bonnie m’en empêcha.

« Damon elle est en train de mourir, si tu la nourris soit elle guérit, soit elle meurt et se transforme. »

Ce n’était pas envisageable, Elena était une des seules à être humaine, une chose bien trop précieuse. Je ne voulais pas lui imposer ce choix. Elle méritait mieux qu’une vie de vampire. Je fis mon possible avec l’aide de Bonnie pour la ramener à elle tant bien que mal. Au bout d’un long moment, elle toussa et ouvrit les yeux. Je la pris aussitôt dans mes bras et voulu la ramener moi. Je me passai les clés de la voiture à la Sorcière et me plaçai derrière avec Elena serrée contre moi.
Je surveillais attentivement sa respiration très faible.
Une fois arrivé, nous entrâmes dans la maison déclenchant un affolement général.
Je passais sans voir ceux qui avançais vers nous et alla coucher Elena.

Je la posais doucement sur mon lit et m’assis près d’elle. J’avais bien failli la perdre encore une fois. Cette saloperie de Katel allait me le payer… Soudain je pris conscience d’une chose, si elle avait tenu à tuer Elena, nous n’aurions pas eu le temps de la sauver, elle aurait réussi sans aucun doute. Ceci avait un autre but, mais quoi ?

Elena ouvrit les yeux.

« Damon ? Où suis-je ? »

« Tout va bien, nous sommes dans ma chambre »

« Et Jeremy ? »

« On va s’en occuper Elena, toi reposes-toi. »

Elle était trop épuisée pour lutter. Elena se contenta de fermer les yeux.
Stefan entra dans la chambre. Il voulait savoir comment elle allait.

« Elle a de la fièvre mais pour le moment ça va, elle a juste besoin de dormir. »

« Damon ? » demanda la voix fragile et faible d’Elena

Je caressais son visage brûlant et Stefan redescendis en bas vers les autres.
Quelques heures plus tard, Elena semblait aller un peu mieux et ouvrit les yeux. Elle me sourit avec difficulté, elle était encore faible.

 » Ca va ?  »

 » Oui je crois, j’ai un peu faim  »

 » Ok, je vais aller te chercher quelque chose  »

 » Non attends, je viens avec toi. J’ai besoin de marcher un peu.  »

Je n’étais pas vraiment d’accord, mais je l’aidais malgré tout à se lever. Je faisais attention à bien rester près d’elle au cas où elle s’écroule.

Nous étions seul à la maison, j’allais devoir appeler mon frère, j’espérais qu’ils n’étaient pas tous parti combattre sans moi, je voulais arracher le coeur de cette sorcière moi-même.
Je fouillais dans les placards afin de lui trouver quelque chose à manger. Elena tournoyais autour de moi, baladant ses mains sur le plan de travail de la cuisine avec impatience.

Au moment où je ne m’y attendais pas, je senti une douleur fulgurante dans le ventre, la dureté et la froideur d’une lame aiguisée.
Elena tourna la larme, me faisant lâcher un cri de douleur. Elle me mis un coup de coude en plein dans les côtes avec une force qui ne lui appartenait pas. J’étais à terre. Elle retira le couteau pour le replanter juste à côté, plusieurs et atroces fois. Je souffrais et elle continuait.
J’hurlais son nom et elle se stoppa en une seconde pour me fixer.
Je vis une expression de terreur se dessiner lentement sur son visage, son couteau lui échappa des mains et elle se mis à respirer avec difficulté. Son regard retrouva sa lueur habituelle d’innocence et de culpabilité, elle redevenait elle-même.

« Oh mon dieu !!! Damon ! Je suis tellement désolée ! Mais qu’est-ce qu’il m’a pris ?! »

Je fis mon possible pour me redresser et tenter de la rassurer. Elena hésita entre s’enfuir en courant et s’approcher de moi pour m’aider. Elle était sous le choc, elle pleurait et criait en même temps.

« Chut Elena ça va aller »

Elle pris ma main et s’excusa encore et encore. Nous entendîmes la porte d’entrer et nous reconnurent la voix de Stefan qui devait être au téléphone. Elena hurla son nom et ce dernier fut présent la seconde suivante.

 » Qu’est-ce qu’il s’est passé ? »

« C’est ma faute, répondit Elena effondrée  c’est moi qui est fait ça, je n’ai pas pu m’en empêcher, je ne sais pas comment ça s’est passé. Damon ? Damon répond moi !  »

J’avais besoin de sang, je n’avais plus assez d’énergie pour parler. Stefan m’apporta plusieurs poches de sang et mon état commença aussitôt à s’améliorer, le sang qui coulait dans mon organisme était doux et vivifiant.

Stefan passa des coup de fils pour prévenir qu’il y avait un nouveau problème, que tout le monde devait revenir ici.

Mon énergie retrouvée, je montai dans ma chambre pour me changer, suivit d’Elena.
Je pris une chemise propre et jeta l’autre dans la salle de bain. Je me retournais vers Elena qui avait toujours les yeux plein de larmes. Je la pris dans mes bras.

«  Ce n’est rien Elena, ce n’était pas toi. On va trouver une solution je te le promet. »

« Je suis tellement désolée Damon »

Je caressais doucement ses cheveux et elle se calma.

« Je t’aime tellement, je ne voulais pas te faire de mal ! »

« Je le sais bien ma puce, ne t’inquiète pas  »

En réalité, il fallait s’inquiéter.

Petite note de moi :

Voilà, c’est de ça dont je vous parlez, des hallucinations. C’était mon idée je vous jure x)  Et les hallucinations n’ont pas le même but pour moi que pour la série… J’en dis pas plus ! 🙂

J’espère que cela vous plait même si malheureusement ça a un goût de déjà vu :/

Bisous !!!!!! ♥
Laura

Disclaimer : Rien ne m’appartient, je m’amuse juste avec les personnages déjà existants des livres de LJ Smith et de la série de Julie Plec.

3 Commentaires

  1. Une chance je n’ai pas encore commencé à regarder la saison 4 donc je trouve que tu as eu une très bonne idée. Je ne sais pas encore à quoi ça va servir mais ça donne du piquant^^

    Bon courage pour la suite j’ai hâte!
    à bientôt!

Les commentaires sont fermés.