La Sélection de Kiera Cass

Il y a quelques mois de cela, les copines de la blogosphère m’avaient toutes fait baver d’envie devant la couverture de La Sélection. J’avais grande hâte de pouvoir découvrir ce roman qui semblait faire l’unanimité pour la plupart d’entre elles. Bon, malheureusement, j’avais déjà une pile à faire pâlir d’envie King-Kong… Non tu ne monteras pas dessus pour faire le beau. Naméoh ! C’est qu’il faut se faire respecter ^^.

C’est donc lors (et pas l’heure) d’une frénésie de lecture, comme si mon cerveau avait l’ambition de croire que très prochainement, il y a allait avoir une pénurie de livre sur la planète, que je me suis enfin décidée à le lire. Alléluia !

La Sélection de Kiera Cass

Broché: 343 pages
Editeur : Robert Laffont (12 avril 2012)
Collection : Collection R
Langue : Français
ISBN-10: 2221129288
ISBN-13: 978-2221129289

Son résumé :

Elles sont trente-cinq jeunes filles : la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le coeur du prince Maxon, l’héritier du trône. Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’oeil des caméras… Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés…

Mon avis

Je l’avoue, par certains côtés, « La Sélection » peut rappeler l’univers de Hunger Games.  De par sa dystopie : le lecteur entre dans un monde futuriste où une grande guerre a laissé l’humanité quasiment détruite. Un nouvel état est reconstruit sur les débris du passé et s’est élevé. Un état royaliste qui gouverne un peuple qui s’est découpé en plusieurs catégories ( du plus utile et important aux moins utile…) :

La Caste des Un = La royauté , les deux = Les très riches ou faisant partie de la garde royale, les trois =  les moins riches; qui est composé de fonctionnaire et enseignants (en exemple), et ainsi de suite, jusqu’à la dernière caste (les sept)qui ne vaut pas mieux que des esclaves. Oui tout cela rappelle beaucoup Hunger Games et ses districts. Sauf que le jeu auquel l’héroïne America Singer va participer n’est pas un jeu de la mort mais de la séduction. Le but étant de parvenir à se faire épouser du Prince.

Un Bachelor revisité à la sauce dystopie

Bien sur, rien n’est aussi rose et fleur bleue que cela, puisque le concours se verra grandement compromis par les coups d’états répétés par les rebelles, bien décidés à mettre à mal la royauté  de pays en prenant en orage le château ainsi que ses occupants.

C’est donc dans cet univers là, que le lecteur découvre America, cette jeune fille simple qui n’aspire qu’ à une chose : épouser le garçon qu’elle aime. Mais voilà ils ne sont pas de la même caste. Aspen,(le nom de ce garçon) fait partie de la caste des Six ( ils rendent divers services à ceux des castes plus élevées et ne sont pas obligés d’être payés pour ça. Ils sont en général des ouvriers de seconde mains ou des femmes de ménage etc) alors qu’America est une Cinq ( artistes, musiciens etc). Leur mariage serait mal vu. Malheureusement, ni le lecteur, ni l’héroïne n’ont le temps de s’appesantir sur ça, puisque l’adolescente est sélectionnée pour la compétition. Dès le départ, elle met les choses au clair avec le Prince Maxon(oui c’est son p’tit nom… à chaque fois, ça me rappelle « Maxou » la chanson de Vanessa Paradis, allez savoir pourquoi -_-;)  qui sous des dehors de jeune homme blasé, que tout ennuie, se révélera aux yeux d’America, bien plus qu’un prince désabusé de tout.

J’avoue que je ne pensais pas autant aimer. L’univers, les personnages, la relation de confiance qui s’installe entre America et le prince, le retournement de situation et bien évidemment le concours qui déterminera l’élue du Prince…

J’avais un peu appréhendé cette partie de l’histoire car je n’ai jamais été une très grande fan des émissions de télé réalité. Bon, j’ai vu la première saison du Bachelor et c’est vrai qu’on retrouve se côté là dans le récit avec le prince qui doit choisir mais qui pour choisir est aussi obligé de flirter avec les candidates. Heureusement, Amercia est une héroïne bien trempée, forte et bien déterminée à faire en sorte que le prince ne la choisisse pas. C’est ce qui séduit chez elle. Sa détermination sur ce en quoi elle espère et croit. Et puis la trame du récit aurait été plutôt monocorde sans l’intervention avec les rebelles dont on sait pas grand chose pour le moment, sauf leurs assauts répétés pour pouvoir assiéger la résidence royale.

Ce premier tome est donc une belle mise en bouche et selon la tournure que prendra la suite, ça risque fort d’être vraiment très très intéressant et hyper-prenant. Bon déjà que ce tome, je l’ai lu en une nuit, tellement je n’arrivais pas à lâcher l’histoire.

Franchement, la Collection R, a la don de nous sortir des petites pépites auxquelles on ne s’attend pas; je ne m’attendais pas à adorer autant La Sélection et pourtant !

Voilà un titre à ne pas bouder, vous risqueriez de le regretter !

 

Ce livre vous intéresse ? Vous pouvez l’acheter ICI

Je me sens mieux maintenant que la séance touche à sa fin et je m’assieds à côté de Maxon avec toute la dignité dont je suis capable. De temps à autre il me chatouille ou il enfonce son index entre mes côtes, et j’ai bien du mal à contenir mon hilarité. J’espère que le photographe appuie sur le déclencheur au bon moment, sinon cette séance de pose va se solder par un désastre.

A propos de l’auteure :

Kiera Cass : Née en 1981 en Caroline du Sud, Kiera Cass est une auteure comblée.

Grande fan de littérature pour jeunes adultes, elle vit un réel conte de fées depuis que son éditrice chez HarperCollins est tombée amoureuse de sa trilogie dystopique, La Sélection.

 

 
A propos Artemissia (Julie F) 4107 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». Un site culturel 100% féminin. Il est consacré à la littérature (romance, jeunesse, bit-lit, thriller, MxM entre autre chose), mais aussi aux mangas, à la BD, aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

3 Commentaires

  1. Je suis contente que tu aies aimé! Ce livre m’a fait le même effet que toi et je l’ai dévoré en un jour, ce qui ne m’arrive pas souvent.
    J’ai adoré ce livre et la fin est un vrai supplice tant on a envie de connaitre la suite.
    J’ai hâte de voir comment tout ça va évoluer.

3 Rétroliens / Pings

  1. Mes Lectures Pharaoniques du Mois de Novembre 2012 – Songe d'une Nuit d'été - Twilight-Fascination.com
  2. La Sélection de Kiera Cass – Songe d'une Nuit d'été - Twilight-Fascination.com
  3. La couronne de Kiera Cass – Songe d'une Nuit d'été – Le Webzine Au Féminin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*