La saison du péché d’Adrienne Basso

Broché : 358 Pages

Éditeur : Milady Romance  (23 novembre 2012)

Collection : Pemberley

Langue : Français

ISBN : 97 82 811 208 783

Prix Éditeur : 7,60 Euros

Son résumé : Juliet s’attendait à un mariage de convenance qui lui permettrait de sauver son domaine et sa famille… Elle ne pensait certainement pas trouver l’amour dans les bras de celui qu’on lui donnerait pour mari. Richard frissonne de désir devant celle qu’il a récemment épousée… avant de fuir à toutes jambes. Après tout, l’amour n’a jamais fait partie de leur marché. Mais alors que les fêtes de Noël le ramènent dans son manoir, Juliet va s’employer à le reconquérir.

Mon avis :
Une petite romance, voilà qui fait du bien de temps en temps. Je dois avouer que ce qui m’a donné envie de lire ce livre est sa couverture, cette robe d’époque et un titre si éloquent que je me suis dit : « ce livre est pour moi ! » Je tenais à remercier les Éditions Milady romance qui m’ont permis de chroniquer ce livre.

Juliet est une femme forte, veuve depuis 4 ans, elle élève ses 3 enfants avec les maigres moyens qu’il lui reste de sa richesse passée. Son grand manoir est mis en location afin de pouvoir subvenir à ses besoins et à ceux de ses enfants ; mais voilà, la seule personne intéressée ne veut pas louer mais acheter l’endroit ! Juliet va alors devoir faire des choix drastiques pour arriver à ses fins…

Ce roman m’a fait le plus grand bien. J’avais besoin d’une petite romance légère et sans soucis et c’est ce que j’ai trouvé ici: une romance historique. Je ne suis pas une adepte du genre mais ici, l’histoire de Juliet et Richard est attendrissante à tel point que j’ai versé ma larme à un certain moment.

Nos deux héros ont un passé très tourmenté autant l’un que l’autre et je crois que tout part de là. S’ils n’avaient pas été blessés par la vie comme ils l’ont été, tout aurait été très différent car Juliet à un caractère bien trempé. Maintenant, c’est elle qui prend toutes les décisions et Richard, en puissant homme d’affaire, n’est pas habitué à être dirigé de la sorte. J’avoue avoir rigolé à plusieurs reprises à cause de cela !

Je n’ai pas vraiment été surprise par le déroulement de l’histoire mais j’ai quand même été déroutée de la direction que prenait le roman dans certains évènements clés. La romance est tout ce qu’il y a de plus simple mais « transposée » dans une autre époque avec les règles, le langage, ça amène une nouveauté que je n’ai pas l’habitude de lire.

Pour moi le point le plus positif de ce livre est les personnages en eux-mêmes ! Vu que le schéma de l’histoire est très classique, ce sont eux qui « pimentent » les choses. Je pense notamment aux enfants de Juliet qui en font voir des vertes et des pas mûres à Richard tout au long du livre ; la joie de vivre de l’oncle Horace et la tante Mildred ! Tout ce petit monde nous permet de rire et surtout de découvrir les traditions anglaises pour la célébration de Noël !

Et oui, les ¾ du livre se déroule durant la période de Noël et j’ai vraiment aimé en apprendre plus sur la fabrication du pudding, la cérémonie de la bûche de Noël, les étapes pour cueillir le houx et le gui, en résumé toutes les traditions anglaises. Je m’y serai presque cru vu que nous aussi nous sommes à un mois des fêtes !

Le style d’écriture de l’auteur est très agréable, elle nous donne des descriptions très précises pour que l’on puisse bien s’imaginer ses personnages et les lieux qui les entourent, sans pour autant en faire «  trop ». Il y a de nombreux dialogues ce qui nous permet d’avoir un très bon rythme de lecture et de ne pas s’ennuyer !

Au niveau des personnages, même si j’en ai déjà parlé plus haut je me dois de dire que mon coup de cœur revient à la tante Mildred qui m’a fait exploser de rire plus d’une fois, entre les critiques envers son frère et les batailles de snapdragon infernales, je rêverais d’avoir la même ! Georges est aussi un personnage qu’on apprend à aimer et à découvrir et je dois dire que la fin du livre le concernant m’a agréablement surprise, mais je n’en dirai pas plus…

Pour finir, une très bonne romance historique qui sent bon Noël et qui me donne envie de voir tout ma famille !

La petite citation qui fait plaisir :

–  Je vais jouer ! annonça la tante Mildred en quittant majestueusement sa place derrière la pianoforte.
–  Vous êtes sûre ? S’enquit Juliet. Ça à l’air plutôt dangereux.
–  Ne faites pas cette tête : chaque Noël, je battais mes frères à plate couture. Le tout, c’est d’avoir les doigts agiles.


Ce livre vous intéresse ? Vous pouvez l’acheter ICI

 

8 Commentaires

1 Rétrolien / Ping

  1. La saison du péché « Take A Book

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*