La Dernière Guerre Tome 1 : 49 Jours de Fabrice Colin

 

Avant de savoir que l’auteur était français, le résumé m’avait tout de suite plu: une histoire de vie après la mort ? De Paradis ? De choix ? Ca m’a tout de suite emballée, c’est pourquoi ce livre s’est vite retrouvé dans ma pile « urgente » à lire.

 

La Dernière Guerre Tome 1 : 49 Jours de Fabrice Colin

 

Broché: 400 pages
Editeur : MICHEL LAFON (8 novembre 2012)
Langue : Français
ISBN-10: 2749916542
ISBN-13: 978-2749916545
Son résumé :
« Je m’appelle Floryan ; j ai 17 ans. Il y a quelques jours, je suis mort : un attentat dans le métro. Je me suis réveillé dans un paysage de plaines et de montagnes, somptueux, qui s étendait à perte de vue. Un être de lumière m a accueilli, un Elohim , m a-t-il dit. Il m a proposé deux solutions : je le suivais soit dans le Royaume un paradis, selon lui, mais que je n étais pas autorisé à voir avant de m y rendre , soit dans le Nihil, un gouffre gigantesque menant vers… Vers quoi ? C est là toute la question. Je ne sais rien du Nihil, j’ignore tout du Royaume, et j ai 49 jours, pas un de plus, pour prendre une décision. Le problème, c est que ce choix n’engage pas que moi… »

 
Mon avis :
 

Dès le début j’ai été soufflée par le tempo du récit. Le lecteur entre directement dans la trame de l’histoire à travers son héros « Floryan ». Très vite on se laisse emporter par ce qu’il lui arrive: de l’instant de sa mort à son arrivée dans cet espèce d’intermonde, à mi chemin entre une ile déserte sortie tout droit de The Lost et le purgatoire.

Le lecteur, à ce moment là, pense savoir où l’auteur veut les emmener. Mais voilà, l’auteur est un très grand sadique qui vous fait croire à certaines certitudes qui se révèleront bien plus noueuses et complexes qu’au premier abord : car dans son histoire se cache une seconde histoire. C’est un peu le principe des poupées russe… sans les poupées !

Alors que nous suivions les péripéties de Floryan dans cet intermonde nommé Landerost, que nous le regardons faire la connaissance d’autres égarés qui comme lui, ne veulent pas des choix imposés par les Elohims(que j’ai d’abord pris pour des anges). Il s’avère, au final, que l’histoire va au delà de ça. Au delà, car Floryan, réussira, grâce à son apprentissage auprès de ses nouveaux amis, à revenir sur terre à , découvrir le passé, le présent mais aussi le futur.

Un futur de désolation où la guerre domine et la race humaine est vouée à disparaitre. C’est dans ce chaos inébranlable que le jeune homme découvrira celle qui lui donnera envie de se battre pour la vie. Se batte pour la vie, lui qui est déjà mort. La mystérieuse Rain.

Une dystopie passionnante et pleine de rebondissement servi par la plume habile de Fabrice Colin !

C’est en voulant rester auprès d’elle, c’est en désirant l’aider que Floryan comprendra vraiment ce qui se cache derrière et ce qui se  trame après la mort…

Que dire… j’avoue que je pensais tomber bêtement sur un récit initiatique où l’auteur s’épancherait  sur ses croyances  d’une vie après la mort mais finalement on tombe dans bien plus et ce pour notre plus grand plaisir !

Au départ j’ai eu l’impression que j’allais m’enliser dans l’apprentissage de  sa nouvelle vie… après la mort et finalement oui il y a bien une vie (selon Fabrice Colin) après la mort mais pas comme nous pourrions le croire. D’un simple récit initiatique, nous tombons dans une belle dystopie au style mélangeant allègrement fantasy et SF. J’avoue que même si le dénouement de fin était prévisible, je n’attends pas moins la suite avec une bien belle impatience.

Car :

– La plume de Fabrice Colin est des plus agréable.

– Son univers qui pourrait paraitre simple au premier abord est bien plus riche et complexe qu’il n’y parait et que… oui je suis tombée dans la panneau : une fois alpaguée, je n’ai pu me défaire de cet  hameçon qui me tenait fermement et qui m’amenait là où il le voulait bien. Mais je ne m’en pleins pas, J’ai passé un très bon moment en compagnie de ce jeune homme qui fera tout pour aller jusqu’au bout de ses convections et de ce que son cœur lui dicte .

Un très bon roman pour adolescent mais qui saura aussi ravir le cœur des adultes !

 

Un grand merci aux éditions Michel Lafon de m’avoir fait découvrir ce très très bon roman !

 

 
Ce livre vous intéresse ? Vous pouvez l’acheter ICI

 

 
A propos Artemissia (Julie F) 4104 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». Un site culturel 100% féminin. Il est consacré à la littérature (romance, jeunesse, bit-lit, thriller, MxM entre autre chose), mais aussi aux mangas, à la BD, aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

4 Commentaires

  1. Ce roman est excellent, des les premières pages on plonge dans cet univers si particulier, l’histoire est prenante et l’ambiance change au fil des pages on ne veut p.us le lâchez a peine 2 jours pour le lire ça fait du bien . J’attend avec impatience la suite j’ai l’impression d’avoir vu un film les images du livre me reste en tête c’est incroyable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*