La chanson du Vendredi #3

 

Bonjour à tous, nous nous retrouvons pour la troisième fois désormais pour notre rendez-vous hebdomadaire musical. Et quel plaisir de vous retrouver à chaque fois. J’espère que c’est réciproque.

Pour ce vendredi, j’ai choisi une chanson mythique, qui a fait vibrer des générations et continuera à en faire vibrer. Si je vous dis grunge, cheveux longs et blonds, gros succès, controverse … Comment ça, vous n’avez toujours pas trouvé ? Aller, je ne vais pas faire durer le suspense plus longtemps. A l’honneur pour aujourd’hui, la chanson Smells Like Teen Spirit du très célèbre Nirvana !

 

 

Smells Like Teen Spirit est la première chanson de l’album Nevermind, album sorti en 1991. Kurt Cobain était opposé à l’idée qu’elle serait le premier single de l’album, il préférait notamment la chanson Lithium ! Au final, la chanson, selon le magasine très célèbre Rolling Stone, est classée 9ème  sur les 500 plus grandes chansons de tous les temps. C’est dire, le succès qu’elle a engendré.

L’histoire de la chanson est plutôt drôle à mes yeux. En effet, Kurt Cobain avait eu une aventure avec une jeune femme. Celle-ci écrivit, avant de le quitter au petit matin, « Kurt smells like a teen spirit » sur un mur. Prenant ça pour un compliment (tu as un esprit d’adolescent, sous-entendu tu es un rebelle, un chien fou ! ^^), il en fit une chanson. Mais il n’avait malheureusement pas compris le sens de cette remarque. La fille voulait lui faire passer le message, que pour un chanteur grunge, il sentait drôlement le déodorant. Après avoir découvert cela, Kurt Cobain se lassa de la chanson et refusa, par la suite, de la chanter sur scène lors des concerts.

La chanson, dont le riff est inspiré de Godzilla des Blue Öyster Cult et More Than A Feeling de Hard FM Boston, alterne les passages calmes et les passages survoltés, comme dans les chansons des Pixies. Cette chanson me met simplement le pêche quand je me réveille, ou quand j’ai décidé de ma défouler. Un hymne à la fête, et au fait de n’avoir rien à penser. Pour moi, une apologie de la liberté. Bien sûr, l’interprétation, encore une fois, n’engage que moi.

Je vous laisse écouter et savourer le morceau. N’hésitez pas à crier pour accompagner Kurt Cobain, vous verrez, vous vous sentirez beaucoup mieux.

 

 

A propos RockAndStone 517 Articles

Charlie – Rockandstone, passionnée de musique et amoureuse des livres.
#TeamRonWeasley

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*