La chanson du Vendredi #2

 

Bonjour la compagnie ! Nous sommes arrivés à notre deuxième rendez-vous musical hebdomadaire de la semaine. Mon choix s’est portée sur une bien plus qu’une chanson. A mes yeux, il s’agit d’un hymne. J’espère que je saurais vous convaincre.

 

J’ai choisi une chanson d’un groupe qui passe toutes les générations sans prendre une ride, connu et reconnu par tous les grands de la musique, engagé et présent sur tous les fronts. Ce groupe a toujours gardé la même pêche qu’à ses début. Leur musique va au delà des frontières irlandaises ! *Roulement de tambours* Le groupe a l’honneur cette semaine est U2, avec leur chanson Sunday Bloody Sunday.

 

Sunday Bloody Sunday est issue du troisième album studio War. Il s’agit d’un hommage au Bloody Sunday survenu à Derry lors du conflit nord-irlandais en 1972 : quatorze manifestants pacifiques, dont sept de moins de 19 ans, sont tués par des tirs de l’armée britannique à l’occasion d’une marche organisée réclamant le respect des droits civiques en Irlande du Nord et la fin des pratiques discriminatoires des pouvoirs locaux envers les catholiques au niveau politique, social et économique. 

 

La chanson a été longuement retravaillée afin de protéger les artistes du groupe : à l’origine, le titre dénonçait les violents rebelles et on a craint des représailles. Pourtant, la chanson reste controversée. Certains y voient la glorification du Bloody Sunday alors que le groupe ne voyait qu’une manière de dénoncer les Bloody Sunday de 1920 et 1972.

 

Je trouve le jeu des musiciens tout simplement magique et le voix de Bono somptueuse ! Mon corps s’électrifie aux premiers accords de la mélodie, d’autant plus quand on connait l’histoire de la chanson et tout ce qu’elle dénonce. La très célèbre magazine Rolling Stone a d’ailleurs déclaré que le riff était « le riff d’arène de rock à broyer les os de la décennie ». Je ne trouve rien à redire à ces déclarations ! ^^

 

Je vous invite à porter une oreille attentive aux paroles et à vous laisser bercer la mélodie. Je trouve que cette chanson est tout simplement l’hymne de toute une génération et une dénonciation de certains abus de pouvoirs politiques et militaires. Mais cela n’engage que moi, bien évidemment.

 

 

Broken bottles under children’s feet

Bodies strewn across the dead and street

But I won’t heed the battle call

 

A propos RockAndStone 517 Articles

Charlie – Rockandstone, passionnée de musique et amoureuse des livres.
#TeamRonWeasley

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*